Témoignage de Julien, étudiant bachelor en alternance

Julien Le Monnier de Gouville
Actualité
Témoignage

Passionné par la mécanique et la technologie, Julien Le Monnier de Gouville est actuellement en 3ème année du programme Bachelor sur le campus de Bordeaux-Talence. Il est également salarié apprenti au sein de l’entreprise de robotique Nimbl’bot. 

Pourquoi avoir choisi de faire le bachelor Arts et Métiers ? 

Dès la 1ère, j'avais fait le choix de m'orienter vers la filière STI2D, bien que je sois accepté en filière scientifique. Il me semblait plus intéressant de me spécialiser dans l’innovation et la technologie. Après mon bac, la formation Bachelor semblait être la continuité parfaite.

Que t’apporte cette formation ? 

Le Bachelor Arts et Métiers est une formation assez unique. En effet, elle offre un accès à de nombreux domaines (mécanique, électronique, informatique, etc.), permettant d’avoir des bases solides pour être compétent par la suite en entreprise. Cette formation m’a également permis de gagner en autonomie et en professionalisation grâce à de nombreux projets de groupe, certains durant presque l’année complète. Enfin, la taille de la promotion (20 à 25 personnes) est un vrai atout.

Quelle place pour l’entreprise dans la formation bachelor ? 

Le Bachelor est une formation très professionalisante : 2 stages (en 1ère et 2ème année) et un contrat de  professionalisation (en 3ème année) permettent de gagner en maturité professionnelle.  Tout au long de nos 3 ans d’études, des sorties sont proposées pour découvrir des entreprises, des réalités industrielles, ou encore des projets d’entrepreneuriat.  

Je trouve que cette proximité avec l’entreprise permet une meilleure compréhension de son fonctionnement et des besoins des industriels. De ce fait il est possible d’adapter son apprentissage et ses actions afin de répondre aux demandes de ces derniers. 

En quoi consiste ton alternance cette année ? 

Je suis en contrat de professionnalisation au sein de l’entreprise Nimbl’bot, spécialisée dans la conception d’un bras robotisé agile à l’architecture serpent. Les cas d’application sont variés : il permet par exemple l’usinage de pièces complexes, ou bien l’inspection et l’intervention dans des milieux confinés et à risque. 

Actuellement, je travaille sur le management du projet Européen RIMA (Robotics for Infrastructure Inspection and MAintenance) auquel notre entreprise participe, ainsi que sur le développement de nos différents prototypes. 

Cette année de formation est pour moi la plus importante. C’est une véritable entrée dans le monde du travail, et surtout l’application des tous les acquis de la formation. Je gagne en autonomie, approfondis mes connaissances dans de nombreux domaines, et deviens littéralement un acteur professionnel. 

Julien Le Monnier de Gouville
école nationale supérieure d'arts et métiers
chapeau
6000
students
diplome
2000
graduating students per year
Fiole
15
Laboratories
Partenaire
170
international partners
Groupe d'étudiants assis par terre devant un campus

Last news

Arts et Métiers was in charge of determining piezo locations and of the high-level software interface with CTEC hardware ensuring damage monitoring.

News
  • You want to study engineering in France starting September 2022 (or 2023 for Russian students)?
  • You are a top student in science and technology graduating this year or next year?
  • You are attracted by
News, International

The projects of the Horizon 2020 call Open Innovation for collaborative production engineering present a joint webinar about the different approaches following the Open Innovation concept.

Research

Following the government announcement on new measures in fight against Coronavirus, Arts et Metiers’ teaching arrangements will change until December 1st.

News