Le diplôme national de master, un tremplin vers la recherche

MS
Actualité
Témoignage
International
Recherche

Lucas Vergez, étudiant en 3e année Programme Grande école et en master of science Cyber-physical systems engineering (CPSE) sur le campus Arts et Métiers d’Aix-en-Provence revient sur son parcours et sur son projet professionnel.

Portrait Lucas Vergez

Quel a été votre parcours avant d’intégrer un des 20 masters recherche proposés par Arts et Métiers ?

J’ai effectué un parcours assez classique en suivant une prépa PCSI / PSI* à Montpellier ce qui m’a permis d’intégrer Arts et Métiers sur concours. J’ai saisi l’opportunité offerte par le campus de suivre en 3e année une expertise orientée recherche.

Pourquoi avoir choisi de suivre le master recherche CPSE ?

Ce n’est qu’en 2e année d’école d’ingénieur que j’ai pu faire le choix de ce type de poursuite d’étude. J’avais besoin de temps pour faire mûrir mon projet professionnel. J’ai choisi ce master car je voulais vraiment me spécialiser en informatique et faire de la recherche appliquée à l’industrie du futur. Je découvre ainsi un grand spectre de méthodes et d’outils répondant aux problématiques de l’industrie 4.0. Je suis content qu’Arts et Métiers propose une formation de ce type. L’informatique est un domaine peu représenté selon moi dans cette école.

« Cela me permet à la fois de maîtriser les fondements de la démarche scientifique et de monter en compétences dans les domaines spécifiques de recherche en Conception Assistée par Ordinateur (CAO) et en intelligence artificielle (IA). » 

Comment se déroule la formation ?

La formation s’inscrit autour de projets variés, encadrée par une équipe enseignante très à l’écoute pour répondre à mes questionnements.

J’ai beaucoup d’autonomie dans le choix de mes projets d’études ce qui me permet de découvrir par moi-même certains domaines comme l’internet des objets (IoT) ou le reverse engineering. J’ai pu travailler par exemple sur des outils d’analyse en IA dans le domaine médical permettant la reconnaissance de pathologies en fonction des symptômes des patients ou sur des outils de reconnaissance d’images suivant les trajectoires de mains sur des postes de travail.

J’aurai également la chance d’être accueilli durant les 6 derniers mois de ma formation à l’Université de Sherbrooke au Canada dans un laboratoire spécialisé en robotique. Mon travail de recherche portera sur l’amélioration de la sécurité des opérateurs au sein d’une usine. Des expériences riches et variées comme vous pouvez le constater.


Cette formation reste malgré tout assez généraliste et permet donc de découvrir l’industrie 4.0 dans sa globalité avec un côté technique approfondi dans le domaine que l’on préfère

Comment envisagez-vous votre entrée dans la vie active ?

Je souhaite m’orienter plus tard vers des projets de recherche en CAO ou en IA au sein d’un laboratoire dans un premier temps. C’est dans cette optique que je ferai le choix d’un doctorat. Pourquoi pas au Canada ! Ensuite selon les opportunités que j’aurai, j’envisage de travailler dans l’industrie ou dans le domaine de l’animation (effets spéciaux et jeux vidéos), qu’importe la structure qu’elle soit privée ou publique.

Le point fort de ce master recherche ?

Pour ceux qui réfléchissent à un tel parcours, ce master très généraliste, avec une grande dominante informatique / CAO, convient parfaitement à tous ceux qui veulent s’orienter vers de l’ingénierie IoT, l’IA, et les systèmes cyber-physiques en général.

Un conseil aux futurs candidats ?

Il ne faut pas oublier que c’est un master recherche.: cela signifie que les 6 derniers mois sont dédiés à un projet de recherche qui apporte une réelle contribution à la communauté scientifique.

Dernières actualités

Mis en place depuis septembre 2020, le contrat de professionnalisation a séduit 17% des étudiants de l'Institut de Laval en 2e année du Master Recherche Management en Technologie I

Actualité, Témoignage, Entreprise

Jade Durand-Viel, étudiante en Programme Grande École a effectué une césure

Actualité, Témoignage

Sihem Benzerga, jeune diplômée du Programme Grande Ecole, a effectué sa 3ème année à L’Université Nationale de Colombie (UNAL), pour se spécialiser en sciences environnementales.

Actualité, Témoignage, International

Lors de la cérémonie Arts et Métiers pour la Transition Énergétique (CAMTE) organisée par le Comité des Fêtes de l’Union des Élèves, deux équipes d'étu

Actualité, Vie étudiante