Guillaume Ducreux, élève ingénieur Arts et Métiers à L'imperial College

Guillaume Ducreux, élève ingénieur Arts et Métiers à L'imperial College
Actualité
Témoignage
International

Volonté, détermination et patience, trois mots qui résument les qualités dont a dû faire preuve Guillaume Ducreux pour atteindre un objectif à la fois exigeant et précis : intégrer l’Imperial College de Londres dans le cadre d’un partenariat avec Arts et Métiers.

Le lien avec The Old Smoke, comme on surnomme la capitale anglaise, est ancré depuis fort longtemps dans l’esprit de Guillaume. En terminale déjà il était sélectionné parmi de nombreuses candidatures pour intégrer le prestigieux établissement britannique. Mais le Brexit apporte son lot de confusion, et le manque de visibilité sur le coût de ces études l’empêche de concrétiser l’essai. Ce ne sera que partie remise.

Son bac scientifique en poche et deux années de CPGE (MPSI/PSI) en région parisienne ne lui font pas oublier son rêve. Au moment de choisir une école, les opportunités vers l’international guident son choix. « En plus d’une formation polyvalente, Arts et Métiers propose des doubles diplômes valorisés avec de belles universités, » explique-t-il.

Deux années à Metz qu’il apprécie « énormément » : en plus d’études qui lui plaisent, il découvre une vie étudiante et associative riche qui l’ont rendu « très heureux ». Autre avantage souligné par Guillaume : choisir et être fixé rapidement sur les possibilités d’évolution future à l’étranger. A peine six mois passé au sein d’un cursus génie mécanique et il pouvait entamer les discussions avec l’Imperial College.

Il était écrit toutefois que Londres ne se laisserait pas approcher aussi facilement ! En plus du Brexit toujours en cours, l’épidémie de COVID-19 imposera à Guillaume une quatorzaine stricte avec obligation de localiser son logement et nécessité de se faire livrer toute chose nécessaire. Qu’importe, l’Imperial College est de ces écoles « inscrites dans leur temps » et qui « souhaitent faire évoluer la science au quotidien » - cela mérite bien deux semaines de confinement. Petit clin d’œil, l’université londonienne est particulièrement impliquée dans les recherches sur le coronavirus !

Guillaume Ducreux souhaite s’inscrire dans son temps, participer aux évolutions scientifiques, être un acteur de son époque. Souhaitons-lui que son MSc Advanced Mechanical Engineering au sein d’une institution qu’il a bien mérité lui permette d’atteindre ces nobles objectifs !

Dernières actualités

Retrouvez toutes les informations sur la rentrée de l'année universitaire 2022 - 2023 pour chaque campus Arts et Métiers.

Actualité

En mars et juin dernier, 7 docteurs Arts et Métiers ont reçu les Prix de thèse Pierre Bézier. 

Actualité

L’équipe recherche de l’institut de Chambéry travaille depuis 2012 sur la maîtrise du cycle de vie des produits complexes contenant des plastiques.

Recherche

Rencontre avec Antoine, étudiant en 2e année du Programme Grande Ecole. Sportif de haut niveau, il a toujours pratiqué la course à pied.

Actualité, Vie étudiante