Scarabée d’Or, un clone virtuel à l’aide de scanners laser

Scarabée D'Or
Actualité

Depuis le 29 mars 2017, Scarabée d’Or, un des deux véhicules Citroën rescapés de la première traversée du Sahara en 1922, est de retour sur le campus Arts et Métiers de Cluny et ce jusqu'au 11 mai. L’objectif, pour cette seconde escale, est de passer Scarabée d’Or au scanner laser. De la carrosserie aux petites pièces, l’équipe de l’Institut Image et les élèves du Master Management des Technologies Interactives 3D (MTI3D) se mobilisent pour créer un clone virtuel. Ce double numérique servira à des fins pédagogiques et permettra d’avancer dans la chaîne de fabrication de son double réel qui, lui, sera présenté lors des célébrations du 100e anniversaire de Citroën.

Rendez-vous en 2019            

Dans le cadre du 100e anniversaire de Citroën en 2019, l’association Des Voitures & des Hommes a pour ambition de reconstituer à l’identique l’autochenille Citröen B2 (modèle K1) baptisée Scarabée d’Or qui, avec quatre autres véhicules, réalisa la première traversée du Sahara en 1922. Pour cela, l’association a fait appel à Arts et Métiers, grand établissement technologique, et à son campus de Cluny ainsi qu’au lycée professionnel des métiers de l’automobile et du transport Château d’Épluches (95 Saint Ouen l’Aumône). Le premier est en charge de la mécanique des chenilles, le second de la carrosserie.

Un clone virtuel de l’autochenille

L’idée, pour ce deuxième passage dans les ateliers de Cluny, est de créer un clone virtuel du véhicule. Jean-Rémy Chardonnet, Maître de Conférence et coordinateur du Master Management des Technologies Interactives 3D (MTI3D), et deux élèves en Master 1 ont passé au peigne fin les pièces et la carrosserie de l’autochenille à l’aide d’un scanner laser. Dans le cadre de leur projet, les deux élèves, Axel Houot et Elio Khouri, ont pour mission de réaliser un démonstrateur opérationnel de réalité virtuelle. Autrement dit, une application dans laquelle un clone virtuel du Scarabée d’Or sera immergé dans un environnement, lui aussi virtuel. Un voyage dans le temps où Scarabée d’Or pourra se retrouver en 1922 dans le Sahara. Enfin, telle une revue de projet dans l’aéronautique, le mécanisme du véhicule pourra être animé, décortiqué et projeté sous des angles de vue inédits.

Différents types de scanners laser

L’équipe de l’Institut Image utilise deux types de scanners laser. Le premier, de petite taille, permet de numériser les petites pièces mécaniques. Il est également utilisé dans le domaine de la chirurgie réparatrice. Le second, plus imposant, a une portée plus grande. C’est ainsi que la carrosserie a été balayée par le scanner-laser pour être transformée en nuage de points numériques, qui, une fois assemblés, constitueront le squelette du clone virtuel. Ce dernier scanner-laser a déjà été utilisé pour numériser les bâtiments de l’abbaye de Cluny dans le cadre de son 1100e anniversaire en 2010. Plus récemment, il a aidé à dupliquer un portail roman, la cathédrale de Chalon-sur-Saône. Enfin, il a servi à numériser la galerie Est du cloitre de Cluny afin que les élèves-ingénieurs réalisent virtuellement la salle des conscrits, la nouvelle salle du grand Gala qui aura lieu le 10 juin 2017. 

Une rénovation sous le signe de la Formation

L’association Des Voitures & des Hommes peut compter sur les élèves-ingénieurs et ceux en Master Recherche d’Arts et Métiers. En effet, au total, pas moins de cinquante élèves de 2e année se sont mobilisés sur ce projet ambitieux. Ils ont, jusqu’à présent, réussi plusieurs étapes : le démontage, la prise de cotes avec les instruments traditionnels et numériques tels que le scanner-laser et modélisation CAO. La difficulté est qu’il n’y avait pas de plans papiers des pièces. Les plans du véhicules ayant été détruits, les élèves-ingénieurs ont renoué avec une ancienne épreuve du concours d’entrée qui consistait à réaliser des croquis de pièces techniques au lavis. Le projet se poursuivra avec des élèves-ingénieurs de Cluny mais également des campus d’Angers et de Metz. Trois campus et un Institut – celui de Chalon-sur Saône – sont mobilisés pour réussir ce projet dans les temps. L’ENISE de Saint Étienne va aussi être sollicité pour tailler les pignons. Le projet Scarabée d’Or va permettre au lycée professionnel des métiers de l’automobile et du transport Château d’Épluches d’ouvrir un module d’enseignement complémentaire sur l’entretien et la restauration des véhicules historiques.

A lire aussi

Associations

La vie étudiante est directement rattachée à deux associations qui fédèrent l’ensemble des activités : l’Union des élèves Arts et Métiers et l’Association des
Ingénieurs Apprentis des Arts et Métiers.

Du sport au réseau professionnel : une large gamme d’activités

Avec environ 3 500 membres et un budget de près de 6 millions €, l’Union des élèves est l’une des plus importantes associations étudiantes de France. Grâce à sa structure en réseau, elle peut coordonner les activités des campus de l’école, en étroite relation avec l’association des élèves de chaque site. L’Union des élèves propose une grande diversité d’activités culturelles, sociales et sportives. Elle met également en place des actions solidaires et humanitaires.

Un autre champ d’intervention concerne les rencontres avec des professionnels, lors d’afterworks, de conférences et de forums. Autant d’occasions de développer son réseau et d’enrichir ses perspectives de carrière.

Etudiants Aix Association Voile

Un rôle clé dans la montée en compétences

Les événements proposés sont pensés, organisés et gérés par les étudiants. Leur implication contribue au développement de savoir-faire et de savoir-être, compléments précieux de leur formation.

"Être président d’association, c’est gérer une entreprise. On travaille avec des industriels locaux, on organise des forums, on s’implique dans la pédagogie, l’avenir de l’établissement et la vie de la ville. J’ai eu la chance de travailler avec des partenaires à l’écoute de mes intentions et qui favorisent nos initiatives dans la mesure où elles sont organisées, sérieuses et valorisables." Corentin Lallet, cursus ingénieur généraliste, promotion 2014.

L’Association des ingénieurs apprentis propose, pour sa part, des activités dédiées aux étudiants qui ont opté pour la voie de l’apprentissage – dans les domaines culturel, sportif et humanitaire. Dans le cadre de ses relations industrielles, elle propose des visites d’usines et d’ateliers de production aux élèves-ingénieurs. Pour permettre à ses membres de se rencontrer et d’échanger dans un contexte convivial, l’association organise également des week-ends (sportifs, de ski, ou encore à l’étranger) et des soirées étudiantes.

Pour en savoir plus :

www.ueensam.org : le site de l’Union des élèves Arts et Métiers

www.aiaam.eu : le site de l’Association des ingénieurs apprentis des Arts et Métiers

Les activités proposées par l’Union des élèves en six thématiques

  • Sports : activités sportives quotidiennes, régates et croisière, danse.
  • Événements : challenge sportif de quatre jours (Union athlétique intergadzarique), semaine de ski (Skiozarts), grands galas, comité des élèves, soirées.
  • Humanitaire : projets solidaires à l’international, soutien scolaire, sensibilisation au handicap, raids (4L Trophy, AfriAM).
  • Culture : journal interne (La Gadzette), accompagnement des étudiants internationaux, semaine dans une ville européenne (BEST), musique, photo.
  • Entreprises : junior entreprise (AMJE), Forum Arts et Métiers, business lunches, conférences.
  • Technique : Shell Eco Marathon (MASH), robotique, sérigraphie, informatique.

Dernières actualités

Compétition de haut niveau connue et reconnue mondialement, les 45ème Olympiades des Métiers sont organisées depuis 2017 et se termineront p

Actualité, Entrepreneuriat, Innovation, Vie étudiante

Sur le thème des grandes villes du monde, une équipe de six élèves ingénieurs, organise depuis plusieurs mois la 58ème édition de la Nuit des Fignoss, le traditionnel gala du campus Arts et Métiers de Lille.

Actualité, Vie étudiante

Ce jeudi 14 novembre, le campus Arts et Métiers de Paris a accueilli le 9e séminaire StelLab, rassemblant les 18 OpenLab du

Actualité, Entreprise, Innovation

Accélérateur de talents pour l'Industrie du Futur, Arts et Métiers, avec son laboratoire de recherche LAMPA, s'est saisi des thématiques liées à la réalité virtuelle et aux technologies émer

Actualité, Témoignage, Entreprise, Recherche