Challenge Impression 3 : du poubellator au traceur de ligne !

Poubellator, porte stylo et pince pour lunettes réalisés dans le cadre du challenge Impression 3D.
Actualité
International
Recherche

Les sept classes de primaire françaises participant au projet Additive Manufacturing for Healthy Future ont relevé haut la main le défi technologique qui leur avait été lancé !

Cartes de jeu Uno en braille, pince antibuée pour les lunettes ou encore poubelle de bureau individuelle, les quelque 300 enfants des sept classes primaires (du CE1 au CM2) participant au challenge Impression 3D ont rivalisé d’imagination pour concevoir et réaliser un objet susceptible d’améliorer la santé ou le bien-être !
Organisé dans le cadre de l’EIT Manufacturing, ce challenge avait pour objectif de mettre la CAO et l’impression 3D à la portée des plus jeunes. Il réunissait l’entreprise irlandaise Stryker, l’University College de Dublin (UCD), l’university of Tartu (Estonie) et Arts et Métiers.

Des ingénieurs en herbe

« En France, nous avons formé six instituteurs à la conception et à l’impression 3D, explique Imade Koutiri, responsable du FabLab et de l’expertise de 3e année de Fabrication Additive sur le campus de Paris, qui a géré la participation d’Arts et Métiers à ce projet avec Xavier Bonnet de l’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak.
Ont ainsi participé des écoles du 13e arrondissement de Paris, de Bourg-la-Reine, de Villemomble, d’Eragny, de Stains, de Meaux et d’Aulnay-sous-Bois.
Après avoir été formés, les instituteurs ont animé le projet dans leurs classes et réalisé des vidéos de 3 min pour présenter leur réalisation.
Des vidéos qui montrent que les enfants se sont pris au jeu : on les voit proposer des idées et sélectionner le meilleur projet, dessiner l’objet, faire des tests, analyser les problèmes, les corriger… De vrais ingénieurs en herbe !

Un visionnage international en janvier

Un jury français s’est réuni le 16 décembre pour départager les projets. Porte-lunettes de l'école Jenner, porte-livre de l'école Pierre Loti, traceur de ligne de l'école Foch et porte-stylo de l'école Compayré ont été classés dans les trois premières places (dont deux ex aequo) dans le parcours apprentissage. Dans le parcours conception, c'est le porte-clé bouteille de l'Ecole-le-Bois, les cartes Uno de l'école Jean Moulin et le poubellator portable de l'école Pierre Loti qui ont été distingués.
Enfin, une séance visionnage sera organisée courant janvier avec les partenaires des trois pays pour toutes les vidéos réalisées dans le cadre de ce projet.
« Au final, ce challenge a permis de sensibiliser les plus jeunes à la technologie, et cela en touchant aussi bien des filles que des garçons, de tous milieux sociaux », conclut Imade Koutiri. Une expérience à rééditer !

À retenir

  • 55 instituteurs de classes primaires formés à la CAO et à l’impression 3D en Irlande, Estonie et France ;
  • 1 074 élèves participants au challenge ;
  • Des imprimantes 3D installées dans les écoles.

Dernières actualités

2 tonnes équivalent CO² par an, c'est la quantité de gaz à effet de serre émise par personne dans un monde neutre en CO².

Actualité

La Junior-Entreprise parisienne innove sur les questions liées au respect de l'environnement. Exemple d'une démarche de réduction de l’impact environnemental avec EDF.

Actualité, Vie étudiante

Abdoulaye est étudiant en Programme Grande Ecole sur le campus d’Aix-en-Provence.

Actualité, Vie étudiante

Du 20 mai au 17 juin, le campus Arts et Métiers d’Aix-en-Provence a le plaisir d’accueillir 43 étudiants de Texas A&M university et leurs professeurs Harry Hogan et Francisco

Actualité, International