And the winner is…

Patrick Jacquemont et Antoine Yazbeck
Actualité
Innovation
Vie étudiante

Sélectionnés pour représenter Arts et Métiers à la finale du concours Present Around The World (PATW), Antoine Yazbeck (à droite) et Patrick Jacquemont (à gauche), élèves ingénieurs de première année, se sont mesurés aux étudiants de Polytech Paris-Sud samedi 24 mars 2018 à Paris.

Le PATW, c’est quoi ?

Ouvert aux étudiants d’écoles d’ingénieurs, le PATW a pour objectif d’évaluer les candidats sur leur capacité à présenter, en anglais, un sujet lié au monde de l’ingénierie. Ce concours est organisé par l’IET - Insitution of Enineering and Technology qui est l’un des plus vastes réseaux professionnels d’ingénieurs dans le monde.  Au Royaume-Uni, l’IET décerne même les accréditions permettant de devenir ingénieur.
Après avoir passé brillamment la  première phase de qualification sur le campus Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne, Antoine et Patrick ont pu accéder à la finale nationale du PATW qui s’est déroulée, pour cette 2e édition, aux Salons de l’Hôtel Arts et Métiers 9bis Avenue d’Iéna.

Une équipe de choc

Bien que les élèves ingénieurs ne fussent pas en terra incognita, ces derniers devaient tout de même  convaincre un jury indépendant composé de 4 ingénieurs anglo-saxons. Antoine et Patrick avaient pour concurrents deux étudiants de Polytech Paris-Sud. Les élèves ingénieurs Arts et Métiers n’étaient cependant pas venus seuls. Une équipe spéciale « Arts et Métiers » composée d’enseignants (Virgine Vercollier et Marc Hammond, porteurs du projet), du chargé de communication du campus et d’étudiants avaient fait le déplacement sur Paris afin de les soutenir.

Les coulisses du PATW

Du camouflage des sous-marins de Patrick à la composition de musique par IA (intelligence artificielle) en passant par la voiture autonome et l’amortisseur à masse accordée d’Antoine, les étudiants ont dû faire une présentation de 10 minutes sur un thème de leur choix.  Un exercice délicat où il fallait aussi bien maîtriser le fond que la forme. La capacité à présenter un projet en anglais représentait 70% de la note finale. Les 30% restants étaient liés au contenu technique.
Après une longue délibération du jury, Antoine et Patrick ont fini respectivement premier et second de la finale nationale du PATW. Cette victoire permet à Antoine d’accéder à la finale régionale où il rencontrera, en juillet, les vainqueurs des zones Europe, Afrique et Moyen-Orient. La finale mondiale (regroupant les finalistes des 5 régions définies par l’IET : Angleterre,  Amérique du Sud et du Nord, Asie et Asie du Sud-Est) se déroulera à Londres fin 2018.

Une expérience enrichissante pour les élèves ingénieurs

Pour le grand gagnant, Antoine, le fait de participer au PATW est cohérent avec son projet professionnel : « Je souhaite travailler dans le consulting. Je serai ainsi amené à présenter des projets en français et en anglais. C’est d’ailleurs une opportunité incroyable d’élargir son réseau à l’international. »

Selon Patrick, le PATW est un exercice de style et un excellent moyen de pratiquer l’anglais : « Un ingénieur doit être en mesure de capter son auditoire et ainsi démontrer la véracité technique de son projet. »

Félicitations à Antoine pour son parcours actuel dans cette compétition. Ce dernier sera le digne ambassadeur d’Arts et Métiers pour la finale régionale.

 

Antoine Yazbeck (à droite) et Patrick Jacquemont (à gauche)

Dernières actualités

Les relations avec les entreprises sont au cœur de la politique de format

Actualité, Entreprise

Le campus Arts et Métiers de Lille accueille Michael Wolf, chercheur en robotique et superviseur du groupe Autonomie maritime et

Actualité, Innovation

Former à la robotique industrielle, c’est l’objectif du Mastère Spécialisé® ColRobot qui fait chaqu

Actualité, Témoignage