De nouvelles avancées pour le Campus Aixois de Technologie porté par Arts et Métiers et le lycée Vauvenargues

aix
Actualité
Focus

Des ambitions partagées envers les filières de formation technologique pour soutenir l’industrie dans un contexte de transition numérique et énergétique.

 

Le campus Arts et Métiers d'Aix-en-Provence et le lycée Vauvenargues, menant des actions complémentaires sur différents segments de la formation technologique, ont décidé d'unir leurs stratégies en créant au cœur d'Aix-en-Provence le Campus Aixois de Technologie (CAT).

Entériné par la signature d’une convention en 2018, le CAT propose un ensemble partagé de services, compétences, ressources humaines et matérielles, d’innovation pédagogique et de coopération qui en fait un lieu de vie et d’apprentissage autour duquel interagissent différentes populations (étudiants, enseignants, chercheurs, partenaires académiques et industriels locaux, personnels).

La formation d’ingénieurs à la française est reconnue et plébiscitée pour 3 bonnes raisons : la pédagogie en mode projet, l’interaction forte avec les entreprises dans le processus de formation (interventions de professionnels, stages, alternance) et l’excellence éducative des formations post-bac portées par les lycées : CPGE (et STS), principaux viviers de recrutement des écoles d’ingénieurs.C’est dans ce cadre que le campus Arts et Métiers d’Aix-en-Provence et le lycée Vauvenargues travaillent ensemble pour constituer un pôle d’excellence pour l’enseignement technologique du bac au doctorat. Le CAT couvre actuellement une population de 3000 apprenants et génère par an 300 ingénieurs, 10 docteurs qui intègrent principalement l’industrie.

Des ambitions partagées

La vocation première du CAT est de :

  • donner de la lisibilité et de l’attractivité aux parcours de formation de la filière technologique et aux métiers qui en découlent,
  • donner des perspectives de parcours pour inciter les jeunes lycéens à se projeter dans des études supérieures scientifiques et technologiques,
  • promouvoir la science, la technologie et l’industrie auprès des jeunes (conférences, Journées Portes Ouvertes, soutien scolaire, promotion du métier d’ingénieur, actions incitatives en faveur de l'entrepreneuriat, …).

Une mutualisation de moyens : de nouvelles avancées

Soutenir des projets pédagogiques communs par la mutualisation de moyens humains et matériels est au cœur de l’offre de service du CAT : mise à disposition mutuelle de salles de cours, salles de travaux pratiques, amphithéâtres, équipements sportifs, accompagnement des élèves de CPGE dans le cadre de leurs projets de Travaux d'Intérêt Personnel Encadré (TIPE) par un accès aux plateaux techniques et aux ressources documentaires d’Arts et Métiers.

Ce partenariat s’ouvre aujourd’hui vers de nouvelles avancées en matière de projets mutualisés d’espaces et de moyens avec :

  • la création d’un fablab au sein du lycée Vauvenargues animée par un professeur dédié, ayant de l’expérience dans la pédagogie de projet et la réalisation de projets industriels. Les élèves-étudiants de niveaux différents et de sections différentes disposeront ainsi d’un lieu commun leur permettant de découvrir et de confronter les projets des autres sections et des autres niveaux. Ce sera également une vitrine technologique et de création au sein du lycée pour les collégiens entrant au secondaire. Projet validé INNOVATHEQUE, il sera accompagné par la Région pour sa partie immobilière.
     
  • d’une plateforme de formation à la fabrication 4.0 au sein du campus Arts et Métiers, nouvel atelier multi-procédé mutualisé au service de l’enseignement, de la recherche et des industriels dans un contexte numérique. Les publics concernés s’échelonneront depuis les niveaux Bac général ou professionnel jusqu’au doctorat, en prenant aussi en compte la formation tout au long de la vie. Le projet est soumis au contrat de plan État-région (CPER) 2020-2025.

L’industrie manque d’ingénieurs (et de techniciens) pour réussir cette mutation : 60 000 recrutements / an
Actuellement, 37 000 ingénieurs sont formés par an dans 200 écoles d’ingénieurs (15% par apprentissage, avec 28% de femmes).


Philippe Collot, directeur du campus Arts et Métiers d’Aix-en-Provence explique :

Nous prenons notre place aux côtés des industriels et des établissements d'enseignement pour les accompagner dans cette 4e révolution industrielle

A lire aussi

Dernières actualités

Mené en collaboration avec l’Institut de Technologie de Karlsruhe (KIT) dans le cadre de l’Institut franco-allemand p

Actualité, International, Recherche

Les équipes Arts et Métiers et celles du site 

Actualité, Entreprise, Recherche