« Virtual Safety » : quand Arts et Métiers forme les contrôleurs de la SNCF avec la réalité virtuelle

« Virtual Safety » Arts et Métiers et SNCF
Actualité
Entreprise
Innovation

On le sait, la sécurité et la sûreté sont des enjeux importants pour la SNCF. C'est pourquoi, l'entreprise a fait appel aux savoir-faire des étudiants du Master Recherche Management des Technologies Interactives 3D (MTI3D) de l'Institut Arts et Métiers de Laval, pour développer un programme innovant de formation par la réalité virtuelle pour les contrôleurs dans les domaines de la sûreté et de la sécurité : « Virtual Safety ».

 

Développer une formation technique innovante au plus près de la réalité du terrain

L'objectif de la SNCF était de proposer un programme innovant pour la formation des contrôleurs (au nombre de 11 000 dans l’hexagone). C'est chose faite avec le programme de formation "Virtual Safety" dont l’ambition est de former un maximum d’agents avec la réalité virtuelle, pour s’approprier rapidement et au plus juste les gestes métiers. Une équipe d’étudiants des Arts et Métiers de Laval du Master Recherche Management des Technologies Interactives 3D (MTI3D), ont travaillé pendant 6 mois sur ce programme avec Samuel Barillet, animateur management visuel des TER/TGV et formateur sécurité à la SNCF. "La tâche a été assez complexe puisqu’il a fallu convertir des processus rares et sensibles, pour une immersion, au plus près de la réalité, du terrain", explique-t-il. 

Le réalisme au paroxysme, une exigence pour rendre la formation efficace

Les compétences en infographie et en modélisation des étudiants des Arts et Métiers ont été extrêmement appréciées pour simuler une réelle interface environnementale ferroviaire. "La conformité avec la réalité était très importante pour cette application et nous avons été très à l'écoute des besoins de la SNCF", explique Benjamin Poussard, ingénieur de recherche réalité virtuelle / réalité augmentée à l'Institut Arts et Métiers de Laval, qui a accompagné les étudiants. "L’enjeu est de taille car lorsqu’il s’agit de former dans le domaine de la sûreté et de la sécurité, la réactivité et la précision dans l’exécution du processus est de mise" précise-t-il. Les contrôleurs sont ainsi formés à la "distance de couverture d’obstacle" qui leur permet d'apprendre, sans danger, les réactions à avoir en cas d’accident entre un train et un obstacle. Samuel Barillet en est convaincu, "avoir été virtuellement immergé dans des situations exceptionnelles permet une meilleure appréhension le jour où l'agent fait face à un accident". Autres avantages, simuler par exemple la chute d’un arbre sur une voie en réalité virtuelle permet de gagner du temps et demande moins d'investissement financier.

Une formation innovante récompensée aux Trophées SNCF

Ce programme innovant "Virtual Safety" a décroché un prix lors de la cérémonie des Trophées SNCF qui s’est déroulée en juin dernier au Cirque d’Hiver de Paris. Ces Trophées SNCF ont pour vocation à faire remonter les bonnes idées et talents des salariés du territoire pour pouvoir les standardiser ensuite, une sorte d’innovation participative. Joli parcours pour l’équipe puisque sur 700 dossiers déposés en France, "Virtual Safety" a gagné le concours de la région grand Est s’est retrouvé parmi les 100 dossiers nationaux retenus.   

Déployé pour le moment en Champagne-Ardenne, le projet collaboratif entre la SNCF et Arts et Métiers, "Virtual Safety", est maintenant sur les rails pour être déployé plus largement en France.        

Dernières actualités

Cinq étudiants participeront à une journée d’essais privés de Formule 1 début 2021.

Actualité

Félix Guéguen est élève-ingénieur Arts et Métiers en 3ème année du Programme Grand Ecole, dans le cadre d'un double diplôme réalisé avec

Témoignage

Le 6 juillet dernier, Rachel, ex-doctorante du laboratoire I2M du campus de Bordeaux, a décroché le prix Jean-Marc Gey (JMG) qui récompense des doctorants effectuant une thèse dans un laboratoire adossé à

Actualité

En juillet 2020, Arts et Métiers a délivré aux étudiants de la promotion 2019 du Programme Grande Ecole les premières attestations de réussite sécurisées par la blockchain.

Actualité