Etre salarié d’une entreprise et suivre des études au sein d'Arts et Métiers, c'est possible !

Pierre Rousseau élève ingénieur en apprentissage campus d'Angers
Témoignage

Acquérir une expérience professionnelle tout en suivant des études pour devenir ingénieur généraliste, c’est possible avec le cursus en apprentissage qui se déroule sur le campus Arts et Métiers d’Angers. Une formation que Pierre Rousseau, actuellement en 2e année, souhaite valoriser.

Avec un BAC S option « science de l’ingénieur », Pierre Rousseau s’oriente vers une prépa physique et technologie (PT) et découvre au cours de sa formation le métier d’ingénieur. Il décide alors d’orienter sa poursuite d’études vers une école technologique liée à l’industrie : Arts et Métiers était donc l’école idéale. "Après ma prépa, j’avais envie de poursuivre mes études tout en travaillant. La formation d’ingénieur généraliste en apprentissage proposée par Arts et Métiers a retenu mon attention. Bénéficier d'une première expérience professionnelle, en complément des cours, le tout dans une grande école prestigieuse est une vraie opportunité !".

L’apprentissage : une expérience qui booste l'acquisition de compétences 

En tant qu’ingénieur en apprentissage, Pierre, qui ne cherchait pas à travailler dans un grand groupe, est salarié de la PME Lièges HPK. Cette entreprise de 30 personnes spécialisée dans des produits techniques en liège, utilisés dans les secteurs du bâtiment, de l’aérospatiale ou bien l’orthopédie, lui propose un poste diversifié avec de nombreuses responsabilités ; ce qui n’est pas pour lui déplaire.

"Mon poste est varié, je gère des projets à courts et longs termes. Développement, maintenance, maîtrise d’œuvre, implantation de nouvelles machines, production, formation continue, je ne m’ennuie pas car je touche à tout. Cela me permet d’être polyvalent et de gagner en compétences". Il a également l’opportunité de travailler sur un projet de recherche développé par son entreprise avec Safran Power Units et AMValor, filiale de valorisation Arts et Métiers.

J‘aime pouvoir quitter mon entreprise pour venir en cours tout en sachant que j’y retournerai quelques semaines après. Je ne suis jamais lassé !

Une expérience riche qui allie à la fois expérience professionnelle et vie étudiante

Pierre Rousseau se réjouit de ses deux premières année qui lui permettent d'appliquer directement les compétences théoriques, techniques et humaines acquises en cours, dans un environnement professionnel. Une fois diplômé, il bénéficiera d’un bagage de 3 ans d’expériences professionnelles, ce qui est un atout majeur pour la suite de son parcours. Et, malgré un rythme soutenu, avec une bonne organisation les étudiants en apprentissage peuvent s'impliquer dans les 3 piliers de la formation Arts et Métiers : les cours, la vie professionnelle et la vie associative riche de l’école.

"L’apprentissage délivre le même diplôme d'ingénieur généraliste que le cursus étudiant et nous faisons partie intégrante de la promo il n'y a pas de distinction !" précise-t-il. 

Prise de confiance en soi, responsabilisation, autonomie, compétences, sont les 4 mots qui résument la richesse de la formation en apprentissage vécue par Pierre.

A lire aussi

Cursus apprenti

L’alternance dans le Programme Grande École Arts et Métiers ParisTech

Une formation alliant bases théoriques solides et immersion dans l’entreprise : depuis 2015, Arts et Métiers propose la voie de l’apprentissage aux étudiants inscrits dans le cursus d’ingénieur généraliste. Cette formation se déroule sur le campus d’Angers en partenariat avec l’Institut des techniques d’ingénieur de l’industrie (ITII) Pays-de-Loire. À l’issue des trois années, les élèves sous statut apprenti obtiennent le même diplôme que les élèves inscrits en cursus étudiant, leur donnant accès à l’ensemble des métiers et secteurs d’activité dans lesquels évoluent les ingénieurs Arts et Métiers.

Le cursus par apprentissage repose sur plusieurs principes forts qui contribuent à la professionnalisation des élèves :

  • Une formation généraliste durant les deux premières années, complétée par une expertise en 3e année accessible uniquement sur le campus d'Angers
  • Un rythme d’alternance prévoyant 40 % du temps en formation à l’école, 60 % en entreprise (dont 12 semaines de mobilité internationale)
  • Une pédagogie innovante, basée sur l’approche par problèmes et par projets, et favorisant l’autonomie et l’adaptabilité des apprentis.
  • Les mêmes enseignements que le cursus étudiant, organisés pour prendre en compte le temps passé en milieu professionnel.

Suivre cette formation permet d'appliquer directement les compétences théoriques, techniques et humaines acquises en cours, dans un environnement professionnel et de bénéficier d’une expérience de 3 ans en milieu industriel, précise Pierre Rousseau étudiant apprenti. C’est une formation dynamique qui délivre le même diplôme d'ingénieur généraliste que le cursus étudiant.

Pour en savoir plus, contact : alternance-angers@ensam.eu 

Planning de la formation en apprentissage

planning cursus ingenieur en apprentissage

Le statut et les missions de l’apprenti

L’élève ingénieur en contrat d’apprentissage a le même statut qu’un salarié employé dans le cadre d’un contrat à durée déterminée, ce qui lui assure une rémunération mensuelle pendant ses trois années de formations. Ses droits et devoirs sont régis par les dispositions générales du code du travail. La rémunération correspond à un pourcentage du Smic, ajusté selon l’âge de l’apprenti et son année de formation. Les missions confiées doivent correspondre à l’évolution de la formation. Des projets multidisciplinaires aboutissent à la rédaction de livrables, évalués par l’équipe enseignante et le tuteur industriel. Chaque période en entreprise débouche sur une phase de remédiation organisée à l’école. Elle permet de mettre en évidence les connaissances et savoir-faire mis en pratique dans l’entreprise.

Dernières actualités

Cinq étudiants participeront à une journée d’essais privés de Formule 1 début 2021.

Actualité

Félix Guéguen est élève-ingénieur Arts et Métiers en 3ème année du Programme Grand Ecole, dans le cadre d'un double diplôme réalisé avec

Témoignage

Le 6 juillet dernier, Rachel, ex-doctorante du laboratoire I2M du campus de Bordeaux, a décroché le prix Jean-Marc Gey (JMG) qui récompense des doctorants effectuant une thèse dans un laboratoire adossé à

Actualité

En juillet 2020, Arts et Métiers a délivré aux étudiants de la promotion 2019 du Programme Grande Ecole les premières attestations de réussite sécurisées par la blockchain.

Actualité