Un ingénieur Arts et Métiers relève le défi d’implanter un système de valorisation de déchets dans deux conteneurs de marine marchande

Elyse tech
Entrepreneuriat
Innovation

Jean-Paul Gourdin, ingénieur Arts et Métiers est directeur technique de la start-up Elyse Technology dont le défi est d’industrialiser une technologie de pyrogazéification, sous la forme d’une unité mobile.

Devenir autosuffisant en énergie

L'objectif est de favoriser le développement d'une économie circulaire dans la valorisation des déchets industriels, des matières premières secondaires, de tirer parti de la biomasse pour transformer localement une énergie potentielle en une énergie utile (vapeur, électricité, biogaz, hydrogène).

Le dispositif Combigreeen utilise le procédé Carbolyse® de traitement les déchets qui se sert de la décomposition par la chaleur des liaisons hydrocarbonées, dans un but soit de recirculation, soit de valorisation énergétique. Cette technologie permet de produire des gaz purs directement utilisables.

" Le dispositif transportable que nous avons mis au point permet à un industriel ou à un chantier de construction, de devenir autosuffisant en énergie, tout en préservant l’environnement et de produire une énergie « verte » indépendante des conditions climatiques " explique Jean-Paul Gourdin.

S’entourer d’experts dans des secteurs technologiques de pointe

Afin de lever certains verrous technologiques, Philippe Dalles, président d’Elyse Technology s’appuie sur les expertises de 2 enseignants-chercheurs et d’un ingénieur du campus d'Aix-en-Provence via AMValor, filiale de valorisation d’Arts et Métiers et la supervision de projets confiés à des élèves-ingénieurs :

  • Une étude de faisabilité d'une nouvelle technologie de pompe de transfert de fluides à hautes température est en cours ;
  • Des études thermodynamiques confiées à des étudiants dans le cadre de leur cursus (calcul d'un échangeur, impact des paramètres physiques du process sur la réaction, modélisation globale du procédé et paramétrage des composés créés, évaluation de la puissance du réacteur) ;
  • Une étude sur les matériaux, notamment sur leur tenue dans le temps, sous des contraintes de températures, de corrosion est en projet.

"Avec la contribution d'Arts et Métiers, nous soutenons l’émergence des technologies innovantes qui nous permettent de réduire l’empreinte carbone. Nous cherchons ainsi à innover dans des projets éco-responsables " explique Philippe Dalles

Cyril Faillat, enseignant rappelle, quant à lui, l’importance pour les étudiants du campus de participer à ce type de projet technologique.


Les élèves ont été enchantés de pouvoir ainsi réaliser un travail concret et basé sur des problématiques réelles apportées par des professionnels. La pédagogie par projets s'en trouve ainsi renforcée.

 

Crédit photo : Elyse Technology

Dernières actualités

Arts et Métiers renforce son dispositif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VSS) et de prise en charge des victimes, en organisant, en complément de sa cellule écoute-veille-accompagneme

Actualité

Les Rencontres du Développement Durable, dont Arts et Métiers est partenaire, se dérouleront en ligne du 27 septembre au 14 octobre 2021. Les inscriptions sont déjà ouvertes.

Actualité

Le mardi 7 septembre, le campus Arts et Métiers de Châlons était présent à la Foire de Châlons, 2ème rendez-vous agricole en France !

Actualité

Le rapport d'activité 2020 d'Arts et Métiers revient sur les chiffres clés de l’Ecole pour l’année 2020, en termes d’effectifs et d’employabilité (fonctions, secte

Actualité