Créer son entreprise pour construire une société plus durable

Claire Dalibot et Clément Boloch ont créé leur épicerie zéro déchet pour favoriser la transition écologique des Français
Entrepreneuriat

En concevant des produits et services, le travail des ingénieurs façonne la société. Leur conscience de pouvoir faire changer les choses par leur métier peut les pousser à créer leur propre entreprise. C’est le choix qu’ont fait Claire Dalibot et Clément Boloch, diplômés d’Arts et Métiers en 2017. Par le biais de l’Épicerie SiFacile, leur start-up, ils sélectionnent, vendent et livrent des produits zéro déchet, de qualité et respectueux de l’environnement.

L’entrepreneuriat pour concrétiser un engagement écologique

Claire Dalibot et Clément Boloch se rendent réellement compte de l’ampleur de la crise écologique actuelle peu après leur sortie de l’école : « Comme tout le monde, on avait un peu la conscience écologique, mais on ne comprenait pas concrètement ce que ça impliquait. ». Après de nombreuses recherches, ils réalisent l’urgence. C’est alors qu’ils décident de consacrer tout leur temps à cette cause et d’en faire leur activité.

« On n’avait pas la volonté d’entreprendre. On voulait juste trouver un moyen d’avoir un impact significatif. »

Ils identifient l’alimentation comme étant un thème clé sur lequel agir et contactent des entreprises du secteur pour envisager une collaboration.

Ces échanges restant infructueux, ils se dirigent vers la création de leur propre structure : « Si ça n’était pas la volonté de départ, ça reste pertinent. On est persuadés que ça n’est pas un seul géant qui va faire changer les choses, mais la somme d’initiatives locales. », positive Claire.

S’appuyer sur des compétences de gestion de projet pour créer son entreprise

Pour créer leur entreprise, les deux ingénieurs s’appuient sur des compétences développées durant leur formation : « À Arts et Métiers on a été formés à la gestion de projet. Ça signifie, par exemple, organiser un planning de développement sur plusieurs mois, savoir aller chercher les informations et faire appel à des experts si nécessaire. », relatent les intéressés.

C’est ainsi qu’ils ont développé eux-mêmes la partie logistique qu’ils considèrent comme le point fort de leur solution. Mais qu’ils se sont fait aider sur d’autres aspects : comptabilité, juridique, communication…

Le côté pragmatique, souvent mis en avant chez les ingénieurs Arts et Métiers, les a aussi poussés très vite à expérimenter leurs idées sur le terrain : « Dès qu’on a eu la première idée de solution, on a voulu tester avec quelques clients. Toutes ces expérimentations ont donné lieu à de nombreuses évolutions et on continue encore aujourd’hui dans cette démarche d’amélioration continue. »

Une start-up engagée sur le plan écologique et sociétal

Malgré les nombreuses évolutions apportées suite aux expérimentations, leur ligne directrice n’a pas changé : faciliter la transition écologique des Français. C’est ce qui les a aidés à tenir le cap durant les mois qu’ils ont passés sur le développement de leur projet.

Leur épicerie en ligne, officiellement lancée en novembre dernier, propose donc des produits zéro déchet, tous respectueux de l’environnement (études à l’appui), livrés dans des points relais ou des entreprises partenaires : « Avec ce mode de fonctionnement, on optimise les flux logistiques, expliquent les deux associés. Et on récupère les bocaux consignés à la livraison de la commande suivante. ».

Pas question pour eux d’externaliser la livraison sans avoir des garanties sur les conditions de travail des salariés comme les cadences et horaires de livraison. Leur projet s’inscrit dans une vision large de développement durable : écologique et sociétal.

Un démarrage serein

À son lancement, l’entreprise a démarré avec une quinzaine de clients, entreprises et particuliers. Un démarrage satisfaisant qui leur a permis de tester leur solution grandeur nature en douceur.

Claire et Clément évoquent déjà la mise en place d’actions fortes pour cette année : « Nous sommes fiers aujourd’hui de dire que nous venons de nouer un partenariat avec un ESAT pour le conditionnement de nos produits. Notre épicerie SiFacile devient un acteur de l’insertion professionnelle de personnes en situation de handicap ! En termes de développement, on réfléchit également à une nouvelle offre d’encas pour nos entreprises partenaires. Et nous continuons bien sûr à étoffer notre catalogue de produits. »

 

Dernières actualités

Arts et Métiers renforce son dispositif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VSS) et de prise en charge des victimes, en organisant, en complément de sa cellule écoute-veille-accompagneme

Actualité

Les Rencontres du Développement Durable, dont Arts et Métiers est partenaire, se dérouleront en ligne du 27 septembre au 14 octobre 2021. Les inscriptions sont déjà ouvertes.

Actualité

Le mardi 7 septembre, le campus Arts et Métiers de Châlons était présent à la Foire de Châlons, 2ème rendez-vous agricole en France !

Actualité

Le rapport d'activité 2020 d'Arts et Métiers revient sur les chiffres clés de l’Ecole pour l’année 2020, en termes d’effectifs et d’employabilité (fonctions, secte

Actualité