Iran : une coopération renforcée

Iran_AM
Actualité
International

Une délégation Arts et Métiers s'est rendue en Iran en décembre dernier dans le cadre d'une rencontre entre les ministères des deux pays.

Augmenter l'attractivité de l'enseignement supérieur français et renforcer les échanges de coopération entre établissements étaient les objectifs de la visite en Iran de Thierry Mandon, secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, du 11 au 13 décembre derniers. Cette rencontre entre les ministères des deux pays a réuni une trentaine de représentants des établissements d’ESR français et plus de 40 représentants d’universités iraniennes. Arts et Métiers était représenté par Laurent Champaney, DGA Formations, Audrey Stewart, directrice de la stratégie européenne et internationale, Ali Siadat et Abbas Tcharkhtchi, professeurs.

Depuis l'accord de Vienne sur le nucléaire de juillet 2015, les liens entre les établissements d'enseignement supérieur français et iraniens se sont renforcés. Cependant, et malgré l’embargo, Arts et Métiers a toujours conservé des relations privilégiées et entretenu une collaboration étroite avec les universités iraniennes, notamment grâce aux professeurs Ali Siadat et Abbas Tcharkhtchi.

Cette visite a été l’occasion pour les représentants d’Arts et Métiers de :

- Consolider les partenariats existants et d’élargir les collaborations avec d’autres universités de sciences et technologies.

5 accords de partenariat ont été signés en présence de Thierry Mandon : le renouvèlement de l'accord cadre et l’extension des programmes de double diplôme de master avec University of Teheran et Iran University of Science & Technology (IUST) ainsi que 3 nouvelles conventions avec Amir Kabir University, Shariff University et Guilan University.

- Renforcer les échanges académiques d’étudiants au niveau master et doctorat. Il y a 9 ans, Arts et Métiers a mis en place un master commun en génie industriel avec l’Université de Téhéran, puis en matériaux et procédés avec l'IUST de Téhéran en 2015. Un autre accord de double diplôme de master en biomécanique a été mis en place en 2016 avec l’Université de Téhéran. En 2016, Arts et Métiers a accueilli 16 étudiants iraniens en master, et 3 étudiants sont aujourd’hui en doctorat. Actuellement, ces formations conjointes sont les seules actives en sciences de l’ingénieur entre la France et l’Iran.

- Rencontrer des entreprises françaises implantées en Iran, recueillir leurs besoins et envisager des programmes pour la formation des ingénieurs et techniciens supérieurs dans le pays (Bell, Orange, Renault, Total…).

Les perspectives de collaborations avec l’Iran s’avèrent prometteuses en termes de partenariats de recherche, développement des formations initiale et continue dans les années à venir.

L’enseignement supérieur en Iran*

  • Des effectifs dans l’enseignement supérieur ont été multipliés par trois depuis 2002
  • 4,8 millions d'étudiants en 2014 pour une population de 79 millions d’habitants
  • Un étudiant sur trois en sciences de l’ingénieur
  • 50 000 étudiants iraniens en mobilité internationale depuis 2011, principalement dans les pays anglo-saxons
  • 70 000 enseignants-chercheurs (+65 % en 10 ans)
  • + 2 000 établissements d’enseignement supérieur

*rapport Campus France 2016

Dernières actualités

Mis en place depuis septembre 2020, le contrat de professionnalisation a séduit 17% des étudiants de l'Institut de Laval en 2e année du Master Recherche Management en Technologie I

Actualité, Témoignage, Entreprise

Jade Durand-Viel, étudiante en Programme Grande École a effectué une césure

Actualité, Témoignage

Sihem Benzerga, jeune diplômée du Programme Grande Ecole, a effectué sa 3ème année à L’Université Nationale de Colombie (UNAL), pour se spécialiser en sciences environnementales.

Actualité, Témoignage, International

Lors de la cérémonie Arts et Métiers pour la Transition Énergétique (CAMTE) organisée par le Comité des Fêtes de l’Union des Élèves, deux équipes d'étu

Actualité, Vie étudiante