L'association AMRT entre dans la course du Formula Student

CL-Groupe-AMRT-Formula-Student
Actualité
Témoignage
Vie étudiante

Théo Laplasse, actuellement en première année du Programme Grande Ecole Arts et Métiers ParisTech sur le Campus de Cluny, a créé début 2020 l’association Arts & Métiers Racing Team (AMRT), dont il est le Président. Théo a réuni les étudiants du campus Arts et Métiers de Cluny autour de la conception et la fabrication d’un véhicule monoplace électrique. Objectif : défendre Arts et Métiers au Formula Student, une compétition inter-écoles d’ingénieurs.

Une passion commune : le sport automobile …

"Depuis tout petit, je suis passionné par le sport automobile, c’est sans doute parce que mon père m’emmenait régulièrement voir différentes courses : formule 1, rallye, … J’étais un collectionneur de petites voitures ou encore amateur des jeux vidéo automobiles. Cependant ce qui m’intéressait avant tout c’était l’aspect technique, je concevais et fabriquais mes voitures en LEGO Technic. Les matières, les mécanismes qui constituaient et animaient ces véhicules suscitaient ma curiosité." , avoue Théo Laplasse.

C’est, élève au Lycée La Prat’s de Cluny, que Théo a découvert la compétition Formula Student sur les réseaux sociaux, et a tout de suite eu envie d’y participer. "En effet, concourir avec un véhicule conçu et fabriqué de mes propres mains n’a fait que confirmer ma volonté d’intégrer une école d’ingénieur.", ajoute Théo.

Devenir Ingénieurs Arts et Métiers, un savoir-être et des savoir-faire

Dès son arrivée sur le campus Arts et Métiers de Cluny, Théo réussit à motiver une vingtaine de ses camarades pour participer à cette compétition. Ils travaillent sur la conception et la fabrication d’une monoplace électrique. "En tant qu’ingénieurs de demain, nous nous devons de promouvoir des moyens de transports plus propres, l’électrique a donc été une évidence pour nous.", souligne Théo.

A travers ce défi, les étudiants souhaitent aussi transmettre des valeurs qui leurs sont chères : l’écologie, l’égalité des sexes, l’innovation technique et la pédagogie. "Nous souhaitons créer des liens avec des écoles primaires afin de pouvoir faire profiter de ce projet à des enfants, en leur expliquant simplement la démarche que nous menons. Ces temps d’échanges nous permettront de les sensibiliser à l’écologie et à l’égalité des sexes : montrer aux jeunes filles qu’elles peuvent, au même titre que leurs camarades masculins, travailler dans la technique".

Malgré le confinement, ce projet avance et les élèves ne se laissent pas déstabiliser par la situation.

Qui est Théo Laplasse ?

Arts et Métiers est une école d’ingénieurs réputée pour la qualité de son enseignement technologique et où beaucoup d’anciens élèves travaillent dans le domaine de l’automobile ; il a été évident pour moi de rentrer dans cette école.

Théo a donc intégré Arts et Métiers à l’issue d’une classe préparatoire Physique Technologie (PT) réalisée au Lycée La Prat’s de Cluny. Il est actuellement en filière « main à la pâte » où il travaille sur un projet de four solaire destiné à vulgariser les phénomènes physiques pour des enfants d’une école primaire clunisoise.  

Dès son diplôme obtenu, il souhaite s’orienter dans le domaine de l’automobile. Sa participation au projet du Formula Student lui permettra de justifier de ses connaissances et compétences dans ce domaine qui lui est cher.

Ils ont besoin de vous

Si vous ou une personne de votre réseau êtes intéressé pour soutenir ce projet, l'association a besoin rapidement d'un budget de 2000 euros afin de pouvoir commencer la construction du châssis du véhicule dès la rentrée de septembre 2020. Pour cela, les membres de l'association ont créé une page sur un site de financement participatif.

Dernières actualités

Dans le cadre de leur projet de deuxième année, Cyrille, Tristan, Paul, Lynda, Joachim et Stanislas ont étudié la consommation énergétique du campus Arts et Métiers de Lille.

Actualité, Témoignage

Le campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne a été sollicité par son mécène, VINCI Energies France Nord Est, pour fabriquer des poignées un peu spéciales !

Actualité, Entreprise

Alexandre Isaac est élève-ingénieur en 1ère année du cursus PGE (Programme Grande Ecole).

Témoignage