Henri Blanc : 60 ans, docteur, entrepreneur et incubé

Inside3-focus-H Blanc 1
Actualité

Docteur, ingénieur, enseignant agrégé désormais entrepreneur, Henri Blanc développe depuis plusieurs années la start-up OrthoProsecure, incubée sur le campus de Bordeaux.

Le constat est clair : les pays émergents et en voie de développement sont mal desservis en termes d’offres sur le marché des genoux prothétiques. Il en est de même pour les pays ayant des ressources minimales de prise en charge des patients comme de nombreux pays africains. Les produits existants sont soit trop chers, soit trop simples avec peu de fonctionnalités et une faible performance.

C’est de cette analyse qu’est né OrthoProsecure, un dispositif médical de classe 1. L’objectif est de réaliser un genou prothétique permettant une utilisation très naturelle : « Il doit être sécuritaire, facile à ajuster et à entretenir et réparable sans délai » explique Henri Blanc. La conception utilise une roue libre modifiée, contrôlée directement par la physique de la marche : « En choisissant une solution mécanique, le genou est plus simple et offre plus de résilience et de robustesse » ajoute-t-il.

Au delà de l’aspect fabrication et commercialisation, le projet mené par Henri Blanc a une dimension solidaire : « C’est un état d’esprit ! Je ne vais pas faire fortune avec ce genou, ce n’est pas mon moteur. Je veux produire une prothèse qui a du sens, qui peut aider aussi dans des pays pauvres. » À terme, l’objectif est de vendre le genou à prix coûtant dans les pays en développement et de le commercialiser aussi dans les pays développés. 

Un appui technique et humain au sein du campus

L’incubation d’Henri Blanc sur le campus de Bordeaux lui permet d’être accompagné au quotidien et de bénéficier de locaux pour avancer sur le projet : « Il y a des plateformes techniques très performantes pour développer mes prototypes. De plus, notre école a une bonne image et cela peut donner de la visibilité au projet. » L’ancrage sur le campus lui a aussi permis de s’entourer et de constituer une équipe fiable : « Dans toutes les phases du projet, même dans les phases critiques, je me suis senti accompagné, et le problème s’est résolu avec fluidité. »

La bonne nouvelle de 2017, c’est le coup de cœur d’un groupe d’étudiants du campus de Bordeaux pour son projet. Les étudiants ont souhaité l’aider dans le développement de sa start-up en tentant l’aventure CraAMfunding, avec leur association A Step In Africa. Leur objectif ? Lever des fonds, produire les genoux prothétiques et les distribuer en Afrique à l’été 2017.

Plus d'informations

 

Une carrière entre automobile, enseignement et biomécanique

Étudiant à Arts et Métiers entre 1973 et 1977, Henri Blanc était en « formation structure » : « À l’époque, c’était l’école idéale par rapport à tout ce qui touchait à la mécanique, j’étais fan ! » raconte Henri Blanc. Il est rapidement devenu expert dans les dynamiques de systèmes tournants : « Au début de ma carrière, j’ai travaillé à la conception de la turbo pompe de la fusée Ariane, et aussi pour l'Écurie Peugeot 90 pour Les 24h du Mans. Puis j’ai aussi travaillé à la conception de la boîte de vitesse de la voiture GP2 (Grand prix 2). »

Ensuite, une carrière d'enseignant s’est dessinée naturellement : 25 années en tant que professeur à Arts et Métiers ! En parallèle, en 1983, Henri Blanc développe un cabinet de conseil qui existe toujours aujourd’hui.

« J’aime me frotter à des problèmes théoriques mais aussi à la pratique : je dis souvent que je suis croyant et pratiquant.» À l’origine, il y a 7 ans, un médecin de physique et réadaptation avait missionné les étudiants d'Henri Blanc pour travailler sur le projet pendant plusieurs années. Aujourd’hui, Henri porte le projet OrthoProSecure - un genou prothétique, monocentrique, mécanique et sécuritaire -  avec beaucoup de dynamisme.

Dernières actualités

Faire voler un drone en apesanteur... C'est le projet porté par une équipe constituée d’élèves ingénieurs du campus Arts et Métiers de Lille qui vient de remporter le concours "Projet Parabole" du CNES.

Vie étudiante

Cet été, une vingtaine d’étudiants des campus Arts et Métiers de Lille et de Metz partent en projet humanitaire au Népal. L’objectif ?

Actualité, Vie étudiante

Cette année, vous devrez préalablement payer votre Contribution Vie étudiante et de Campus (CVEC) d’un montant de 91 € (plus d’informations).

Actualité

Dans le cadre du partenariat avec TEES/TAMU, le laboratoire MSMP accueille sur le camp

Témoignage, International, Recherche