Management de l'usine du futur

Campus de Metz - extérieur - bâtiment B

Ingénieur généraliste, cursus étudiant, expertise de 3e année en Management de l'usine du futur.

Campus

Campus Arts et Métiers de Metz

Objectifs pédagogiques et scientifiques

La finalité de cette formation est de sensibiliser et d’outiller les futurs ingénieurs pour leur permettre de prendre des décisions adaptées au contexte complexe et dynamique de l’usine du futur dont l’équipe pédagogique a retenu les caractéristiques suivantes :

  • Usine numérique, connectée, adaptable, agile et collaborative
  • Robotisation et automatisation des postes de travail
  • Considération de l’Homme dans l’Usine
  • Considération environnementale dans la conception du produit mais aussi de son système de production
  • Gestion des données (« Big data ») pour l’extraction et l’exploitation des connaissances expertes
  • Conception, contrôle et pilotage de processus fiables et surs

La formation donne aux étudiants les clefs leur permettant d’avoir une vue complète et systémique de l’Usine du Futur (plus qu’une expertise dans un unique domaine) leur permettant de prendre des décisions multicritères et cohérentes.

Spécificité – Contrat de professionnalisation

Cette formation est proposée sous la forme d’un contrat de professionnalisation de 12 mois. Pendant cette année, l’apprenant est donc salarié d’une entreprise (au minimum 80% du SMIC) et réalise des alternances (d’une durée de 3 semaines environ) entre l’École et son entreprise.

L’école et son partenaire (ITII) proposent chaque année plusieurs entreprises désirant recruter un apprenant sous la forme d’un contrat de professionnalisation. Il est tout à fait possible d’intégrer cette formation avec une autre entreprise, préalablement démarchée.

Programme

En complément des enseignements de tronc commun de 3ème année, cette expertise est décomposée en trois modules principaux :

  • Module 1 : Intégrer les données et connaissances Produit, Procédé et Processus pour l’usine du futur
    • UE11 - Déploiement de démarches de conception intégrée et collaborative (AHP, QFD, modélisation de processus)
    • UE12 - Procédés de fabrication innovants (Micro-usinage, Fabrication additive, Assemblage multi-matériaux, Matériaux composites)
    • UE13 - Réalité virtuelle et augmentée
    • UE14 - Modélisation et simulation numérique de l’interaction produit-procédé de fabrication
       
  • Module 2 : Concevoir un système de production sûr et agile, intégrant l’Homme et l’environnement
    • UE21 - Robotisation des systèmes de production
    • UE22 - Maîtrise des performances opérationnelles des systèmes cyber-physiques
    • UE23 - Intégrer l’Homme dans la conception de systèmes de production
    • UE24 - Systèmes de production durables (ACV)
       
  • Module 3 : Mesurer, contrôler et piloter l’usine du futur
    • UE31 - De l’ingénieur au manageur de projets – Mise en situations concrètes
    • UE32 - Déploiement et adaptation d’une démarche 6sigma pour la maîtrise des variabilités du système de production
    • UE33 - Big Data : des données aux prises de décisions (ACP, R)
    • UE34 - Maîtrise et fiabilisation des systèmes de production
       
  • Projet d’approfondissement : en complétement de ces 3 modules, il est proposé aux apprenants de réaliser un projet d’une trentaine d’heures encadrées afin d’approfondir un des points vus en cours. Ce projet, qui peut être défini et construit en collaboration avec les enseignants de l’expertise, permet ainsi d’aller plus loin sur un concept ou d’appliquer une méthodologie vue en cours. Ce projet peut être construit comme complément du travail réalisé en entreprise.

Le travail réalisé au cours du premier semestre lors des alternances en entreprise permet de valider le projet d’expertise (appelé auparavant PJE09) réalisé par tous les étudiants de troisième année. Un « super » projet d’expertise puisque la durée passée en entreprise dépasse la durée usuellement planifiée en 3ème année. Ce travail est évalué par une soutenance et un rapport.

Principaux animateurs scientifiques et pédagogiques de l’expertise

Les enseignements sont réalisés essentiellement par les enseignants-chercheurs du Laboratoire de Conception Commande (LCFC). Plusieurs industriels (ThyssenKrupp, ST MicroElectronics, Armée de l’air, sont quelques-unes des interventions réalisées en 2017) et enseignants d’autres campus Arts et Métiers participent également à cette formation pour partager leurs expériences et donner des exemples industriels concrets qu’ils ont pu rencontrer lors de leurs carrières.

Modalités pédagogiques et d’évaluation

Plusieurs modalités pédagogiques sont utilisées : aux tests et soutenances classiques sont associées des mises en situation (mini-projets en groupe ou individuel) sur des cas concrets et industriels ainsi qu’un contrôle continu via MOOC (proposé par l’Institut National de Recherche en Sécurité).

Exemples d’offres de stage proposées / de projets menés

Safran System Aerostructures, GGB, Hexcel, Thalès, France Transfo (Schneider Electric), ArcelorMittal, Pole de Formation des Industries Technologiques de Lorraine sont des exemples d’entreprises qui nous ont fait confiance, en employant des étudiants de la formation sous la forme d’un contrat de professionnalisation d’une année.

Quelques exemples de titre de projet :

  • Digitalisation et Amélioration de la Traçabilité, de l’Autocontrôle et du contrôle des Procédés Spéciaux
  • Étude d’un indicateur de production et mise en place d’un système de détection de défauts
  • Déploiement de l’industrie 4.0
  • Caractérisation et amélioration continue de procédés
  • Conception d’une salle de créativité pour l’industrie du futur

Informations pratiques

  • Niveau requis : 2 premières années de la formation ingénieurs Arts et Métiers validées (équivalent Master 1). Recrutement en vagues 2A, puis 2B.
  • Niveau international équivalent : Graduate
  • Langue de cours : Française
  • Période : Semestre 9 (automne)
  • Nombre d’heures : 180
  • Crédits ECTS : 13

Contacts

Responsable de l'expertise

Dernières actualités

Ce Mastère a été créé pour répondre aux enjeux d’une industrie nucléaire sûre. Les acteurs de la filière nucléaire française ne lésinent pas sur la sécurité.

Actualité, Témoignage

Lancée en décembre 2018 avec l’équipe de recherche Présence & Innovation du LAMPA et l’entreprise MANN+HUMMEL, équipementier de premier plan

Témoignage, Entreprise, Innovation, Recherche

L’Usine extraordinaire, une opération d’intérêt général

L’usine du futur est prête p

Actualité, Entreprise, Innovation

L'Institut de Conseil et d’Innovation en Formations Technologiques (ICIFTech) d'Arts et Métiers a produit, dans le cadre du projet Accens, un module de formation accessible aux enseignants du secondaire et du supérieur.

Actualité, Innovation