Quand un doctorant Arts et Métiers apporte une réponse concrète à une problématique industrielle !

soutenance de these Driss El Khoukhi arts et metiers angers LAMPA
Actualité
Entreprise
Recherche

Driss El Khoukhi, docteur-ingénieur au laboratoire LAMPA sur le campus Arts et métiers d’Angers, revient sur son parcours et son expérience de doctorant en thèse Cifre (Conventions Industrielles de Formation par la REcherche) chez PSA. Un contrat qui permet à une entreprise d’embaucher un doctorant et de pouvoir avancer sur des projets de recherche en lien avec un laboratoire. Il nous raconte son quotidien entre sa vie professionnelle et celle en laboratoire.

De l’ENSAM Meknès au doctorat Arts et Métiers

Originaire du Maroc, Driss El Khoukhi a suivi ses études à l’ENSAM Meknès. Classé parmi les 10 majors de sa promotion pendant les 4 premières années de sa formation, il est sélectionné en 2012 pour suivre le Master MAGIS en double diplôme sur le campus Arts et Métiers de Paris.

Diplômé de l’ENSAM Meknès, Ingénieur Arts et Métiers et diplômé du Master Recherche MAGIS, sa soif d’apprendre continue au travers de sa poursuite d’études en Master Spécialisé « Design des Matériaux et Structures » à Mines ParisTech. Il travaille pendant 1 an sur une problématique liée à la fabrication des réservoirs de la fusée Ariane 5 pour le compte de l’entreprise « Eurocryspace », filiale d’Airbus et d’Air liquide. « J’étais salarié de l’entreprise comme ingénieur de recherche. C’était une expérience très riche, très professionnalisante». De cette expérience il décida de continuer son parcours par un doctorat « pour être en lien avec le monde de la recherche industrielle, acquérir des compétences d’un chercheur et décrocher un diplôme qui ouvre des portes à l’international », précise-t-il.

Une envie : répondre à des besoins industriels

Driss El Khoukhi postule alors chez PSA et décroche son contrat. Son objectif : apporter des solutions pour résoudre une problématique industrielle précise de PSA sur le dimensionnement fiabiliste de la culasse de moteur thermique. « Je voulais proposer une solution concrète que l’entreprise pouvait mettre en œuvre rapidement pour une phase d’industrialisation. C’est très motivant, on voit directement à quoi sert notre travail de recherche ! ». Un pari réussi puisque Driss El Khoukhi a présenté les résultats de ses travaux de recherche le 12 octobre dernier, lors de sa soutenance de thèse portant sur « l’étude de l’effet des hétérogénéités microstructurales sur la dispersion de tenue en fatigue à grand nombre de cycles d’alliages d’aluminium de fonderie : passage de l’élément de volume à la structure », devant PSA, ravi des résultats présentés.

Quand on est le premier à trouver une solution scientifique à une problématique industrielle…c’est la récompense du travail effectué pendant 3 ans, c’est très valorisant !

Un accompagnement académique et industriel

Pendant les 3 ans de sa thèse, Driss El Khoukhi était en échange constant entre son laboratoire de recherche le LAMPA et l’entreprise PSA, plus particulièrement avec Pierre Osmond, son tuteur industriel. Ses directeurs de thèses, Franck Morel, Directeur du LAMPA et Nicolas Saintier, Directeur du département DUMAS de l'Institut I2M de Bordeaux, ainsi que Daniel Bellett et Viet-Duc Le, d'AMVALOR, l’ont accompagné dans ses travaux de recherche pour lever les verrous scientifiques et industriels. « C’est ensuite au doctorant de savoir faire le tri et de garder l’essentiel pour atteindre l’objectif final ! », précise-t-il. Quant à l’équilibre vie privée vie et vie professionnelle Driss El Khoukhi insiste néanmoins sur le juste équilibre. « Il faut faire attention à ne pas trop s’enfermer, à ne pas sous-estimer la charge de travail et bien s’entourer, c’est très important pour la réussite de son projet ».

Les bénéfices et débouchés d’une thèse Cifre

Etre doctorant en thèse Cifre c’est bénéficier d’une expérience de 3 ans comme salarié en entreprise et acquérir les compétences, la méthodologie de travail, la démarche et la culture scientifique du doctorat, applicable ensuite à n’importe quel secteur d’activité. Il ouvre de nombreuses portes comme poursuivre avec un post-doctorat (financé par une ou plusieurs entreprises), travailler directement dans l’industrie, dans le monde académique ou l’enseignement !

Pour Driss El Khoukhi, son choix s’est porté sur un post-doc au sein du laboratoire I2M de Bordeaux dans le cadre du projet SLAM (Structures LAttices très Hautes perforMances). Il travaillera plus précisément sur la thématique « Comportement en fatigue et sensibilité aux défauts du Ta6V obtenu par fabrication additive », un projet en collaboration avec l'entreprise STELIA Aerospace.

Dernières actualités

Mercredi 20 octobre, une table-ronde en ligne organisée par la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris était enregistrée et retransmise en direct depuis Practice 4.0, le démonstrateur du camp

Actualité, Entreprise, Innovation

JENII, le projet d’Arts et Métiers, de formation à distance pour l’industrie du futur fondé sur des environnements immersifs et collaboratifs bâtis autour de jumeaux numériques de systèmes industriels réels, a été sélectionné p

Actualité, Innovation

Le parcours Canada est une opportunité pour nos élèves-ingénieurs en 3ème année de partir dans les universités canadiennes et découvrir une nouvelle façon d’enseigner et de travailler.

Actualité, Témoignage, International

Pour découvrir Arts et Métiers, rendez-vous samedi 27 novembre, de 10h à 17h, à l'occasion d'une Journée Portes Ouvertes 100% virtuelle ! 

Actualité