Expertise en gestion industrielle : 5 ans au plus près des entreprises

5 ans pour l'expertise gestion industrielle
Actualité

L’expertise Gestion Industrielle forme à l’organisation industrielle dans un contexte d’industrie 4.0. Adaptation du programme, lancement d’une chaire de formation, contrat de professionnalisation : Bilan et perspectives pour cette unité d’expertise qui fête ses 5 ans.

Un programme qui s’adapte à l’industrie 4.0

Des cours théoriques en management financier ou sur les outils d’aide à la décision, des travaux pratiques d’informatique ou d’excellence opérationnelle sur la nouvelle cellule de production flexible et 6 mois de stage : tel est le programme de l’année d’expertise en gestion industrielle lancée en 2015 sur le campus de Lille. Pour Nathalie Klement, enseignant-chercheur au LISPEN et responsable de l’expertise en gestion industrielle : « Le programme académique évolue chaque année pour y intégrer de plus en plus l’industrie 4.0 et ainsi mieux répondre aux problématiques industrielles. » A cette fin, de nombreux industriels interviennent ainsi en cours afin de proposer aux élèves ingénieurs des retours d’expériences ou des cas concrets. Les stages proposés par les industriels sont ainsi en adéquation avec cette évolution vers le 4.0. « Récemment, plusieurs de nos élèves ont effectué leurs stages sur la digitalisation dans la supply chain ou l’adaptation des techniques de big data dans une chaine de production. » précise Nathalie Klement.

En 5 ans, 118 ingénieurs Arts et Métiers ont ainsi été formés à l’organisation industrielle et travaillent entre autre chez MC2I, Coca-Cola, Colas, ou Kaizen Institute.

Des projets pour renforcer l’immersion des étudiants en entreprise

Pour la rentrée 2021, Nathalie Klement souhaite aller plus loin en lançant une chaire de formation dont les objectifs sont de co-construire certains modules de l’expertise et proposer des projets toujours plus en adéquation avec la réalité industrielle. « Nous cherchons à mobiliser les partenaires de l’établissement autour d’une convention de mécénat afin de monter cette chaire » précise Dorine Van Der Waals, responsable des relations entreprises. L’idée est en effet de créer un consortium d’entreprises partenaires sur le long terme qui pourront intervenir dans certains modules pédagogiques et proposer des sujets d’études. Les membres de ce consortium participeront aussi à l’évaluation des élèves ingénieurs. Face à l’intérêt grandissant des industriels et des élèves ingénieurs pour cette expertise, Nathalie Klement travaille à proposer cette expertise en contrat de professionnalisation pour la rentrée 2022. Les entreprises pourront ainsi accueillir les élèves ingénieurs pour une année entière, en alternant des périodes de formation en campus, sur des thématiques d’actualité et des périodes d’immersion en entreprises. « Les métiers de gestion industrielle évoluent, tout comme les demandes des industriels. Il est donc normal que la formation évolue » conclut Nathalie Klement.

Un évènement virtuel pour fêter les 5 ans de l'expertise

Pour fêter les 5 ans de l’expertise, étudiants actuels et alumnis se sont réunis lors d’un événement virtuel en novembre. Cela a été l’occasion pour les ingénieurs diplômés de présenter leur parcours aux étudiants. Cet événement a été très apprécié par les étudiants, il leur a permis de voir la mise en application des concepts enseignés en cours. Cet événement sera renouvelé pour chaque nouvelle promotion.

Dernières actualités

Jade Durand-Viel, étudiante en Programme Grande École a effectué une césure

Actualité, Témoignage

Lors de la cérémonie Arts et Métiers pour la Transition Énergétique (CAMTE) organisée par le Comité des Fêtes de l’Union des Élèves, deux équipes d'étu

Actualité, Vie étudiante

Concevoir et fabriquer un broyeur de matières plastiques pour les conditionner et les recycler, tel est l’objectif d’un projet pédagogique développé dans le cadre d’un partenariat entre le

Actualité

C’est sur le concept novateur de Fatal Energy Box, un coffret de récupération des énergies perdues lors de la détente dans le réseau de gaz, que travaillent la start-up

Actualité, Recherche