Le 4L Trophy suscite des vocations !

Les pilotes de la 20e édition du 4L Trophy
Témoignage
Vie étudiante

Pour la 20e édition du 4L Trophy, ils étaient 12 élèves-ingénieurs de 1re et 2e année à s’être embarqués à bord de leur véhicule totalement rénové par eux-mêmes. C’est avant tout une aventure humaine, vécue en binôme, pour ces bricoleurs passionnés.

Le défi de la course

Fournitures scolairesLe principe du 4L Trophy : des étudiants âgés de 18 à 28 ans traversent la France, l’Espagne et le Maroc en Renault 4. À bord, ils transportent des fournitures scolaires et sportives, qui sont redistribuées aux enfants du sud marocain à l'arrivée. Les équipages sont classés en fonction des kilomètres parcourus à chaque étape du périple. L'objectif consiste à parcourir le moins de kilomètres possible jusqu'à l'arrivée. Parmi les sept équipes représentant Arts et Métiers (5 du campus de Cluny et 2 de Bordeaux) l’équipage n°1671 de Sevan Bouchy et Simon Bourlon, de Cluny a fini 385e sur 1450.

Des profils variés mais la passion de la mécanique en commun

Les pilotes sont en 2e année, à l’exception d’Anthony Verdaillant, en 1re année. Entrés à Arts et Métiers via les concours TSI, PT et PSI*, ils partagent la même passion du sport : ils ont pour la plupart suivi la filière "Sport, Santé et Handicap" en 1re année. Mais aussi, la passion des véhicules. "À 18 ans, j’avais une 4L et je la bricolais déjà" raconte Clément Brun, "Avec mon père et mon oncle, je réparais des Buggies, la mécanique c’est une affaire de famille, c’est donc tout naturellement je me suis orienté vers le 4L Trophy" confie Sevan Bouchy.

À 18 ans, j’avais une 4L et je la bricolais déjà

Le soutien de l’association des élèves et des sponsors

une partie de l'équipeLors de leur première rentrée, les élèves responsables de l’association des élèves leur ont présenté le 4L Trophy. Les challengeurs ont pu compter sur l’aide de l’association pour solliciter le réseau des sponsors : commerçants, restaurateurs et habitants de Cluny. "La rencontre avec nos sponsors a été très enrichissante." souligne Axel Vega. Grâce à l'aide financière obtenue, ils ont pu acheter de nouvelles pièces pour retaper leurs 4L et distribuer les fournitures scolaires aux enfants.

Travailler pour Salomon ou monter mon entreprise de loisirs outdoor, pourquoi pas ?

Et après le 4L Trophy ?

Dans un cursus d’ingénieur généraliste en génie mécanique, industriel et énergétique, les élèves qui ont participé cette année à la compétition, se projettent dans des métiers sportifs. "Travailler pour Salomon ou monter mon entreprise de loisirs outdoor, pourquoi pas ?" souhaite Clément Brun. "La motorisation et la transmission de puissance, c’est un domaine qui me plait" ajoute Maxence Pfister. Que ce soit en tant que concepteur, manager ou ingénieur dans des bureaux d’étude ou encore dans la chaine de production, ces élèves ont la vocation de l’automobile et du sport. L’aventure et le défi du 4L Trophy se révèle bien un jalon dans la construction de leur projet professionnel. Bonne route.

une partie de l'équipe
Prêt pour le départ
Sur la route
équipe 647
Equipage n°1990
Ville étape

Dernières actualités

Elèves ingénieurs Arts et Métiers, ils n’ont pas plus de 20 ans et s’engagent dans une mission humanitaire d’envergure : construire une école dans un pays dévasté par une série de séisme en 2015 : le Népal.

Actualité, International, Vie étudiante

Samedi 26 juin 2018 dernier, Romain Desportes, élève ingénieur de première année sur le

Actualité, Entreprise, Vie étudiante

Alors qu’une deuxième session de recrutement est organisée au mois de juin pour la formation d’ingénieur de spécialité «

Témoignage, Entreprise

La passation de l’Association des Elèves Gadzarts a eu lieu fin Mai sur le campus Arts et Métiers de Lille.

Témoignage, Vie étudiante