Retour sur les initiatives solidaires des étudiants Arts et Métiers pendant la crise sanitaire

initiatives étudiantes covid
Actualité

Six semaines de travail, 80 élèves impliqués : l’Union des Elèves souligne l’engagement solidaire et les compétences d’ingénieurs mises en œuvre par des équipes d’élèves d’Arts et Métiers dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Retour sur deux initiatives solidaires des étudiants Arts et Métiers, coordonnées par l'Union des Elèves. 

10 000 visières de protection fabriquées par les étudiants Arts et Métiers

Plus de 10 000 visières de protection imprimées en 3D, à destination des entreprises et des particuliers, ont été réalisées par les étudiants de l’ensemble des campus Arts et Métiers. Les élèves se sont fortement mobilisés, « les imprimantes tournaient de 6h du matin jusqu’à minuit ». Pour cela, une standardisation poussée de la production a été mise au point et une coopération avec les réseaux makers France, Belgique et Suisse a vu le jour.

Au total, ce sont 24 imprimantes 3D qui ont tourné à plein régime pendant tout le confinement. Pour produire toutes ces visières, 138 kilos de plastique ont été nécessaires. Pour Benjamin Rogé, étudiant en 3ème année du Programme Grande Ecole (expertise Creda) : « C’était une occasion de communiquer avec beaucoup de dynamisme et sans intérêt particulier, c’était une belle façon d’utiliser notre matière grise dans un contexte difficile ».

300 masques en tissu fabriqués tous les jours à Metz

Nous travaillions parfois de 7h à 2h du matin : c’était une belle expérience humaine mais il fallait garder un cap dans ces épreuves.

Au sein de la Fabrique Résiliente de la ville de Metz, des élèves du campus de Metz et d’autres bénévoles sont parvenus à confectionner 300 masques par jour durant 6 semaines consécutives. Ce projet, mené par l'Union des Élèves, avait pour pour but de faire profiter les collectivités des compétences techniques des étudiants dans la confection de masques. Les masques ont ensuite été distribués gratuitement. Selon Benjamin Rogé : « L’idée était de répondre à une urgence avec une très grande réactivité et une vision à long terme afin de tenir dans la durée ». Cette production artisanale a bénéficié d’un suivi technique et d’un approvisionnement logistique dans le respect des protocoles sanitaires. Pour pouvoir produire ces 300 masques quotidiens, les étudiants ont travaillé d'arrache-pied : « Nous travaillions parfois de 7h à 2h du matin : c’était une belle expérience humaine mais il fallait garder un cap dans ces épreuves » (Louis Catar, étudiant en 2ème année du Programme Grande Ecole)

Les élèves ont donc rapidement et spontanément rejoint la mobilisation générale, conformément aux valeurs historiques de solidarité d’Arts et Métiers, en mobilisant leurs compétences d'ingénieurs. Louis Catar conclut : « Nous avons énormément appris de cette expérience. Nous avons pu nous confronter à la réalité du terrain. C’est un élément important pour notre formation d’ingénieur ».

Nous avons énormément appris de cette expérience. Nous avons pu nous confronter à la réalité du terrain. C’est un élément important pour notre formation d’ingénieur.

Dernières actualités

Lancé par SOFIMAC Innovation le 8 juin dernier, le fonds Pertinence Invest 2 sera doté de 70 millions d'euros pour financer les start-up deeptech.

Actualité, Innovation

3 élèves-ingénieurs de spécialité en Production/Maintenance du campus de Bordeaux-Talence ont remporté samedi 04 juillet la médaille d’or régionale aux Olympiade des métiers, dans la catégorie Production

Actualité, Témoignage

Signer un contrat de professionnalisation permet aux apprenants de se forger une première expérience rémunérée, et en même temps de poursuivre leurs études.

Témoignage, Entreprise

Arts et Métiers, en partenariat avec Opinion Way, publie son 8ème baromètre consacré à l’image qu’ont les jeunes de l’industrie.

Actualité