« Le stage de fin d’étude, un excellent moyen de trouver sa voie »

Corentin Lallet
Témoignage
Entreprise

Corentin Lallet, jeune ingénieur du campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne, revient sur le stage de fin d’étude qu’il a réalisé chez Airbus Helicopters en gestion des risques. Une expérience enrichissante qui lui a permis d’affiner son projet professionnel.

Nous cultivons le goût du projet à Arts et Métiers

Il suffit de parler quelques instants avec Corentin pour se rendre compte que le mot « projet » est le carburant qui alimente son moteur intellectuel. La formation Arts et Métiers lui a permis de travailler sur des actions diverses et variées. Président de l’Association des Élèves Arts et Métiers de 2015 à 2016, Corentin était responsable de la vie associative du campus de Châlons-en-Champagne. Dans le cadre des projets métiers, Corentin a notamment travaillé sur la conception d’une machine d'effort bidimensionnel.

« Par l’intermédiaire des différents travaux réalisés dans le cadre de mon cursus, j’ai pu voir ce qui me plaisait vraiment. Le fait de gérer un projet depuis la phase de conception jusqu'à la réalisation est, pour moi, quelque chose de très enrichissant. »

L’ancien élève ingénieur souhaitait donc orienter son stage dans ce sens.

 Mon stage de fin d’étude devait être au carrefour de mes différentes aspirations

Après avoir approfondi ses connaissances dans le domaine de l’aéronautique à l’université de Sherbrooke, Corentin a intégré Airbus Helicopter en gestion des risques. L’ancien élève ingénieur travaillait sur le programme H160, l’hélicoptère de taille moyenne d’Airbus. Segment qui, pour le constructeur, se développera le plus dans la prochaine décennie (Les Echos.fr, 2017). Corentin avait pour mission de rationaliser les coûts des risques liés au processus de production de cet hélicoptère via l’utilisation de différents modèles de calcul : « J’ai notamment appliqué la simulation de Monte-Carlo (vue en cours) à une politique de gestion des risques. Cette méthode algorithmique calcule une valeur numérique approchée à partir de techniques probabilistes. »

Avec ce stage chez Airbus Helicopter, j’ai acquis une vision transversale

Sous la responsabilité des Project Managers (chefs de projet), Corentin devait suivre l’évolution des chiffres, commenter l’état des risques et proposer un plan d’action hebdomadaire. « La production peut connaître des retards, je devais de ce fait évaluer ces derniers en termes de coûts et proposer des actions correctrices ».

Corentin travaillait en open space (plateau ouvert) avec plus de 100 collaborateurs. « Cet espace de travail me convenait parfaitement. Le partage de l’information y était plus facile et, à mon sens, une organisation idéale pour le mode projet. » Ce stage a permis à l’ancien étudiant d’avoir une vision transversale d’Airbus Helicopter et il ajoute « J’ai acquis des compétences techniques au niveau des procédés utilisés dans le domaine de l’aéronautique […] J’ai eu également la possibilité de travailler sur un rapport permettant de certifier un avion. »

Le côté « humain » de la formation est le supplément d’âme de l’École

La formation Arts et Métiers est, pour le jeune ingénieur, génératrice de lien : « Avec Arts et Métiers, nous avons une faculté d’adaptation incroyable. Cette dernière est d’ailleurs appréciée par l’ensemble des collaborateurs. Le mot « humain » définit parfaitement ma formation au sein de l’École. »

Corentin est actuellement consultant dans un cabinet de conseil spécialisé dans l’ingénierie des moyens de paiement et l’amélioration des processus de gestion de risques, PW Consultants. Un métier auquel il n’aurait pas forcément pensé avant son stage de fin d’étude.

Corentin Lallet

Dernières actualités

Faire voler un drone en apesanteur... C'est le projet porté par une équipe constituée d’élèves ingénieurs du campus Arts et Métiers de Lille qui vient de remporter le concours "Projet Parabole" du CNES.

Vie étudiante

Cet été, une vingtaine d’étudiants des campus Arts et Métiers de Lille et de Metz partent en projet humanitaire au Népal. L’objectif ?

Actualité, Vie étudiante

Cette année, vous devrez préalablement payer votre Contribution Vie étudiante et de Campus (CVEC) d’un montant de 91 € (plus d’informations).

Actualité

Dans le cadre du partenariat avec TEES/TAMU, le laboratoire MSMP accueille sur le camp

Témoignage, International, Recherche