2 élèves ingénieurs Arts et Métiers remportent le prix de l'ingénierie du futur !

Prix de l’Ingénierie du Futur 2017
Actualité
Entrepreneuriat
Innovation

Après avoir remporté le trophée CUBE (Challenge Urbain Business Étudiant) et obtenu le deuxième prix du Challenge Ingénieur SCA France (Svenska Cellulosa Aktiebolaget), Maurice Lubetzki et Martin Millischer, élèves ingénieurs de deuxième année, remportent le Prix de l’Ingénierie du Futur ! Leur nouveau projet : transformer des drones en agents de la circulation routière.

 « Dans un futur proche de nombreux drones viendront occuper nos paysages urbains »

La firme américaine Amazon a imaginé la livraison de ses colis à l’aide de drones. Partant de cette tendance, Maurice et Martin se sont interrogés sur les différents usages du drone en se posant la question suivante : Pourquoi ne pas considérer le drone comme un outil au service de la cité ?

L’équipe a donc imaginé des drones permettant d’informer les automobilistes sur les conditions réelles du trafic. Les usagers adapteraient leur conduite en fonction des indications données via un écran placé sur le drone. Ce dernier pourrait notamment guider les voitures vers une autre sortie en cas d’accident. Le trafic routier gagnerait de ce fait en fluidité.

Candidats au prix de l'ingénierie du futur, le duo vient de remporter le prix décerné par le public grâce aux votes accumulés ces dernières semaines. Récompensés avec un chèque de 1 000€, ils auront également la possibilité de réaliser avec des professionnels une vidéo pour présenter leur projet. Celle-ci sera ensuite diffusée sur le site CMEtv, leur offrant ainsi une visibilité de 150 000 vues par jour !

« Notre formation nous apprend à gérer des projets »

Les étudiants nous confient qu’Arts et Métiers est un atout pour la gestion de ce projet. Ils ont en effet intégré une méthodologie dans le processus de réflexion. Selon Martin, la formation est un excellent moyen d’acquérir des compétences techniques, scientifiques et organisationnelles indispensables à la bonne réalisation d’un projet. C’est d’ailleurs Giovanni Radilla, leur ancien directeur lorsqu’ils étaient sur le campus de Châlons-en-Champagne,  qui leur a proposé de participer au Prix de l’Ingénierie du Futur.

L'école leur a également permis de lier une forte amitié. Selon Maurice : « L’entraide est notre fer de lance et grâce à elle nous nous surpassons […] notre amitié nous apporte le courage et l’envie de relever chaque défi. »

Pour le Prix de l’Ingénierie du Futur, le duo d’élèves ingénieurs a voulu mixer  les compétences et ainsi faire du « Cross-Cultural Competence ». C’est pour cette raison qu’ils ont fait appel à Constance de Grandcourt qui étudie actuellement à l’ESCE (École Supérieure du Commerce Extérieur). Cette dernière s’occupe de la partie juridique et commerciale du projet tandis que Maurice et Martin ont une approche plus technique. Une répartition des tâches était nécessaire et stratégique afin de mener à bien le projet. « Constance apporte un regard neuf sur le sujet » ajoutent-ils.

Et après ?

Comme tous bons entrepreneurs, les étudiants ont établi un diagnostic stratégique en amont de leur projet. Ils ont rencontré des entreprises comme Airbus Helicopters en se constituant ainsi une veille informationnelle solide sur le sujet des drones.

Après le concours, Martin et Maurice souhaiteraient présenter ce projet à  la prochaine campagne de CrAMfunding de l’École Arts et Métiers : « Nous pensons qu’il s’inscrit parfaitement dans la catégorie des projets innovants pour nos villes futures ».

crédits photo : © Sarah Bastin

Prix de l'ingénierie du futur - photo de groupe
Prix de l'ingénierie du futur - photo de groupe de près
Prix de l'ingénierie du futur - présentation du projet
Prix de l'ingénierie du futur - remise du prix

Dernières actualités

L’Usine extraordinaire, une opération d’intérêt général

L’usine du futur est prête p

Actualité, Entreprise, Innovation

Se démarquer sur le marché du travail avec un double-diplôme franco-allemand.

Témoignage, International

Faire voler un drone en apesanteur... C'est le projet porté par une équipe constituée d’élèves ingénieurs du campus Arts et Métiers de Lille qui vient de remporter le concours "Projet Parabole" du CNES.

Vie étudiante

Dimanche 25 août 2019 dernier, Nicolas Fleury, élève en 2e année du

Actualité, Vie étudiante