3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

A lire aussi

1re et 2e année

Découvrir et maîtriser les technologies d’avenir

1re année : les bases indispensables

Grâce à la diversité des enseignements, l’élève ingénieur va acquérir les connaissances nécessaires à la conception et à la réalisation des systèmes mécaniques, énergétiques et industriels.

Au programme, huit matières fondamentales offrant une approche large du sujet : mécanique du solide ; science des matériaux ; transferts d’énergie ; construction mécanique ; procédés et moyens de production ; capteurs, actionneurs et conversion d’énergie électrique ; systèmes informatiques et outils mathématiques pour l’ingénieur ; homme société et entreprise.

Trois autres enseignements les complètent, orientés sur la mise en pratique : conception préliminaire et détaillée ; interactions matériaux-procédés-processus ; homme, société et entreprise : mises en situation.

La pédagogie, dans son ensemble, vise une montée progressive de l’autonomie. Si tous les élèves suivent les mêmes cours, les volumes horaires des enseignements diffèrent selon les filières de recrutement. Tous les étudiants abordent ainsi la 2e année avec des niveaux équivalents.

2e année : l’expérimentation

Les thématiques principales de l’ingénierie sont à l’honneur : génie mécanique, génie énergétique et génie industriel et productique. Afin de développer les compétences des élèves, le cursus prévoit également un projet métier, donnant lieu à une réalisation, et un projet d’initiation à la recherche. Des cours de langues vivantes complètent la formation de 2e année, qui privilégie trois éléments essentiels de l’ingénierie : la conception, la réalisation et l’organisation.

Téléchargez la liste des UE.

Les élèves ingénieurs vont également avoir une première expérience des réalités industrielles, mais aussi des enjeux humains, techniques et financiers liés au monde du travail. En première année, un stage exécutant de quatre semaines permet de découvrir un environnement professionnel et de réaliser des tâches. À la fin de la 2e année, une période de trois mois en entreprise est proposée, en option, aux étudiants. Ils intègrent alors une équipe en tant qu’ingénieur-assistant et peuvent mettre en pratique leurs acquis avec une mission opérationnelle.

Cursus infrastructure

Dès la 2e année, l’étudiant peut aussi choisir d’intégrer le cursus infrastructure pour maîtriser les compétences de l’ingénierie de la construction. Cette formation, qui se déroule sur le campus d’Angers, est ouverte à l’ensemble des étudiants de 2e année et se suit sur une durée de 2 ans. Cette dernière permet aux étudiants d’orienter leur parcours professionnel vers le domaine de l’Infrastructure qui constitue à lui seul un parcours global et intègre, comme la formation ingénieur généraliste cursus étudiant, un stage de fin d’études, une mobilité internationale etc.

Téléchargez le descriptif du cursus infrastructure

Plus d'informations ?

A lire aussi

3e année

Un an pour affiner son projet et se professionnaliser

Pour répondre à la fois aux attentes des étudiants et aux besoins du monde industriel, Arts et Métiers propose un grand nombre de parcours de dernière année qui se réalise sous statut étudiant, apprenti ou en contrat de professionnalisation. Chaque élève ingénieur peut choisir celui qui correspond le mieux à ses objectifs professionnels.

Parcours métier : intégrer le monde du travail

Une trentaine d’expertises sont proposées, en lien direct avec les points forts de chaque campus et institut en matière de recherche et d’innovation : nouvelles énergies, immersion virtuelle, bâtiment et travaux publics, etc. Un projet d’expertise et un stage de fin d’études de six mois en entreprise, entre février et septembre, sont également au programme du parcours métier.

Campus d’Aix-en-Provence

Campus d’Angers

Campus de Bordeaux-Talence

Campus de Châlons-en-Champagne

Institut de Chalon-sur-Saône

Institut de Chambéry

Campus de Cluny

Campus de Lille

Campus de Metz

Campus de Paris

Parcours recherche et développement : faire avancer la connaissance

Les 27 spécialités de master recherche permettent de s’orienter vers les métiers de la recherche ou de poursuivre en doctorat. L’étudiant obtient à la fois le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le diplôme de master recherche.

Les spécialités sont réparties au sein de quatre mentions :

  • Mécanique, matériaux, procédés (M2P) ;
  • Fluides et systèmes énergétiques (FISE) ;
  • Conception, industrialisation, risque, décision (CIRD) ;
  • Biomedical engineering (BME).

Parcours double diplôme : acquérir une expertise supplémentaire

Grâce aux partenariats noués avec des écoles et établissements français de premier plan, les étudiants ont l’opportunité d’enrichir leurs domaines de compétences et d’obtenir un second diplôme. Ces parcours nécessitent dans la plupart des cas un allongement de la durée des études.

Les établissements concernés : Agro ParisTech, l’École navale, l’École nationale de l’aviation civile (ENAC), l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), l’École spéciale des travaux publics (ESTP), l’Institut d’administration des entreprises (IAE) d’Aix-en-Provence, l’École nationale supérieure des pétroles et moteurs (IFP School), l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et l’École supérieure d’électricité (Supélec).

Parcours double compétence : enrichir son cursus

Trois établissements français accueillent les élèves ingénieurs d’Arts et Métiers désirant élargir leur champ de compétences. Ce parcours d’un semestre d’études n’ouvre pas à un diplôme supplémentaire.

Les établissements concernés : l’École supérieure du soudage et de ses applications (ESSA), l’École spéciale des travaux publics (ESTP) et heSam Université (Centre Michel Serres).

Parcours infrastructure : devenir un spécialiste du BTP

Le parcours d’ingénieur militaire en infrastructure est désormais accessible aux étudiants civils. À l’issue de ce parcours de trois ans, débouchant sur le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers, les élèves bénéficient de compétences dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. La formation débouche sur quatre métiers types en maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage : responsable de projet technique, conducteur d’opérations, expert technique, maintenance et gestion technique du patrimoine.

Un programme dédié aux entrepreneurs

L’expertise Création d’entreprise et développement d’activités (CREDA), dans le parcours métier, est destinée aux aspirants entrepreneurs. Les incubateurs Arts et Métiers peuvent également accompagner les différentes phases de développement, du projet à la création. 

Etudiante recherche labo

 

Plus d'informations ?

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Parcours international

Des ingénieurs sans frontières

Être ingénieur, c’est aussi mener des projets d’envergure internationale et travailler dans un environnement multiculturel. Arts et Métiers offre la possibilité à tous les étudiants d’acquérir cette expérience durant leur cursus. La mobilité, de deux mois à deux ans, correspond à un stage ou un séjour académique.

Plus de 170 institutions et universités étrangères, réparties dans le monde entier, ont signé des accords avec Arts et Métiers. Deux types de séjours sont proposés.

Les séjours d’études bi-diplômants

La durée du séjour varie, selon les programmes des universités, de deux à quatre semestres. La plupart des cursus impliquent un allongement de la durée initiale des études (d’un à deux semestres). Cette expérience permet à l’élève ingénieur de bénéficier, à l’issue de sa formation, du diplôme Arts et Métiers et du diplôme correspondant aux études suivies dans l’université d’accueil.

Il existe 3 offres de formations bi-diplomante : les cursus intégrés de double diplôme ingénieur, les masters of science et le double master.

  • Cursus intégrés de double diplôme : la liste des parcours

La liste ci-dessous présente les différentes écoles, universités ou institutions qui proposent ces doubles diplômes.

Parcours franco-allemand (accessible en 1re année): Karlsruher Institut für Technologie

Parcours franco-américain : Georgia Institute of Technology

Parcours franco-argentins : Universidad Nacional de Cordoba ; Universidad Nacional del Litoral ; Universidad National de Cuyo

Parcours franco-brésiliens : UFRJ: Universidade Federal do Rio de Janeiro ; Universidade Federal de Pernambuco ; Universidad Federal do Espirito Santo ; Escola Politécnica da Universidade de São Paulo Escola de Engenharia de São Carlos

Parcours franco-canadiens : École Polytechnique de Montréal ; Université de Sherbrooke ; École de technologie supérieure de Montréal ; Université du Québec à Rimouski ; Université de Laval

Parcours franco-chinois : Beihang University ; Tongji University ; Harbin Institute of Technology ; Shanghai Jiao Tong University ; SouthEast University ; Xi'an Jiaotong University, Chongqing University, Nanjing University of Aeronautics and Astronautics

Parcours franco-colombiens : Universidad El Bosque ; Escuela de Ingenieria de Antioquia ; Universidad del Norte ; Universidad libre ; Universidad EAFIT ; Universidad Nacional de Colombia

Parcours France-Europe Centrale et orientale / Russie

Hongrie : Budapest University of Technology and Economics 

Pologne : Technical University of Lodz

Roumanie : Universitatea Transilvania ; Universitatea Politehnica din Bucuresti ; Universitatea Politehnica din Timisoara ; Universitatea Tehnica din Cluj-Napoca

République tchèque : Brno University of Technology

Russie : Université technique d'État de Moscou-Bauman

Parcours franco-espagnols: Universidad del Pais Vasco ; Universidad Politecnica de Valencia ; Universidad de Valladolid ; Universidad Politecnica de Madrid ; UUniversidad Politecnica de Catalunya 

Parcours franco-marocain : École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Meknès

Parcours franco-suédois : Royal Institute of Technology 

  • Les Masters of science

Ces cursus sont effectués en équivalence de la 3e année d’études d’ingénieur. L’élève obtient le diplôme d’ingénieur Arts et Métiers et le Master of science de l’école ou de l’institution partenaire. Plusieurs universités en Australie, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni sont concernées. ⇒ consulter la liste

  • Le double master

L’école propose un parcours de double master entre la France et la Suède :

Avec le Royal Institute of Technology (Stockholm) : les deux 1res années à Arts et Métiers, la 3e année au Royal Institute of Technology, la 4e année en master recherche Knowledge Integration in Mechanical Production à Arts et Métiers.

Les séjours d’études avec reconnaissance académique

Les études effectuées chez le partenaire – un ou deux semestres – sont reconnues par équivalence dans le cursus Arts et Métiers.

Télécharger la liste des universités partenaires permettant d'effectuer un séjour d'études.

Plus d'informations 

Un cursus franco-allemand sur le campus de Metz

Depuis 1996, le campus de Metz propose, dans le cadre de son partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), un cursus bi-diplômant franco-allemand. Depuis 20 ans, plus de 650 étudiants français et allemands ont suivi ce parcours qui s'intègre dès la première année de la formation d'ingénieur généraliste.

Plus d'informations ?

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Dernières actualités

Accélérateur de talents pour l'Industrie du Futur, Arts et Métiers, avec son laboratoire de recherche LAMPA, s'est saisi des thématiques liées à la réalité virtuelle et aux technologies émer

Actualité, Témoignage, Entreprise, Recherche

Vainqueur de la finale France du Present Around The World (PATW) le 24 mars 2018 organisé par l’IET - Institution of Engineering and Technology

Actualité, Témoignage, International, Vie étudiante

Vendredi 7 septembre dernier, le Campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne a accueilli

Actualité, Entreprise

D'octobre à décembre, les élèves-ingénieurs et professeurs d'Arts et Métiers vont à la rencontre des futurs potentiels étudiants et de leurs parents lors des différents salons organisés sur to

Actualité, Vie étudiante