6 mois de stage pour les étudiants Arts et Métiers en Mastère Spécialisé® ColRobot

Colrobot étudiants - Lille 2018
Actualité
Entreprise

Ihssan Hazhaz, Simon Robert et Olivier Raymond ont un point en commun : passionnés par l’industrie du futur, ils sont tous les trois élèves du Mastère Spécialisé® ColRobot.

Jeune diplômé ou ingénieur en reprise d’étude : un même Mastère

Ihssan et Olivier n’ont pas quitté les bancs de l’école avant de débuter le MS. Le premier obtient, en 2017, un diplôme de génie industriel à l’UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard). Le second, quant à lui, détient un diplôme de dominante mécatronique de l’EIGSI de La Rochelle. Ne souhaitant pas s’arrêter à un BAC+5, cherchant la complémentarité, les deux jeunes hommes choisissent d’intégrer le Mastère Spécialisé® ColRobot du campus Arts et Métiers de Lille, soutenu par l’Alliance Industrie du Futur. Pour Olivier, « le Mastère est un  tremplin professionnel ».

Parcours différent pour Simon Robert. Cet ingénieur de profession a choisi de reprendre ses études après avoir fait le constat qu'il était possible de moderniser la production en France. «J’ai toujours été attiré par la technologie, c’est pourquoi j’ai choisi une formation en prise avec l’industrie : le Mastère Spécialisé® ColRobot ».

La force du Mastère : son caractère pratique

Pour les trois hommes, la réponse est unanime : « Ce qui fait la force de ce MS, c’est son caractère pratique ».

La plateforme technologique Usine Agile du campus Arts et Métiers de Lille leur permet d’avoir une approche technique lors des cours, menés à 50% par des enseignants et à 50% par des industriels. « Les professionnels nous apportent une vision globale de ce qui se fait en entreprise actuellement, ils nous confient également un retour sur expérience très riche », commente Olivier.

Autre aspect pratique, les trois élèves du Mastère Spécialisé® ColRobot s’apprêtent à partir pour 6 mois de stage en entreprise.

Olivier,  souhaitant travailler dans l’aéronautique ou dans le ferroviaire, a vraisemblablement trouvé son stage de rêve : « Je m’apprête à vivre une expérience de 6 mois au sein du fournisseur d’équipements et de systèmes aéronautiques, Zodiac Aerospace ». Là-bas, il réalisera une étude de faisabilité sur l’insertion de contacteurs. Il a trouvé son stage facilement lors des heures consacrées aux projets menés avec des industriels (dont Zodiac Aerospace) dans le cadre de son cursus. « Je n’ai pas eu de mal non plus à trouver un stage », affirme Simon, qui a pu compter sur Richard Bearee, le directeur de programme, pour l’épauler dans ses recherches. En effet, Arts et Métiers monte actuellement une chaire avec Faurecia, un sous-traitant automobile qui développe, fabrique et commercialise des composants et équipements auto. Simon intégrera, dès le 6 Avril, cette entreprise, avec pour mission principale d'automatiser le picking. A la différence d’Olivier et Simon, Ihssan a trouvé son stage en étudiant les offres disponibles sur internet. Son profil a vite intéressé une entreprise leader dans le secteur du luxe, Richemont. « Je travaillerai plus spécifiquement dans la branche de l’horlogerie, autour de la mise en œuvre de robots », termine Ihssan.

Arts et Métiers n’a qu’une seule chose à leur souhaiter : BON VENT ! 

Dernières actualités

Vainqueur de la finale France du Present Around The World (PATW) le 24 mars 2018 organisé par l’IET - Institution of Engineering and Technology

Actualité, Témoignage, International, Vie étudiante

Vendredi 7 septembre dernier, le Campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne a accueilli

Actualité, Entreprise

Les 13 et 17 septembre derniers, le campus Arts et Métiers de Paris a eu l'honneur d'accueil une délégation de

Actualité, International