Montagne et prévention des risques : la démarche entrepreneuriale de Céline

Céline Gauci image bandeau
Actualité
Témoignage
Entrepreneuriat

Céline Gauci a fait partie de la 1re promotion d’ingénieur en alternance en Environnement et Gestion des Risques à la rentrée 2010 à l’institut de Chambéry. Elle a choisi de concilier sa passion pour la montagne avec sa formation d'ingénieur en devenant consultante en gestion et prévention des risques pour les domaines skiables.

Durant ses trois années d'alternance, son entreprise d’accueil est la Société Val d’Isère Téléphériques, cela donne le ton ! Elle fait ensuite un remplacement en tant qu’animatrice qualité et sécurité au sein de la Sogenor qui gère le domaine skiable de la station de ski de La Norma.

Elle veut aussi finir de valider son diplôme d’état de monitrice de ski commencé en même temps que sa formation d’ingénieur, car Céline ne peut se contenter d’une seule activité à la fois ! Mais c’est compliqué en étant salariée, c’est la première raison qui la pousse vers l’entrepreneuriat et son corolaire : la liberté d’organisation. Elle veut pouvoir gérer son temps comme elle l’entend.

Portrait Céline GauciLa montagne comme bureau !

Etre en montagne lui permet de faire le plein d’inspiration et de créativité.

Sa première saison complète de monitrice de ski elle la fait à Orelle, en Maurienne, et rencontre le directeur des remontées mécaniques qui se montre intéressé par sa proposition de conseil au service des remontées mécaniques. Elle démarre alors son activité de consultante en gestion et prévention des risques et Qualité Sécurité Environnement (QSE) auprès des exploitants de domaines skiables et de TPE/PME.

S’il fait mauvais je peux rester au bureau, s’il fait beau je suis sur le terrain. Il est possible, en saison, dans le domaine des remontées mécaniques, de travailler le week-end ce qui donne une grande souplesse dans l'organisation.

Deux passions : montagne et prévention

Elle aime énormément enseigner le ski et se fait repérer comme la monitrice la plus précautionneuse en matière de prévention et de sécurité ! Mais cette activité lui permet aussi d’emprunter les remontées mécaniques au quotidien l’hiver et d’avoir ainsi une vision d’utilisatrice à mettre au service de son travail de consultante.

Depuis cinq ans et le démarrage de son activité, elle accompagne sur l’amélioration des systèmes de management, la sécurité au travail, la prévention des situations dangereuses, le suivi des dossiers réglementaires (les remontées mécaniques doivent être en conformité avec la réglementation des transports), la prévention des risques particuliers (terroriste, montagne). Elle réalise également des audits et propose des solutions adaptées, fait de la formation professionnelle…

Elle s’est associée à trois autres indépendants au sein de la Société de Contrôle Périodique des Remontées Mécaniques (SCPRM). Avec la crise sanitaire, on y développe actuellement des formations en e-learning et sous forme d’escape game (pack AL-EST). Le but est de pouvoir valider les compétences du personnel saisonnier et permanent.

Dans le cadre de cette association d’indépendants, et en partenariat avec d’autres entreprises, Céline cherche aussi à développer des solutions techniques innovantes pour apporter des éléments de sécurité aux stations :

  • à partir de retours d’expérience, via une appli, elle souhaite créer une base de données qui constituerait un observatoire de bonnes pratiques inspirantes.
  • à une start-up qui a développé un système d’alarme en cas de garde-corps non baissé, elle propose de développer la même chose pour alerter une personne qui entre dans une zone dangereuse, là où il y a les pièces tournantes des remontées mécaniques, afin d’éviter les risques de percussion.

La prévention comme fil conducteur…

La prévention et la sécurité elle voudrait les appliquer partout.

Elle a fait une formation de prévention contre le terrorisme et, pour aller plus loin, s’est engagée comme réserviste au 13e bataillon de chasseurs alpins de Chambéry. Elle se dit même qu’elle pourrait creuser la prévention des risques chez les militaires ! En attendant, et en parallèle de ses missions opérationnelles de réserviste, elle utilise ses compétences en management de la qualité afin de renforcer les compétences administratives de la compagnie.

Elle a également envie de faire une thèse sur la prévention des risques en montagne, ce milieu changeant où tout est lié à l’environnement ce qui n’a rien à voir avec la prévention dans un milieu fermé tel qu’une entreprise.

L’été j’aimerais aussi avoir une activité en montagne. Je viens de commencer une formation d’animatrice nature pour travailler avec les parcs naturels et les refuges et, pourquoi pas, y développer des missions de conseil en sécurité.

Elle a récemment découvert la cindynique qui est la science du danger : il s’agit de prendre en compte tout l’environnement et le système autour d’une situation dangereuse qui peut amener à un accident.

Et l’année prochaine Céline va revenir ponctuellement à l’institut de Chambéry pour donner des cours aux alternants.

Je souhaite ouvrir l’esprit des étudiants à la gestion des risques dans tous les domaines, pas seulement en entreprise. Contribuer à l'excellence de cette formation, ne serait-ce que pour sa réputation et celle d’Arts et Métiers qui m’a apporté beaucoup. Je suis reconnaissante à l’école et j’aimerais lui apporter à mon tour.

 Et je veux transmettre la prévention et la sécurité à tous les niveaux !

Dernières actualités

Arts et Métiers renforce son dispositif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VSS) et de prise en charge des victimes, en organisant, en complément de sa cellule écoute-veille-accompagneme

Actualité

Les Rencontres du Développement Durable, dont Arts et Métiers est partenaire, se dérouleront en ligne du 27 septembre au 14 octobre 2021. Les inscriptions sont déjà ouvertes.

Actualité

Le mardi 7 septembre, le campus Arts et Métiers de Châlons était présent à la Foire de Châlons, 2ème rendez-vous agricole en France !

Actualité

Le rapport d'activité 2020 d'Arts et Métiers revient sur les chiffres clés de l’Ecole pour l’année 2020, en termes d’effectifs et d’employabilité (fonctions, secte

Actualité