Santé et Sécurité au travail, un challenge pour l’Usine du Futur

Le Laboratoire Conception sûre de situation de travail LC2S
Actualité
Recherche

« Analyse des aspects santé-sécurité lors du démantèlement de machines ou d’équipements » ou encore « Détection d’événements précurseurs de situation dangereuse », voilà deux exemples de problématiques traitées actuellement par le Laboratoire Conception Sûre de Situation de Travail (LC2S), laboratoire commun entre Arts et Métiers et l’INRS.

Né en 2012 d’un partenariat entre l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité) et le laboratoire messin LCFC (Laboratoire de Conception, Fabrication, Commande), ce laboratoire commun s’intéresse à la prise en compte des risques professionnels, très en amont dans la conception des équipements.

Protéger les opérateurs dans un environnement en évolution constante

Les travaux portent aujourd’hui sur les nouveaux challenges que pose l’Usine du Futur : comment protéger les opérateurs dans un environnement en évolution constante constitué de plates-formes autonomes ou de robots collaboratifs ? Peut-on, à partir des données de production, mettre en évidence des signaux faibles annonciateurs d’une situation de travail dangereuse ? Comment assurer la conduite de la production dans un environnement variable et perturbé ? Comment concilier les objectifs de performances et de santé-sécurité ?

Des réunions régulières de présentation des travaux réalisés et d’échanges scientifiques ont lieu avec l’INRS et permettent de développer des connaissances concernant la conception sûre de situations de travail.

Congrès, publications et distinctions

Les chercheurs Arts et Métiers qui travaillent sur ces thématiques y sensibilisent également les étudiants au travers de projets de 3e année du programme Grande École Arts et Métiers ParisTech, du programme national de Master orienté recherche ou du programme national de Doctorat.

Quant aux résultats des travaux de recherche, ils sont diffusés lors de congrès nationaux ou internationaux et sous forme d’articles dans des revues destinées à des scientifiques ou des industriels.

Côté distinctions, Juan Camilo Gomez Etcheveri, a obtenu le 1er prix jeune chercheur au congrès S.Mart en avril 2019 pour son projet de Master orienté Recherche sur la « Répartition des tâches entre l’Homme et la machine selon des besoins de production ».

Et Rhita El Idrissi avait décroché en 2018 le premier prix de AINF (Association Promotion de la Sécurité- Santé au Travail, Prévention et maîtrise des risques professionnels) pour son stage de fin d’études en conception mécanique. Une autre thématique forte du campus Arts et Métiers de Metz, pilote du partenariat avec l'INRS.

Santé et sécurité au travail au LCFC

La thématique santé et sécurité au travail fait d’ailleurs partie des expertises développée sur le campus de Metz. Le LCFC participe ainsi au projet ANR HECTTOR (Humain Engagé par la Cobotisation dans les Transformations du Travail et des ORganisations dans les usines du futur), qui porte sur la robotique collaborative et l'industrie du futur dans les PME.
De même, le LCFC porte la chaire industrielle « Systèmes de production reconfigurables, sûrs et performants ». Créée en 2016, cette chaire est soutenue par l’UIMM Lorraine (Union des industries et métiers de la métallurgie), Thyssen Krupp, l'Union européenne avec le FEDER et la Région Grand Est.

 

Dernières actualités

Dans le cadre de leur projet de deuxième année, Cyrille, Tristan, Paul, Lynda, Joachim et Stanislas ont étudié la consommation énergétique du campus Arts et Métiers de Lille.

Actualité, Témoignage

Le campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne a été sollicité par son mécène, VINCI Energies France Nord Est, pour fabriquer des poignées un peu spéciales !

Actualité, Entreprise

Alexandre Isaac est élève-ingénieur en 1ère année du cursus PGE (Programme Grande Ecole).

Témoignage