Se former à l'usine du futur en contrat de professionnalisation

Management de l'usine du futur pour les étudiants ingénieurs généralistes Arts et Métiers
Témoignage

Bastien Chambragne est étudiant ingénieur généraliste en dernière année d’étude, il a choisi l'expertise Management de l’Usine du Futur (MUF). Pour lui, l’expertise MUF est une opportunité de mieux maîtriser le concept d’industrie du futur dont les entreprises n’arrêtent pas de parler. Il a répondu à quelques questions.

 

Pourquoi avoir choisi l’expertise Management de l’Usine du Futur ?

La principale raison pour laquelle j’ai choisi cette expertise est le fait qu’elle se réalise en alternance. J’en avais marre de rester sur les bancs de l’école et je voulais mettre à profit mes compétences en entreprise le plus rapidement possible.

Étais-tu intéressé par l’industrie du futur avant d’intégrer cette expertise ?

Les nouvelles technologies m’ont toujours intéressé. Je connaissais les plus médiatisées mais je n’avais pas encore vraiment vu dans le détail comment ces technologies fonctionnaient et comment les mettre à profit pour exploiter leur plein potentiel.

Qu’est-ce que tu apprécies dans l’enseignement de cette expertise ?

Dans notre promotion nous ne sommes que cinq. Le fait d’être en petit comité a permis d’avoir des cours qui répondent plus à nos besoins. La barrière enseignant/étudiant se brise et le cours devient une discussion autour d’une thématique donnée plus qu’un monologue d’une personne avec des étudiants qui n’écoutent rien en fond d’amphi.

Cette expertise se réalise en contrat de professionnalisation, qu’est-ce que ça apporte comme avantage ?

Un coté très avantageux du contrat pro est, il ne faut pas le nier, que nous sommes payés même quand nous sommes dans les périodes en cours. De plus, on passe 6 mois de plus qu’un stagiaire en entreprise, ce qui permet de s’impliquer dans plus de projets et d’aller au bout des plus de choses.

Quels sont tes projets en entreprise ?

Je travaille chez Thalès, au niveau « Corporate », dans l’équipe Industrie Digitale qui accompagne toutes les entités du groupe, en France et à l’étranger, dans leur transformation digitale au niveau industriel. Dans ce service, je suis chargé de piloter en particulier deux projets : un sur le développement et le déploiement d’une interface « user friendly » pour les techniciens sur les lignes de réparation, l’autre sur le déploiement de la plateforme de la filière aéronautique (AirSupply) entre Thalès et ses fournisseurs  pour les approvisionnements de matériel mécanique et électronique pour toutes les entités françaises de Thalès.

Tu es satisfait d’avoir choisi l’expertise MUF ?

Oh oui ! Et ce pour plusieurs raisons :

  • Je suis payé,
  • Je participe à des projets d’ampleur pour l’entreprise,
  • Les cours sont intéressants,
  • Je suis au milieu des nouvelles technologies,
  • C’est la seule expertise en France qui traite de l’industrie 4.0 dans sa globalité et la demande des entreprises est forte.

Qu’est-ce que MUF t’apportes pour ton futur métier ?

Une connaissance suffisante des technologies et de nombreux outils d’aide à la prise de décision pour pouvoir évoluer en entreprise.

Sais-tu dans quel secteur d’activité tu voudrais travailler après l’obtention de ton diplôme ?

Maintenant, je sais que je veux faire de la transformation digitale. Les entreprises en ce moment n’arrêtent pas de parler de l’industrie 4.0 et le fait d’avoir fait l’alternance dans ce domaine m’a permis de conforter mon choix !

Les expertises de 3e année, qu’est-ce que c’est ?

Les étudiants ingénieurs généralistes suivent un tronc commun en 1re et 2e année. La troisième année leur permet de donner une coloration à leur parcours. Pour ce faire, ils ont le choix entre des Masters Recherche, des double diplômes en France ou à l’international ou des parcours métiers internes Arts et Métiers qu’on appelle expertises. En tout, Arts et Métiers propose une trentaine d’expertises qui sont en lien fort avec les compétences des campus qui les dispensent.

 

 

Dernières actualités

L’Usine extraordinaire, une opération d’intérêt général

L’usine du futur est prête p

Actualité, Entreprise, Innovation

Se démarquer sur le marché du travail avec un double-diplôme franco-allemand.

Témoignage, International

Enseignant-chercheur sur le campus d’Angers et au sein du LAMPA depuis 2011,

Témoignage, International, Recherche

Faire voler un drone en apesanteur... C'est le projet porté par une équipe constituée d’élèves ingénieurs du campus Arts et Métiers de Lille qui vient de remporter le concours "Projet Parabole" du CNES.

Vie étudiante