Devenir élève ingénieur-entrepreneur aux Arts et Métiers

Projet Pangolin Lille - 2018
Actualité
Entrepreneuriat
Innovation

Créer son entreprise tout en étant élève ingénieur Arts et Métiers, c’est possible et c’est ce qu’ont fait 4 étudiants de deuxième année à travers leur projet entrepreneurial « Pangolin ». Ils s’apprêtent aujourd’hui à tester leur premier prototype de système de protection modulaire pour une mise sur le marché prochaine.

 Un véhicule blindé low-cost ?  

Omar Adelhamid, Benjamin Delcourt, Quentin du Réau et Vincent Rodarie sont quatre élèves ingénieurs Arts et Métiers de deuxième année sur le campus Arts et Métiers de Lille. Cette année est particulière pour les quatre jeunes hommes qui ont choisi de créer leur entreprise « on sent qu’aujourd’hui, on a les moyens de faire quelque chose d’utile », affirme Omar. En effet, les élèves ingénieurs souhaitent développer un système de protection modulaire pour les véhicules, qui serait notamment destiné à l’Egypte. « Les véhicules blindés sont généralement réservés à l’élite, pourtant, en Egypte, les bus transportant les soldats sont sans arrêt pris d’assaut et sont des cibles très faciles. On recense des pertes énormes qui pourraient être évitées avec une protection adéquate », confie Benjamin. Aidés des enseignants du campus Arts et Métiers de Lille, les 4 élèves ingénieurs ont conçu leur premier prototype et s’apprêtent à le tester. Equiper un véhicule avec le système conçu par les élèves ingénieurs serait 10 fois moins onéreux que d’acheter un véhicule blindé traditionnel, « notre produit s’adapte donc parfaitement au marché que nous ciblons », précise Quentin.

Un accompagnement quotidien

« Au début, on ne nous prenait pas au sérieux», affirme Benjamin. Les 4 élèves ingénieurs Arts et Métiers ont pourtant convaincu leur auditoire à coup de pitch, faisant prendre part à leur projet non seulement les enseignants du campus Arts et Métiers de Lille, mais également l’association Enactus, une organisation spécialisée dans l’entrepreneuriat social. Les étudiants confient « nos enseignants y croyaient presque plus que nous, ils nous ont beaucoup aidé, que ce soit pour la partie technique avec la réalisation de prototypes ou plus administrative en nous dirigeant vers les bonnes personnes ». En effet, c’est Sophie Duchamp, l’une de leurs enseignantes, qui les a orientés vers Enactus. Benjamin affirme, « L’association nous aide beaucoup, que ce soit pour rencontrer d’autres entrepreneurs, des investisseurs mais aussi pour tout le côté administratif ». En effet, si pour l’instant Omar, Benjamin, Quentin et Vincent n’ont pas encore créé les statuts de leur entreprise, cela ne saurait tarder. « On ne sait pas encore quel statut est le plus approprié à notre projet, avec Enactus nous les étudions attentivement afin de déterminer quel statut serait le plus avantageux ». Pour l’instant l’équipe est donc est phase de développement de projet, la création et l’incubation de leur entreprise sera effective lors de leur entrée en 3e année. « Aujourd’hui, notre idée plait énormément, et beaucoup de monde nous soutient », s’enthousiasme Benjamin.

« Faire partie des 10% » !

Pour les 4 élèves, il n’y a pas de doute possible, se lancer dans un tel projet est bénéfique, « on ne risque rien : nous n’avons rien investi sinon du temps ». En revanche, ils ont tout à gagner. Leur réseau s’agrandit chaque jour un peu plus. Leurs connaissances techniques s'accroissent grâce à la création de leur prototype réalisé avec l’aide de Marc Legrand, enseignant sur le campus Arts et Métiers de Lille. Avec Enactus, ils prennent conscience des diverses démarches nécessaires à la création d’entreprise, notamment dans le secteur de l’armement. Autant de connaissances et d’expériences qu’ils n’auraient pas acquises sans le projet de création d’entreprise. « Nous sommes conscients que 90% des Start-Up créées disparaissent au bout de 5 ans, nous espérons faire partie des 10% restants ! », conclut Quentin.

Pangolin à la Compétition Nationale d'Enactus France

Les 29 et 30 Mai 2018 se tiendra la Compétition Nationale 2018 d'Enactus France à la Cité des Sciences, lors du festival Declic. A cette occasion, le projet "Pangolin" des élèves ingénieurs Arts et Métiers a été sélectionné afin de rejoindre la Poule Espoir de la compétition. Les élèves devront tenir un pitch de 7 minutes, en anglais, devant des professionnels.

 

Dernières actualités

Grâce au financement de collectivités territoriales, le projet 1G4.0, porté par les campus de Metz et Châlons-en-Champagne, permet de répondre localeme

Entreprise

70 coachs, chefs d’entreprises, créateurs de startup ou cadres de grandes entreprises. Plus de 150 étudiants attendus.

Actualité, Entrepreneuriat, Entreprise, Innovation

L’alternance aux Arts et Métiers, c'est dix cursus d’ingénieur de spécialité  dans les domaines du génie mécanique, génie industriel, génie énergétique, travaux publics et gestion des risques/environnement.

Actualité, Entreprise

Retrouvez les mentions d'Arts et Métiers dans la presse du 22 au 28 novembre 2019.

Actualité