Maeva, Perrine et Hajar vont participer à la finale du challenge Innovatech !

challenge innovatech
Actualité
Innovation

Maeva Leblanc et Perrine Langlet, étudiantes en deuxième année du programme grande école sur le campus de Châlons et Hajar Ait Abid, élève du lycée Roosevelt à Reims, sont sélectionnées pour la finale nationale du challenge innovatech pour leur projet sur les villes durables !

Le challenge innovatech, c’est quoi ?

Créé en 2016 par l’association Elles Bougent en partenariat avec la direction générale des entreprises, le challenge innovatech est un grand concours 100% féminin sur l’entrepreneuriat et l’innovation technologique.

Cette année, les candidates ont le choix entre plusieurs thématiques innovantes et d’avenir : alimentation du futur, transport de demain, cybersécurité, villes durables, entreprise et travail de demain, école de demain, médecine du futur.  

Le concours se déroule sur une journée de la façon suivante :

  • formation d’une équipe (lycéenne(s) et étudiante(s)) encadrée par deux marraines Elles Bougent
  • 5h de travail en mode « hackathon »
  • pitch du projet devant les membres du jury
  • annonce des lauréates régionales qui participeront à la finale nationale

Du 24 février au 15 avril, 17 challenges régionaux sont prévus, un record !

Tri’Act, une application pour faciliter le tri !

Les systèmes de tri des déchets sont différents d’une ville à l’autre, jour de sortie des poubelles, quel déchet dans quelle poubelle, etc. nous sommes vite perdu(e)s lorsque l’on déménage ou simplement lors d’un voyage !

C’est après ce constat que Maeva et Perrine se sont associées à Hajar, lycéenne de Roosevelt, pour relever le défi.

Elles ont choisi la thématique des « villes durables » puis fait un brainstorming basé sur leur expérience personnelle pour développer leur idée. C’est ainsi qu’elles ont imaginé l’application, Tri’Act, qui permettrait de centraliser toutes les informations en rapport avec le tri et ainsi de maximiser le recyclage des déchets domestiques, une vraie problématique en France !

L’application aurait plusieurs fonctions :

  1. Rechercher : lieu où on se trouve pour géolocaliser les bennes les plus proches, les types de déchets
  2. Localisation : trouver les magasins et associations qui recyclent ou font de la seconde main (par exemple Emmaüs)
  3. Paramètres : profil, agenda et rappels (par exemple jour de sortie des poubelles), déclarer un dépôt sauvage, FAQ etc.
  4. Que faire de mon déchet ? Scanner le code de son produit pour savoir comment trier chaque partie du packaging
  5. QR code propre à son profil : des bennes connectées pour vérifier qui dépose et la quantité de déchets

Elles ont également pensé à un système de gamification qui permettrait aux utilisateurs de l’application de remporter des « points de propreté ». Ils serviraient à avoir des réductions chez les commerçants du coin, des tickets de bus/train/métro gratuits, des cartes cadeaux etc. Cette application, évolutive et commune à toutes les villes de France, serait donc en partenariat avec les collectivités locales. Un point sur lequel, elles sont encore en train réfléchir pour la finale nationale !

Un beau projet qui permettrait aux citoyens de s’impliquer et d’être sensibilisés au recyclage mais aussi de faciliter et automatiser le tri.

Leur slogan ? « Ensemble Tri’Actons » !

Rendez-vous le 6 mai pour la finale nationale !

Dernières actualités

Lancée en 2019 par le Polytechnicum (Pôle Ingénierie et Management de l’Université Bourgogne-Franche-Comté), cette

Actualité

AMJE Paris a remporté le prix ENGIE du meilleur projet à impacts positifs lors du Congrès National d'Hiver organisé samedi par la Confédération Nationale des Junior-Entreprises à Seignosse.
 

Actualité, Entrepreneuriat, Vie étudiante

Elève-ingénieure en 3e année à Aix-en-Provence, Mylène Tarnowski est en contrat de professionnalisation. Son objectif : acquérir de l’expérience pour entrer rapidement dans la vie professionnelle.

Actualité, Témoignage

Arts et Métiers, l'University College de Dublin (UCD /Irlande), l’University of Tartu (Estonie) et l’entreprise irlandaise Stryker s'associent pour sensibiliser les plus jeunes à l'industrie du futur, en invitant les enfants de

Actualité, Recherche