Sciences et techniques pour la transformation numérique

Les élèves ingénieurs étudient la gestion industrielle

Le fondamental et l’applicatif alliés dans la chaire d’enseignement SOPRA STERIA NEXT sur la révolution numérique : l’entreprise et son écosystème face au développement des technologies.
Ingénieur généraliste, cursus étudiant, expertise de 3e année en Sciences et techniques pour la transformation numérique.

Campus

Campus Arts et Métiers de Paris

 

Contexte

Le numérique et la mondialisation transforment les entreprises. La remise en cause porte sur tout : les stratégies, le management, les organisations, les façons de concevoir, de fabriquer et de vendre des produits ou des services, les systèmes d’information et de communication… Ce contexte de prééminence de l’immatériel, due à l’essor des technologies numériques, et de jeu concurrentiel élargi obligent les entreprises à renforcer leur agilité, leur vélocité et à s’adapter en permanence. Elles ne réussissent ces transformations que par une ouverture nouvelle à leurs clients, à leurs collaborateurs hommes et femmes, à leurs écosystèmes et à l’innovation.

La révolution numérique est un bouleversement pour les individus, les entreprises et la société toute entière : rien ni personne n’y échappe. Elle doit être prise en compte dans les formations universitaires, et notamment celles à destination des ingénieurs de demain.

Dans le domaine de l’ingénierie le défi est d’envergure. Le numérique révolutionne les activités techniques, parfois pointues, sur les matériaux, les procédés de transformation, les structures, les systèmes, les systèmes de systèmes, …

Mais, le numérique révolutionne aussi le management et les méthodes de travail. Il transforme la vente de produit en vente de service. Il se focalise sur les usages. Par exemple, les équipementiers ne vendent plus des trains d’atterrissage, mais un nombre d’atterrissages réussis.

Demain, pour diriger et prendre des décisions, les ingénieurs, nos ingénieurs, devront appréhender toutes les dimensions de la révolution numérique.

Et ils devront concilier les modèles déterministes, bien fondés, appliqués sur des réalités mesurables, répétables et maîtrisables avec des pratiques issues des méthodes agiles (test and learn, produit minimum viable, itérations courtes, etc.) pour faire face à un environnement devenu volatile, incertain, complexe et ambigu.

Le programme que nous proposons a pour ambition de préparer les étudiants, futurs techniciens et managers, aux enjeux technologiques, humains, organisationnels et sociétaux de la transformation numérique.

Programme

Module 1 : L’usine numérique (40%)

  • Typologie des données : continus, discrets, catégoriels, qualitatifs, … ;
  • Nettoyage, réparation, stockage, protection, …
  • Visualisation
  • Modélisation (Apprentissage Machine) : régressions, réseaux de neurones, …
  • Extraction de connaissances
  • Explicabilité, certification, risque, incertitude, …
  • Aspects éthiques et juridiques, acceptabilité
  • Vérification et validation
  • Données, information et connaissance
  • Hardware et Software : edge, cloud, systèmes embarqués, ordinateur quantique, …
  • Realité virtuelle, augmentée et hybride, plateformes collaboratives, …

Intervenants externes : Thales, Naval Group, Dassault, EDF, Renault, PSA, Safran, Michelin, Airbus, ESI, …

Module 2 : Numérique et excellence opérationnelle (30%)

  • Intelligent automation : IoT, Blokchain, IA, Jumeau numérique
  • AI in and for the digital transformation
  • Composante, système, système de systèmes, complexité, …
  • Du management de la vie des produits au management de leurs performances
  • Alignement de bout en bout de la chaine de valeur
  • Collaborateur augmenté
  • Lean six sigma, Business Process Management (BPM), Robotic Process Automation (RPA)
  • Pilotage d’écosystèmes innovants

Intervenants externes : IBM, Total, Hutchinson, Thales, ESI, …

Module 3 : Les compétences et les hommes au cœur de la transformation numérique (15%)

  • Agilité, Squad, Guildes
  • Multi-Functional Team (MFT)
  • Plateformes collaboratives
  • New Way of Working
  • Co-développement
  • Design thinking
  • FabLab
  • Digital Workplace
  • Culture de l’audace

Module 4 : Systèmes d’information (15%)

  • Modèles de gouvernance
  • Gestion des partenaires et des Start-up
  • Cybersécurité
  • Interopérabilité
  • Open data, Open API
  • Open source
  • Hackathons, Open innovation

Projet d'approfondissement 

Application et approfondissement des connaissances acquises à travers la participation à des projets à caractère industriel, réalisés en groupe (4-6 élèves) sur une thématique donnée, avec le support de Sopra Steria Next.

Modalités d'évaluation

  • Note par module : tests intermédiaires, devoirs personnels, notes de TP et examen final.
  • Note finale : moyenne pondérée de chaque module.

Principaux animateurs scientifiques et pédagogiques

  • N. Hascoët - Responsable
  • F. Chinesta

Informations pratiques

  • Niveau : Graduate
  • Langue du Cours : Français
  • Période : Premier semestre
  • Nombre d’heures : 150h
  • Crédits ECTS : 13

Dernières actualités

Grâce au plan France Relance, Arts et Métiers a pu mener de nombreux travaux pour améliorer le confort et l’efficacité énergétique de ses bâtiments. Focus sur le chantier mené à Cluny.

Actualité

Tous les 1res années (Programme Grande Ecole, Ingénieur de Spécialité et Bachelor de Technologie) ont participé à un escape game de rentrée intitulé « panique sur le campus » afin de leur faire découvrir les lieux d’une façon o

Actualité, Vie étudiante

Le coup d’envoi de la 3e édition des Rencontres du développement durable (RDD) sera donné le 16 septembre sous le haut patronage de Yaël Braun-Pivet, présidente de l'Assemblée nationale.

Actualité

Intégration des notions liées au développement durable dans les programmes de formation, création de la filiale de formation continue AM TALENTS, développement des Evolutive Learning Factories 4.0,

Actualité