Une Agence Nationale de Recherche franco-allemande avec le projet REGAL ORC

regal orc
Actualité
Recherche

En 2020, les équipes de recherche Arts et Métiers ont déposé une dizaine de dossiers sur l'Appel à projets générique 2020 (AAPG 2020) de l'Agence nationale de la recherche (ANR). Avec un fort taux de succès, puisque six ont été acceptés, dont le projet de recherche collaborative Regal ORC !

Le projet REGAL-ORC (REal-GAs effects on loss mechanisms of ORC turbine flows) est porté par Xavier Gloerfelt, professeur des universités au Laboratoire de Dynamique des Fluides (DynFluid) sur le campus de Paris. Ce projet franco-allemand, financé par les agences de la recherche française (Agence Nationale de la Recherche) et allemande (Deutsche Forschungsgemeinschaft), a démarré officiellement le 15 janvier 2021 pour 36 mois.

L’enjeu de cette collaboration bilatérale est de réaliser, pour la première fois, une caractérisation fine d’écoulements de gaz réel représentatifs de turbines Organic Rankine Cycle (ORC). Cette caractérisation aura lieu grâce à la complémentarité entre les mesures expérimentales (menées par les partenaires allemands) et les simulations numériques (conduites par les partenaires français). En effet, avec la soufflerie développée par les partenaires allemands et l’apport du Dynfluid en termes de simulations numériques avec thermodynamique complexe, une synergie inédite se réalise dans le processus de caractérisation des écoulements représentatifs de turbines ORC. Car chacune des parties produira ensemble les premières données fines permettant de mieux calibrer les outils industriels.
Le design des turbines ORC mais également d’autres machines utilisant des fluides de travail avec thermodynamique complexe (comme CO2 supercritique par exemple) bénéficieront de ces résultats qui permettront de réduire la consommation d’énergie en récupérant la chaleur perdue dans les procédés industriels.

En France, le projet est mené par Paola Cinnella, professeur à l’Institut Jean Le Rond D’Alembert de Sorbonne Université en collaboration avec Arts et Métiers.
Pour l'établissement, le financement alloué (environ 200 000 € côté français et 300 000 € côté allemand) correspond essentiellement à la réalisation d’une thèse sur la simulation numérique des écoulements turbulents de gaz réels.

Dernières actualités

Diplômé d’Arts et Métiers en 2014, Thomas Botrel a choisi d’entreprendre des études de médecine. Un parcours atypique mais amené à se développer.

Actualité

Simon Dousset est docteur Arts et Métiers et VTTiste chevronné.

Actualité, Témoignage, Entrepreneuriat

Mathieu Weber est étudiant en 2ème année du PGE sur le campus de Bordeaux-Talence. Il est également capitaine de l’équipe de Rugby de son campus. 

Actualité, Témoignage, Vie étudiante

Une rencontre, un déclic, une blessure ...

Actualité