Arts et Métiers et NEOMA Business School co-publient le livre blanc « Se former aux métiers de demain »

livre blanc
Actualité

Digitalisation, hybridation, enjeux sociétaux et environnementaux, formation tout au long de la vie… Les organisations connaissent des bouleversements profonds, amplifiés par la crise sanitaire actuelle. Dans ce contexte, Arts et Métiers et NEOMA Business School co-publient le livre blanc « Se former aux métiers de demain ».  Les deux Ecoles y analysent les défis de l’enseignement supérieur face à l’évolution des métiers. L’ouvrage croise les regards des Ecoles d’ingénieurs et des Business Schools et invite des experts reconnus du monde académique et professionnel, tels que François Taddei, Directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire (CRI) et Eric Hazan, Directeur Associé du Bureau de Paris du Cabinet McKinsey, à s’exprimer sur les enjeux de « la société apprenante ».

L’importance de croiser les regards des ingénieurs et des managers

Digitalisation accrue, hybridation des compétences, place centrale de l’agilité pour faire rimer complexité avec opportunités… Bien avant la crise du Covid-19, les entreprises étaient confrontées à de nombreux défis. La pandémie mondiale s’impose aujourd’hui comme un accélérateur de ces transformations. C’est dans ce contexte qu’Arts et Métiers et NEOMA Business School co-publient le livre blanc « Se former aux métiers de demain ».

« Les compétences demandées par les entreprises sont en forte évolution. C’est un sujet de fond dont nous nous emparons pleinement, que ce soit au sein de NEOMA comme d’Arts et Métiers. Les compétences de demain seront hybrides parce qu’il faut apprendre à travailler différemment et avec des profils différents. Les métiers et les pratiques changent. Il est donc important de croiser les points de vue et, en tant que Business School, d’échanger avec les écoles d’ingénieurs », explique Delphine Manceau, Directrice générale de NEOMA Business School.

Des nouvelles organisations de travail voient le jour et nous devons imaginer comment former de plus en plus d’ingénieurs managers.

« Il est encore rare de voir se croiser les contributions des écoles d’ingénieurs et de management. Or, nous constatons que nos pratiques ne sont finalement pas si éloignées. Nous devons donc davantage travailler ensemble. Des nouvelles organisations de travail voient le jour et nous devons imaginer comment former de plus en plus d’ingénieurs managers. Ce Livre blanc reprend de nombreuses réflexions que nous menons chaque jour dans ce sens », complète Laurent Champaney, Directeur général d’Arts et Métiers.

Cet ouvrage, téléchargeable en accès libre, s’adresse tout autant à un public étudiant, académique et entreprises. Il invite le lecteur à une réflexion prospective autour des grandes tendances de l’emploi dans les 20 prochaines années. Il recense également les nouveaux besoins et attentes du monde du travail face aux transformations en cours, et analyse la manière dont les établissements d’enseignement supérieur peuvent y répondre.

De la salle de classe à l’entreprise : devenir acteur d’un environnement en mutation 

Dans une démarche transversale, le Livre blanc « Se former aux métiers de demain » donne la parole à la fois au monde académique, aux entreprises et aux étudiants pour construire une réflexion de fond articulée autour de 3 grands thèmes :

  • « Vivre dans une société en mutation » : ce premier chapitre, qui donne notamment la parole à François Taddei, Directeur du CRI, fait le point sur les grands enjeux de la formation et de l’emploi des jeunes dans les années à venir face à ce que l’on appelle désormais « la troisième révolution industrielle ». Plusieurs initiatives inspirantes, notamment déployées en Universités et Grandes Ecoles, conjuguées à des études ainsi que des témoignages d’experts et d’étudiants illustrent cette réflexion.
  • « Travailler dans des entreprises en mutation » : cette seconde partie, qui comporte un entretien avec Michel Mudry, Président du Fonds de Développement de l’Industrie du Futur, aborde les attentes des entreprises. A travers le décryptage des mutations qu’elles vivent actuellement, des compétences clés qui feront la différence demain et des métiers d’avenir, l’ouvrage invite le lecteur à une projection réaliste dans un environnement professionnel actuellement en construction.
  • « Bien se former pour ne pas subir les mutations » : ce dernier chapitre aborde l’importance d’une formation adaptée pour naviguer avec succès dans cet environnement changeant. Pédagogie expérientielle, hybridation des compétences et des apprentissages, formation tout au long de la vie… Plus que jamais, l’enseignement supérieur déploie les moyens nécessaires pour former les talents agiles, capables de s’adapter à toutes les situations. A cette occasion, Maurice Thévenet, Professeur et ancien Délégué Général de la FNEFE (Fondation Nationale pour l’enseignement de la gestion des Entreprises) s’exprime sur les grands enjeux de la formation et du management des années à venir.

Arts et Métiers et NEOMA : un ADN commun de visionnaire dans la formation aux métiers de demain


Avec la publication du Livre blanc « Se former aux métiers de demain », Arts et Métiers et NEOMA s’associent dans la production d’une réflexion commune autour du rôle de l’enseignement supérieur face à la « troisième révolution industrielle ».

Si cette co-publication est une première pour les deux Ecoles, elles partagent depuis longtemps une conviction très forte concernant le rôle de l’enseignement supérieur dans un contexte marqué par l’intelligence artificielle, les big data mais aussi les enjeux sociétaux et les changements climatiques… « Ces bouleversements transforment nos comportements, nos manières d’apprendre, notre environnement, incitant tous les secteurs à se réinventer. L’enseignement supérieur ne fait pas exception », souligne Delphine Manceau. « NEOMA s’empare de cette réalité et repense ses pratiques en matière de contenus, de pédagogie, d’international et de digital pour construire l’Ecole de demain, celle qui sera à même d’adresser toutes ces transformations et de convertir ces défis en opportunités ».

Un engagement fort qu’Arts et Métiers partage. « Depuis sa création en 1780, Arts et Métiers s’attache à répondre aux défis industriels et aux enjeux sociétaux, en constante évolution » ajoute Laurent Champaney. « Fidèle à notre vocation et à notre histoire, Arts et Métiers sait aussi se réinventer et se positionne aujourd’hui sur le triptyque Hommes-Digital-Industrie. L’école, par son histoire, a su faire évoluer son offre de formation au rythme des attentes exprimées par l’industrie. Elle s’est même toujours positionnée comme visionnaire dans l’anticipation de ces besoins ».

école nationale supérieure d'arts et métiers
chapeau
6000
students
diplome
2000
graduating students per year
Fiole
14
Laboratories
Partenaire
170
international partners
Groupe d'étudiants assis par terre devant un campus

Last news

Organized by the French-German Institute for industry of the future, the summer school will take place from 19th october to 23rd october in Karslruhe.

News, International, Research

The French Factory Unit of Arts et Métiers Institute of Technology is part of an European network focused on exploring innovative learning schemes to address current industr

News, Research

The Covid-19  pandemic is a major worldwide challenge that will ultimately have an impact on our lives for many years to come.

News, Research

While companies are severely affected by the consequences of Covid-19, the Arts et Métiers community is mobilizing to help 1,500 SMEs and VSEs to restart their activity.

News, Business