Chaire systèmes de production

Etudiant salle informatique

Introduire les briques technologiques de l’usine du futur dans les systèmes de production des TPE/PME, voici l’ambition de la chaire industrielle Systèmes de production reconfigurables – sûrs – performants. Cette chaire menée de 2016 à 2022 est soutenue par Arts et Métiers – à travers son laboratoire, le LCFC-, l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie), ThyssenKrupp, l'Union européenne avec le FEDER et la Région Grand Est.

Systèmes de production et usine du futur

Créée en 2017, la chaire avait pour objectif d’introduire les briques technologiques de l’usine du futur dans les systèmes de production des TPE/PME. Menée et soutenue par Arts et Métiers à travers son laboratoire LCFC, la chaire a reçu le soutien de ThyssenKrupp, de l’Union des industries et métiers de la métallurgie et de l'Union européenne avec le FEDER et la Région Grand Est.

La chaire doit permettre aux entreprises :

  • Une plus grande flexibilité pour s’adapter aux demandes de production en temps réel, avec des cycles de production personnalisés selon les clients,
  • Une gestion de la qualité et de la maintenance facilitée,
  • Une amélioration des performances via une meilleure prise en compte de l’ensemble des facteurs, dont les facteurs humains,
  • Une meilleure maîtrise des risques opérationnels (sécurité des opérateurs par exemple)

Une méthode : de la recherche à l’implémentation en entreprise

Tous les axes développés dans le cadre de cette chaire sont abordés de la manière suivante :

  • La recherche : développement d’outils et de méthodes

Après une première analyse des pratiques industrielles, un travail de recherche est effectué pour proposer des outils et des méthodes permettant l’évolution des entreprises vers l’usine du futur.

  • Le transfert de technologie : la validation des outils dans les TPE/PME :

En se basant sur les résultats de recherche, des expérimentations sont menées en entreprise. Durant cette phase, un ingénieur est en interaction forte avec des industriels et avec les équipes de recherche.

  • Le déploiement : les événements

Des cafés, journées techniques et journées pédagogiques à destination d’entreprises sont organisés régulièrement. Leur but est de présenter les avancées de la chaire sur les différents axes thématiques, de former aux nouveaux outils, de favoriser les échanges de bonnes pratiques ou encore de diffuser des scénarios pédagogiques pour l’acquisition de ces outils.

Retrouvez les supports de présentation réalisés à l'occasion de ces événements sur un espace partagé.

4 défis à relever

En France, l’usine du futur se développe autour de nouvelles technologies, mais aussi et surtout autour de l’Homme. Tournés vers les systèmes de production, les travaux entrepris dans le cadre de cette chaire se structurent autour de 4 défis dans lesquels l’homme a une place centrale.

  • Défi 1 - La conception sûre des systèmes de production : comment intégrer dès la phase de conception des systèmes de production les exigences de sécurité et de performances ?
  • Défi 2 - L’adaptabilité et la reconfigurabilité des systèmes de production : comment concevoir un système de production capable de réaliser une grande variété de produits en un minimum de temps ?
  • Défi 3 - L’optimisation des temps non productifs des systèmes de production : comment exploiter les temps non productifs en prenant en compte les facteurs humains, les changements de cadence, les reconfigurations, les changements de produits, etc. ?
  • Défi 4 - Caractérisation des performances des systèmes de production complexes et modulaires : comment permettre une meilleure compréhension des performances du système de production via les outils de fouilles de données ?

Des approches testées et validées

 « Cette chaire de recherche industrielle nous a permis de développer des approches et méthodes pour améliorer les performances des systèmes de production qui ont été testées et validées sur des problématiques concrètes d’industriels », explique Jean-Yves Dantan, professeur au campus de Metz.
«Cela s’est concrétisé par la production et la diffusion de guides pratiques de mise en place de démarches pragmatiques de déploiement dans les TPE/PME/PMI. Ces résultats, démonstrateurs et guides de cette chaire, permettent l’engagement de profondes mutations des TPE, PME et groupes industriels afin de s’inscrire pleinement dans l’industrie du futur. »
En cinq ans, ce sont vingt entreprises qui ont directement bénéficié de ce transfert de technologie opéré par un ingénieur dédié. Dix-sept formations ont été proposées aux entreprises adhérentes de l’UIMM, partenaire du projet, afin qu’elles puissent bénéficier des outils développés.

Une collaboration pérenne avec des entreprises

 « La chaire industrielle constitue une solution adaptée à cette problématique car elle apporte une collaboration pérenne entre un établissement de recherche, en l’occurrence Arts et Métiers, et des entreprises, souligne Ivan Iordanoff, directeur de la Recherche et l’Innovation. Elle remplit deux objectifs. Le premier : faire de la recherche fondamentale et appliquée. Le deuxième : diffuser ces connaissances. »

Pour en savoir plus, contactez : chaire.SdPRSP@ensam.eu

La chaire de recherche sur les systèmes de production et ses financeurs

Dernières actualités

La Junior-Entreprise parisienne innove sur les questions liées au respect de l'environnement. Exemple d'une démarche de réduction de l’impact environnemental avec EDF.

Actualité, Vie étudiante

Abdoulaye est étudiant en Programme Grande Ecole sur le campus d’Aix-en-Provence.

Actualité, Vie étudiante

Stéphane Chevalier, enseignant-chercheur à Bordeaux, présente les enjeux de la technologie hydrogène et les projets structurants mis en œuvre par Arts et Métiers autour de cette technologie.

Actualité, Recherche

Du 20 mai au 17 juin, le campus Arts et Métiers d’Aix-en-Provence a le plaisir d’accueillir 43 étudiants de Texas A&M university et leurs professeurs Harry Hogan et Francisco

Actualité, International