Le contrat de professionnalisation : recruter un alternant motivé, considéré comme un pré-collaborateur

Contrat de professionnalisation INNUI
Témoignage
Entreprise

Rencontre avec Victor Scamps, étudiant en 3e année Programme Grande Ecole et Alexandre Honore, Responsable Ingénierie de l’entreprise Pellenc ST.
Victor Scamps suit l’expertise INNUI sur le campus d’Aix-en-Provence. Il revient sur les raisons qui l’ont poussé à signer un contrat de professionnalisation en dernière année d’études. Son tuteur explique pourquoi son entreprise a choisi d'embaucher un étudiant Arts et Métiers en contrat de professionnalisation.

Pourquoi avoir choisi une expertise en contrat de professionnalisation en 3e année ?


Le choix de réaliser cette dernière année en contrat de professionnalisation s’est fait assez naturellement. En effet, ce cursus permet d’allier expérience professionnelle et connaissances scolaires dès le début de l’année. Il permet de responsabiliser l’étudiant tout en lui permettant de gagner en autonomie et en rigueur. Les six premiers mois (pendant lesquels l’étudiant se trouve deux jours par semaine en entreprise et le reste sur le campus) sont un moment privilégié pour comprendre le fonctionnement de l’entreprise, acquérir la culture de l’entreprise et pour découvrir et s’approprier les processus internes. Ce rythme me permet, à l’issue de ce semestre, d’être prêt à prendre en main des projets importants en ayant plus de responsabilités, et ce jusqu’à la fin de mon contrat.

Ce cursus a de nombreux points forts. L’expertise couvre de nombreux sujets et permet d’en avoir une vision globale et pertinente. Elle permet également d’avoir une réelle activité professionnelle permettant à l’étudiant de mettre en avant ses connaissances et de les confronter à la réalité de l’entreprise. Victor Scamps

Comment l’entreprise qui vous accueille contribue à votre formation ?

L’entreprise contribue à ma formation de deux façons. Tout d’abord, elle permet d’une manière assez générale l’exploration et l’application des notions vues en cours. Je retrouve dans mon environnement professionnel les éléments clé de notre programme comme la création d’un nouvel ERP (Enterprise Ressource Planning), l’intégration de l’IA, l’utilisation récurrente des outils collaboratifs ainsi que des logiciels de CAO. D’un autre côté, l’entreprise me permet d’approfondir mes connaissances dans de nombreux domaines, comme l’économie circulaire, la gestion de projet ainsi que le commerce international.

De plus, je peux profiter d’un encadrement autant pédagogique que professionnel pour enrichir mon expérience. Enfin, c’est une plus-value non négligeable que d’avoir, à la sortie de l’école, pu acquérir pendant un an des connaissances propres aux salariés d’une entreprise, qui sont moins faciles à développer dans le cursus standard.

Les études aux Arts et Métiers sont très généralistes et permettent à l’étudiant de ne pas être enfermé dans un seul secteur. Beaucoup de portes nous sont ouvertes et il faut en profiter pour explorer les domaines qui nous intéressent. Victor Scamps

Quels intérêts pour l’entreprise d’embaucher un étudiant Arts et Métiers en contrat de professionnalisation ?

La société Pellenc ST qui m’emploie conçoit et fabrique des machines de tri intelligent, destinées à l’industrie du recyclage, pour un environnement plus sain et durable. Engagés dans un monde en pleine évolution, ses ambitions se tournent aujourd’hui vers les nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle ou encore l’industrie 4.0 et les machines connectées, des domaines d’expertises qui sont aussi ceux d’Arts et Métiers.

Alexandre Honore, Responsable ingénierie explique « cette période de professionnalisation est un vrai moyen de former de futurs collaborateurs en leur permettant de croiser leurs connaissances théoriques au cœur des enjeux industriels actuels et futurs et la réalité du terrain."

Pour Kim Fabre, Responsable recrutement et RH, « dans ce contexte d’évolution et de passion, nous intégrons chaque année de nouveaux talents issus des Arts et Métiers qui partagent nos ambitions et souhaitent soutenir avec nous l’économie circulaire. »

Le contrat de professionnalisation représente pour nous une réelle opportunité de recruter un alternant motivé, considéré comme un pré-collaborateur en phase d’acquisition de nouvelles compétences. Alexandre Honore

Quelles sont vos missions et les projets auxquels vous participez ?

Aujourd’hui j’occupe le poste d’ingénieur chargé d’affaires. Mon rôle est de piloter des projets de travaux neufs (vente de machines de tri hightech, de tri de déchets) de la signature du contrat à la réception finale par le client. Il faut donc faire attention aux coûts, à la logistique, à l’intégration physique des machines sur les sites client. Avoir des connaissances en gestion de projet, en management, en langues mais également en CAO, le tout accompagné d’une bonne culture technologique s’avère très utile tout au long de ce processus.

Le point fort à rappeler à un étudiant pour l’encourager à suivre sa 3e année en contrat de professionnalisation ?

Il faut retenir que l’étudiant à la fin de son cursus aura muri et se sera enrichi d’une expérience extrêmement formatrice. Il aura découvert un ou plusieurs nouveaux métiers et aura pu affiner son projet professionnel, et pourquoi pas trouvé sa vocation.

Victor Scamps contrat de professionnalisation

Dernières actualités

Arts et Métiers renforce son dispositif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VSS) et de prise en charge des victimes, en organisant, en complément de sa cellule écoute-veille-accompagneme

Actualité

Les Rencontres du Développement Durable, dont Arts et Métiers est partenaire, se dérouleront en ligne du 27 septembre au 14 octobre 2021. Les inscriptions sont déjà ouvertes.

Actualité

Le mardi 7 septembre, le campus Arts et Métiers de Châlons était présent à la Foire de Châlons, 2ème rendez-vous agricole en France !

Actualité

Le rapport d'activité 2020 d'Arts et Métiers revient sur les chiffres clés de l’Ecole pour l’année 2020, en termes d’effectifs et d’employabilité (fonctions, secte

Actualité