E-board : C'est beau un projet qui roule !

Schèma d'un E-Board
Témoignage
Entrepreneuriat

Alexandre Lachi et Sandy Lesieur sont actuellement en 3e année du cursus ingénieur de spécialité. Pour leur dernier projet sur le campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne, ces alternants ont décidé de rajouter un moteur à une longueboard. Retrouvez ci-dessous l’interview d’Alexandre, l’initiateur du projet.

La longboard est une planche à roulettes d'une longueur supérieure à celle d'un skateboard classique, qui permet notamment de circuler à des vitesses bien plus élevées que celui-ci. Sport à sensations, la pratique de la longboard s’effectue dans des courbes et des trajectoires, que ce soit en ville ou sur la route.

Passionné par les sports de glisse et d’un naturel bricoleur, Alexandre a tout d’abord fabriqué sa propre longboard. Originaire de Reims, Alexandre s’est vite rendu compte qu’il était néanmoins difficile de « rider » en Champagne-Ardenne  du fait d’un relief peu prononcé. C’est ainsi que l’idée d’incorporer un moteur à la planche est venu à l’esprit d’Alexandre. Le concept de l’E-board était né.

« Au cours de notre formation, nous devons valider le 5e semestre. Pour ce faire, nous avons la possibilité de partir à l’étranger ou de travailler sur un projet. La dernière option me semblait être idéale pour creuser mon concept d’E-board » ajoute l’élève ingénieur de spécialité  de dernière année.

Durant la période de septembre à décembre 2017, Sandy, qui était intéressée par l’E-board, et Alexandre ont travaillé sur l’étude de faisabilité du projet. En étant sur le campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne, les apprentis ont pu accéder à des ressources documentaires et techniques nécessaires à cette étude. Ils ont pu également  bénéficier de l’avis d’enseignants sur certains points techniques.

Pour Alexandre, la formation d’ingénieur de spécialité est réellement un atout : « Arts et Métiers m’a apporté de très bonnes connaissances en mécanique. Grâce aux différents TP (travaux pratiques), j’ai notamment appris à dimensionner un moteur. Une compétence qui m’est fortement utile pour l’E-board. » 

Après une soutenance validée haut la main, Alexandre et Sandy ne souhaitaient pas s’arrêter au stade « projet ». À terme, l’idée est  de commercialiser l’E-board mais pour ce faire, les deux élèves ingénieurs ont besoin de réaliser un prototype fonctionnel. Après avoir pris connaissance de l’opération de CrAMfunding organisée par l’École, les apprentis ont décidé d’y participer et ainsi de récolter des fonds.

Après une campagne de 2 mois, les étudiants ont réussi à recueillir 2930 euros alors que leur objectif initial n’était que de 2500 euros.

Tel un entrepreneur en devenir, Alexandre déclare : « Une fois que nous aurons récupéré les fonds, nous pourrons démarrer la réalisation de l’E-board. Si les tests sont satisfaisants, nous nous lancerons dans la commercialisation de notre longboard motorisée. »

Bien que les longboards motorisées existent déjà sous des formes différentes, Alexandre souhaite avant tout se placer sur un segment milieu de gamme alliant à la fois un savoir-faire français et un prix abordable.

Dernières actualités

La 45e édition des Grandes UAI (Union athlétique intergadzarique), se déroulera à Aix-en-Provence du 30 mai au 2 juin.

Actualité, Vie étudiante

Banque PT, concours ENSEA ou concours CentraleSupélec, filières PT, PSI, MP, PC, TSI, ATS, licence, BTS ou  DUT : on vous dit tout sur comment intégrer la formation d'ingénieur généraliste et comment candidater à trois parcours

Actualité

Qui sont les lauréats de la 5e édition du Défi Chal'enge ? Les élèves en Master Recherche MTI3D ont créé des simulateurs de réalité virtuelle et augmentée pour répondre aux besoins d

Actualité