Arts et Métiers compte un nouveau laboratoire dédié à l’industrie du futur : le LISPEN

LISPEN
Actualité
Recherche

Le Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes Physiques et Numériques (LISPEN) met en synergie les compétences d’enseignants-chercheurs des campus Arts et Métiers d’Aix-en-Provence, de Cluny (Institut Image à Chalon-sur-Saône) et de Lille autour des systèmes dynamiques multi-physiques et virtuels pour l’Industrie du Futur.

Dans un environnement de plus en plus compétitif, et marqué par l’accélération des progrès technologiques, l’industrie se doit d’être toujours plus innovante. C’est pour répondre à cet enjeu fondamental qu’Arts et Métiers développe une recherche de pointe, liée aux grandes problématiques de l’industrie du futur et qui s’applique dans quatre secteurs principaux : le transport, la santé, l’énergie et le bâtiment.

Avec 14 laboratoires implantés dans ses campus, Arts et Métiers mobilise l’ensemble des compétences scientifiques nécessaires au développement de nouvelles technologies.

Labellisé début 2018 par le Ministère (Équipe d’Accueil 7515), le laboratoire LISPEN réunit les enseignants-chercheurs des anciennes équipes INSM du Laboratoire des Sciences de l’Information et des Systèmes (LSIS) et VAIM du Laboratoire d'Electronique, Informatique et Image (LE2I). Il compte 26 enseignants-chercheurs, 21 ingénieurs et 32 doctorants qui développent des recherches au service de l’Industrie du Futur. A ce titre, il fait partie du réseau de laboratoires de l’institut Carnot ARTS visant à favoriser la recherche partenariale.

Les travaux de recherche du LISPEN s’articuleront autour des 4 thématiques suivantes :

  • Ingénierie système & maquette numérique : gestion de la maquette numérique (reverse engineering, modélisation multi-modales…) couplées aux compétences sur les processus d’Ingénierie Système et des approches de modélisation interopérables pour maîtriser la continuité numérique entre l’ensemble des données système.
  • Simulation et contrôle des systèmes : maîtrise des comportements mécaniques des systèmes (dynamique, vibration, réduction de modèles…), couplée à la maîtrise de leurs commandes (optimisation, contrôle…) pour en analyser l’efficience énergétique.
  • Interaction Homme-Système : analyse,étude et développement de services couplés aux produits utilisant les technologies de la réalité virtuelle et réalité augmentée, optimisation des interfaces entre l’utilisateur et le produit par des représentations virtuelles adaptées homme-produit. Analyse de la relation entre homme-robot pour la robotique collaborative.
  • Aide à la décision : compétences permettant d’assister les parties prenantes soit dans les processus d’ingénierie « hors ligne » soit dans les processus de supervision des systèmes « en ligne » (optimisation via métaheuristiques et heuristiques, analyse de données, analyse des processus décisionnels).

Les applications portent ainsi sur des aéronefs de missions, des robots manufacturiers et des cobots, l’automobile, des systèmes de production ou encore des systèmes énergétiques.

De nombreux projets de recherche partenariale (FUI, ANR, LabCom…) permettent de travailler conjointement avec plusieurs partenaires académiques mais également avec le monde industriel. Deux projets Européens montrent également l’ouverture internationale du LISPEN :

Dernières actualités

Les relations avec les entreprises sont au cœur de la politique de format

Actualité, Entreprise

Le campus Arts et Métiers de Lille accueille Michael Wolf, chercheur en robotique et superviseur du groupe Autonomie maritime et

Actualité, Innovation

Former à la robotique industrielle, c’est l’objectif du Mastère Spécialisé® ColRobot qui fait chaqu

Actualité, Témoignage