Portrait de Jean-Baptiste DEMAY (Li212), ingénieur et entrepreneur

Jean Baptiste Demay fondateur d'Immveo (Li212)
Actualité
Témoignage
Entrepreneuriat
Entreprise

Stratégie d’entreprise, structuration opérationnelle, gestion de projet, management…et investissement immobilier ! Jean-Baptiste DEMAY, diplômé Ingénieur Arts et Métiers de la Promo Li212, a eu une expérience professionnelle atypique avant de se lancer dans l’entrepreneuriat. Il nous présente son parcours et espère inspirer d’autres étudiants et jeunes ingénieurs à se lancer dans l’aventure passionnante de la création d’entreprise.

Quel parcours de formation avez-vous suivi ?

« Dès la terminale, j’ai souhaité m’orienter vers une formation d'ingénieur généraliste. Après avoir suivi un cursus Classe Préparatoire à Versailles, mon choix s’est porté naturellement vers les Arts et Métiers de par mon attirance pour le secteur industriel. J’ai pu suivre ma première année au Campus de Lille pour ensuite embrayer sur un double diplôme avec l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI). J’ai donc fait ma deuxième année au Campus de Paris en Génie Mécanique et j’ai ensuite réalisé un an et demi à L’ENSCI dans leurs locaux de Paris. Ce double diplôme m’a permis d’accéder à un Stage de Fin d’Etudes en Conseil en Stratégie, Organisation et Transformation d’Entreprise. C’est dans cette même entreprise que j’ai pu être embauché par la suite. Au passage, je remercie la communauté Gadz qui m’a facilité l’accès à cette première marche. »

Qu’en est-il de votre parcours professionnel depuis l’obtention de votre diplôme d’ingénieur en 2016 ?

« Grâce à mon expérience en Conseil, j’ai pu intervenir sur des sujets complexes dans des Grands Groupes variés tels que Renault, Eiffage, La Banque Postale ou encore Enedis. J’ai touché à des sujets divers comme la gestion de projet, la réorganisation d’entité, la mise en place de nouveaux processus, le positionnement produit et de nombreux sujets financiers comme la réglementation bancaire européenne. En parallèle de ces expériences, j’ai pu, à la fin de mon Stage de Fin d’Etudes, intégrer plusieurs clubs d’investisseurs grâce à de très belles rencontres. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à me former en autodidacte au monde de la finance personnelle et de l’investissement immobilier. Ce sont d’ailleurs des sujets essentiels qu'il serait intéressant d'étudier en école. »

Comment vous est venue l’idée de créer votre entreprise ?

« Je dirais que plusieurs chemins se sont croisés au même moment, ce qui m’a permis de me lancer dans l’entrepreneuriat

Tout d’abord, mon parcours d’investisseur immobilier (9 ans maintenant) a révélé en moi une véritable passion pour la pierre et la rénovation intérieure. La mécanique de donner de la valeur à un bien en le transformant et le rénovant est un exercice que j’adore.

Ensuite, en avançant dans mon parcours de salarié, je me suis rendu compte que je n’étais pas vraiment maître de mes décisions, aussi bien sur mon évolution que sur le travail à réaliser.

Enfin, c’est en discutant de ma vision de l’investissement immobilier avec mon réseau que j’ai compris que je tenais un concept qui parlait aux gens et pouvait leur être utile.

C’est donc ce croisement entre avoir envie de créer mon job "sur-mesure", vouloir être maître de mes décisions et avoir un rôle réellement impactant pour les autres, qui m’a fait sauter le pas.

Je suis passé à 80% pour me consacrer 1 jour par semaine (+ les soirées et les weekends !) à mon entreprise. C’est après avoir analysé le marché de l’investissement locatif que j’ai compris à quel point il était nécessaire pour les gens d’avoir un accès simple à des solutions de valorisation de leur patrimoine. Tous les éléments étaient donc réunis pour se lancer dans l’entrepreneuriat : déceler un besoin, connaître le secteur, avoir une expertise et être impactant dans la réponse au problème.

Tout s’est ensuite accéléré : J’ai été sélectionné par le Club des créateurs de Polytechniques, j’ai trouvé mon associé Business Angel et nous avons lancé Immveo, la solution simple et optimisée pour valoriser le patrimoine immobilier de chacun. »

Jean Baptiste Demay, fondateur d'Immveo

Présentez-nous votre entreprise « Immveo »

« Le constat a été simple : nous avons remarqué que le Covid a permis aux français d’épargner des sommes considérables sur leurs comptes en banque. Cependant cette épargne n’est souvent pas bien valorisée par un manque de connaissance financière et immobilière. 

De plus, plusieurs études ont mis en avant que plus d’un français sur deux souhaitait investir dans l’immobilier mais ne le faisait pas car il trouvait la démarche trop complexe. Voyant que le marché ne répondait pas aux besoins d’une grande majorité de personnes, nous nous sommes alors posé la question : Comment rendre accessible simplement l’investissement locatif dans l’ancien ? 

C’est de là que nous avons conçu Immveo, le service d’investissement locatif clé en main dans l’ancien accessible et totalement optimisé. Mon expérience d’investisseur m’a aussi permis d’apporter une forte expertise dans la réponse proposée par Immveo. Nous avons à ce jour déjà accompagné plus 100 investisseurs dans leurs projets d’investissement locatifs dont pas mal de Gadz très contents. Et la tendance 2024 devrait encore se renforcer ! »

Quelles qualités et compétences acquises dans l’ingénierie avez-vous pu mettre à profit pour cette nouvelle expérience ?

« Créer une entreprise, c’est résoudre une succession de problèmes les uns à la suite des autres. Je pense qu’être entrepreneur, c’est avoir la capacité à trouver la meilleure solution à chaque problème rencontré. C’est une démarche que j’ai pu expérimenter tout au long de mes expériences mais aussi lors d’évènements avec la communauté Gadz’Art. 

Ensuite, le collectif est important. Il est nécessaire de bien s’entourer, c’est à dire monter une équipe solide et de fédérer, mais aussi savoir créer du réseau. Ce sont aussi deux points que ma formation ingénieure et ma « formation Gadz’Art » m’ont permis d’apprendre. Quand vous devez mettre en place le Figno’ss en à peine deux semaines, il faut faire preuve de collectivisme ! »

Quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui hésitent à se lancer dans l’entrepreneuriat ?

« L’entrepreneuriat, c’est avant tout une passion. C’est la passion de créer un produit ou un service utile aux autres et répondant à des valeurs personnelles. Alors si vous avez une fibre curieuse et que vous souhaitez sortir de votre zone de confort (vous serez forcément obligé !), l’entrepreneuriat est sans doute la meilleure école de la débrouillardise. Et à la clé, c’est une liberté personnelle et professionnelle extraordinaire que vous pouvez atteindre grâce à ce chemin. Le gouvernement a d’ailleurs mis en place un certain nombre de dispositifs d’aides pour se lancer dans l’entrepreneuriat tout en limitant ses propres risques. Vous pourrez aussi être accompagné par le très compétent Club des Entrepreneurs Gadz’Arts pour faire décoller votre entreprise ! Le Gadz’Art a tout pour réussir, croyez-moi ! »

Dernières actualités

Découvrez un nouvel épisode du podcast Paroles d'Arts et Métiers avec Stéphane Lapujoulade et Emmanuel Richaud, ingénieurs Arts et Métiers sur le thème « Les technologies et les jeunes : relever les défis de demain

Actualité, Témoignage

Une conférence-Action avec Wavestone sur l’égalité entre les femmes et les hommes.

 

Actualité, Témoignage

L'Institut Arts et Métiers de Chalon-sur-Saône a organisé, en partenariat avec Le Grand Chalon, l'

Actualité, Entreprise