Solidarité et engagement : deux valeurs qui définissent Gasole, l'association solidaire des élèves-ingénieurs

Gasole Aix Angers et Chalons
Actualité
Témoignage

GaSole (Gadz’Art Solidaire) est l’association solidaire des élèves Arts et Métiers du Programme Grande Ecole. Présente sur tous les campus, les étudiants répondent à des missions locales, mais aussi internationales

Retrouvez les témoignages de Pierre, président de GaSole Aix-en-Provence, Gaëtan, responsable communication de GaSole Angers et Renaud, président de GaSole Châlons-en-Champagne.  

> Quelles sont les actions que vous avez menées depuis la rentrée ?

Renaud : Comme lors du second semestre l’année dernière, nous voulions rester actifs malgré la pandémie. C’est pourquoi nous avons poursuivi, quand cela était possible, notre action hebdomadaire que nous menons depuis 2 ans maintenant au Foyer de l’enfance de Châlons-en-Champagne. Nous enseignons quelques bases de français et de mathématiques à de jeunes immigrés. Nous avons aussi eu la chance de pouvoir participer à une collecte de la Banque Alimentaire de Châlons-en-Champagne le 27 et 28 novembre en mobilisant une centaine d’élèves de première et deuxième année. 

Gaëtan : Chaque année se déroule le projet fédérateur. Aussi, au mois de septembre, 150 élèves de première année ont participé à différentes missions au sein de la ville d’Angers pour prêter main-forte aux associations locales.  

Les étudiants ont ainsi effectué des actions pour divers partenaires : des organisations à implantation nationale telles que Emmaüs France ou L'Outil en Main France; et des associations plus locales comme la Ressourcerie Philodome. 

En parallèle de ces partenariats, des initiatives propres aux élèves ont aussi été mises en place, avec le nettoyage des rues d’Angers, ou encore la confection de masques en tissu à visée caritative. 

Au mois de novembre et décembre, un peu plus de 60 étudiants ont participé à la collecte annuelle de la Banque Alimentaire du Maine-et-Loire et la collecte des Resto du Cœur dans plusieurs grands magasins d’Angers. Répartis par groupe de 2 à 4 personnes, ils ont ainsi pu récolter les nombreux dons alimentaires et remplir plusieurs dizaines de caddies.  
 
A l’approche de Noël, nous avons participé à une collecte de jouets pour les enfants défavorisés organisée par le Secours Populaire Français. Les informations sur la collecte ont été relayées aux étudiants et un carton mis à disposition afin d’y déposer des jouets à donner. 

Pierre : Nous organisation tous les mois des actions de solidarité, le plus souvent en association avec des acteurs locaux. Nous cherchons à diversifier nos actions auprès des personnes dans le besoin, et particulièrement en faveur des jeunes, tout proches de chez nous.

En septembre, nous avons prêté main forte avec l'ensemble des promotions 2019 et 2020 au lancement de la collecte nationale de la Croix Rouge. Nous avons récolté 8 500 euros en une journée.

En octobre, nous avons organisé avec la Maison du don une collecte de sang auprès des étudiants. Il est prévu en janvier de renouveler l’opération. C’est l’occasion de permettre à de nombreuses personnes de franchir le pas et de donner leur sang pour la première fois.

En novembre, nous avons participé à une collecte alimentaire de la Croix Rouge, autorisée par arrêté préfectoral. Le pôle Jeunesse de la Croix Rouge nous a invité à organiser avec eux une brocante. Jeux, livres, vêtements ont été donnés à cette occasion par les étudiants.

Nous avons promu également le don de cheveux pour l’association Fake Hair Don’t Care qui propose aux personnes atteintes du cancer des perruques en cheveux naturels. Les étudiants ont été nombreux à faire don de leurs cheveux.  

Depuis décembre, nous fournissons à la FAMI une aide logistique pour proposer aux étudiants un soutien alimentaire. Environ 70 paniers par semaine sont actuellement offerts à ceux qui le demandent. Cette opération se poursuivra tout au long du couvre-feu. 

Dans le cadre du dispositif "Cordées de la réussite", nous avons mobilisé des étudiants pour accompagner des lycéens en situation de fragilité scolaire.

> Comment avez-vous réussi à vous adapter par rapport à la situation sanitaire ?

Pierre : Il est vrai que la Covid-19 a empêché beaucoup de projets. Nous avons alors dédié ce mandat à renforcer nos liens avec d’autres autres associations locales, arborant les mêmes valeurs que nous (Croix Rouge, FAMI, Maison du don). 
Ces liens forts nous permettent de répondre aussi à leurs projets et de faire ainsi rayonner notre activité. 

Gaëtan : Il a été très difficile de s’adapter et de maintenir des actions solidaires malgré la situation sanitaire. Nous avons réussi à organiser le projet fédérateur mais il a été réduit, nous avons dû faire une journée au lieu d’un week-end entier. Il a aussi fallu multiplier les associations partenaires afin d’arriver à répartir les premières années par petits groupes sur plusieurs lieux et plusieurs missions différentes. 
D’autre part, en raison de la situation sanitaire puis du confinement, nous n’avons pas pu organiser autant d’actions que nous l’aurions voulu, notamment dans le cadre des fêtes de fin d’année. 

Renaud : La Covid-19 nous a contraint à réduire nos actions. Il a été difficile de faire quoique ce soit pendant les périodes de confinement et nous avons dû remettre à plus tard nos projets. Cependant, nous avons saisi chaque occasion qui nous était offerte. Par exemple, nous sommes allés au Foyer de l’enfance de Châlons-en-Champagne en dehors des périodes de confinement et avons participé à la collecte de la Banque Alimentaire afin de remplacer les bénévoles habituels alors confinés, le tout avec une attention particulière pour les gestes barrières.

> Pouvez-vous nous donner 3 mots clés pour décrire l'association et ses objectifs ? 

Gaëtan : Ce qui représente notre association c’est la solidarité, le partage et l’entraide.

Pierre : Fraternité, bienveillance et proximité. 
Nous nous attachons autant à lutter contre les précarités, qu'à favoriser l'accès à l’éducation. 

Renaud : Solidarité, humanitaire, action. 
L’objectif de GaSole est d’agir utilement pour le bien de ceux qui sont dans le besoin avec les ressources dont nous disposons. La solidarité est une valeur chère à la communauté Gadzarique et il nous tient à cœur que cette forte solidarité au sein de notre communauté soit également un moteur d’engagement citoyen dans des actions humanitaires et ce, durant toute notre vie.

> Quelles sont vos perspectives 2021 ? 

Renaud : Avec l’assouplissement des mesures de confinement et de couvre-feu, nous sommes en mesure de réaliser un projet important (qui devait avoir lieu début octobre) en collaboration avec l’Association des Elèves Gadzarts de Châlons-en-Champagne et avec la Mairie de Châlons-en-Champagne : « Le Moment Solidaire ».
Nous espérons pour tous que la situation s’améliorera. Ces temps difficiles n’ont fait que nourrir notre motivation d’agir dans différents évènements solidaires. 

Pierre : Nous avons prévu d’organiser avec des élèves de 1re année quelques maraudes permettant de distribuer des produits de première nécessité et des vêtements aux personnes sans-abri.
D’ici la fin de l’hiver, l'association sera léguée aux élèves de première année. Nous allons faire en sorte que la passation se déroule au mieux, le but étant de conserver et de continuer à renforcer les liens que nous avons pu mettre en place.  
Nous avons « déserté » les réseaux sociaux. C’est un axe d’amélioration que nous leur proposerons : mise à jour du site web, de la page Facebook et création d’un compte Instagram.

Gaëtan : Pour 2021, la nouvelle équipe de GaSole souhaite reprendre des actions menées par les élèves de l’équipe précédente, telles que les maraudes, la vente de jeux de palets ou de “goodies” Arts et Métiers ou encore les visites d’EHPAD mais aussi se pencher vers de nouvelles idées comme une épicerie solidaire, une tombola, des clean walks... Pour ce qui est de l’international, le partenariat avec l’association ADS Solidarité au Sénégal va être renouvelé, et nous pensons peut-être nous lancer dans un second projet international, peut-être en Asie ou en Amérique Latine. Avec la Covid-19, certaines initiatives ne pourront sans doute pas être mises en place (vide-grenier, ventes de repas) mais nous sommes une équipe nombreuse et très motivée. Nous espérons que 2021 sera synonyme d’accomplissement de nos différents projets !  

 

 

 

Dernières actualités

Pour faciliter le suivi des cours à distance, l’Association des Élèves (AE) du campus de Metz a choisi d’investir une partie du fond de solidarité au développement des ini

Actualité, Témoignage, Vie étudiante

En septembre dernier, les 160 étudiants de première année du campus Arts et Métiers de Metz ont participé à un week-end solidaire de rénovation des extérieurs des locaux de l’association CASSIS.

Actualité, Témoignage, Vie étudiante

Le GlobeTrotter est une fixation qui permet de motoriser n’importe quel fauteuil roulant à moindre coût et ainsi améliorer la mobilité des personnes en situation de handicap moteur.

Actualité, Entrepreneuriat

Le Lispen, laboratoire de recherche multi-sites, vient de contractualiser avec l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) le projet de recherche collaborative COHERENCE4D.

Actualité, Innovation, Recherche