Taxe d’apprentissage

Taxe d'apprentissage

En versant la taxe d’apprentissage à Arts et Métiers, les entreprises contribuent à la formation de professionnels de haut niveau, capables de relever les défis posés par l’industrie du futur.

Arts et Métiers s’attache à proposer des cursus technologiques et scientifiques de pointe, du bachelor au doctorat. De nombreux éléments y contribuent : une recherche dynamique, des partenariats internationaux de qualité, et une pédagogie innovante orientée sur les réponses concrètes aux besoins des entreprises.

Les fonds récoltés au titre de la taxe d’apprentissage contribuent ainsi à garantir l’excellence des formations proposées par l’établissement.

Les modalités pratiques

Les campus et la direction générale sont habilités à percevoir la catégorie B du hors-quota (ou barème) :

  • Sous forme numéraire, au titre des formations initiales technologiques et professionnelles hors apprentissage ;
  • Sous forme de dons en nature ou en matériel à visée pédagogique, conforme aux besoins de la formation.

Le versement de la taxe d’apprentissage est réalisé par l’entreprise auprès de l’organisme collecteur de son choix (national ou régional). L’école est partenaire du collecteur AGEFOS-PME, en lien avec AGIRES Développement. 

L’entreprise doit préciser sur le bordereau du collecteur le nom de l’établissement pour lequel elle souhaite verser la catégorie B du hors-quota.

Plusieurs éléments sont à indiquer sur le bordereau :

  • Le numéro UAI du(des) destinataire(s) choisi(s) (direction générale ou campus) ;
  • Le diplôme concerné par le versement
  • Le montant à verser en catégorie B du hors-quota

Si l’entreprise effectue son versement à l’organisme auquel Arts et Métiers est associé, le règlement doit être adressé à :

AGEFOS-PME/AGIRES Développement 
Centre de traitement  - BP7
78184 Saint-Quentin-en-Yvelines Cedex

Les chèques doivent être libellés à l’ordre d’AGEFOS-PME.

La taxe d’apprentissage peut également être réglée en ligne

Quel que soit le choix de moyen de versement, il est important d’informer l’école en retournant la promesse de versement.

A lire aussi

Cursus apprenti

L’alternance au programme du diplôme d’ingénieur généraliste

Une formation alliant bases théoriques solides et immersion dans l’entreprise : depuis 2015, Arts et Métiers propose la voie de l’apprentissage aux étudiants inscrits dans le cursus d’ingénieur généraliste. La formation, organisée en partenariat avec l’Institut des techniques d’ingénieur de l’industrie (ITII) Pays-de-Loire, se déroule sur le campus d’Angers. À l’issue des trois années, les élèves sous statut apprenti obtiennent le même diplôme que les élèves inscrits en cursus étudiant, leur donnant accès à l’ensemble des métiers et secteurs d’activité dans lesquels évoluent les ingénieurs Arts et Métiers.

Le cursus par apprentissage repose sur plusieurs principes forts qui contribuent à la professionnalisation des élèves :

  • Une formation généraliste durant les deux premières années, complétée par une expertise en 3e année.
  • Un rythme d’alternance prévoyant 40 % du temps en formation à l’école et 60 % en entreprise.
  • Une pédagogie innovante, basée sur l’approche par problèmes et par projets, et favorisant l’autonomie et l’adaptabilité des apprentis.
  • Les mêmes enseignements que le cursus étudiant, organisés pour prendre en compte le temps passé en milieu professionnel.
  • Un stage de huit semaines dans un pays étranger.

« Suivre cette formation nécessite une grande implication car le volume de travail est conséquent, indique Anne Morel, directrice adjointe du campus d’Angers. En contrepartie, ils seront rémunérés et auront une vraie expérience en milieu industriel. »

Campus d'Angers entrée

Le statut et les missions de l’apprenti

L’élève ingénieur en contrat d’apprentissage a le même statut qu’un salarié employé dans le cadre d’un contrat à durée déterminée. Ses droits et devoirs sont régis par les dispositions générales du code du travail. La rémunération correspond à un pourcentage du Smic, ajusté selon l’âge de l’apprenti et son année de formation. Les missions confiées doivent correspondre à l’évolution de la formation. Des projets multidisciplinaires aboutissent à la rédaction de livrables, évalués par l’équipe enseignante et le tuteur industriel. Chaque période en entreprise débouche sur une phase de remédiation organisée à l’école. Elle permet de mettre en évidence les connaissances et savoir-faire mis en pratique dans l’entreprise.

 

Plus d'informations ?

Dernières actualités

Elèves ingénieurs Arts et Métiers, ils n’ont pas plus de 20 ans et s’engagent dans une mission humanitaire d’envergure : construire une école dans un pays dévasté par une série de séisme en 2015 : le Népal.

Actualité, International, Vie étudiante

Avec plus de 1 000 participants issus des 8 campus de l’École Arts et Métiers, les « Grandes UAI » (Union Athlétique Inter-Gadazarique) constituent un évène

Actualité, Vie étudiante

Octobre 2017 a marqué l’engagement de 8 élèves ingénieurs Arts et Métiers du campus de Lille pour la Coupe de France de Robotique

Actualité, Vie étudiante

Jeudi 5 avril 2018, 2 équipes étudiantes du campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne participaient à la finale de la

Actualité, Entreprise, Vie étudiante