Un apprenti témoigne de son quotidien, entre télétravail et chômage partiel

apprenti confinement chalons
Actualité

Augustin Hans est élève-ingénieur en 3e année du programme Ingénieur de spécialité Mécanique, sur le campus de Châlons-en-Champagne. Apprenti travaux neufs/maintenance dans un grand groupe de métallurgie, il a été placé en télétravail au début du confinement et est désormais en chômage partiel. Témoignage. 

Comment se passe le travail en entreprise ?

En troisième année, nous avons repris notre période en entreprise le 2 mars dernier. Je suis resté au bureau jusqu’au 17, jour où le gouvernement a mis en place le confinement et mon responsable nous a placé en télétravail.
Pour ma part, je travaille sur des projets d’amélioration et de conception d’équipement de production pour les lignes de fabrication. Je pouvais donc faire du télétravail pour continuer sur la partie gestion de projet (réaliser des rapports, contacter des sous-traitants, étudier des devis…) mais j’étais bloqué sur la partie conception. Là, je dois travailler sur les machines existantes ou revoir les solutions apportées avec les opérateurs de ligne, bref des actions qui nécessitent des réunions avec beaucoup de personnel qui n’était pas disponible en télétravail.
C’est pour cela que notre responsable a mis l’équipe dont je fais partie en chômage technique pour une durée indéfinie (ce qui est normal au vu de la situation).

Comment faites-vous pour maintenir le lien avec vos camarades de l’école et vos collègues ?

Nous avons une messagerie, et depuis quelques jours, nous avons repris contact avec nos homologues apprentis des autres campus. En effet, il était prévu pour les 28 et 29 mars dernier un week-end sportif où tous les apprentis d’Arts et Métiers devaient se retrouver. Il a été bien entendu été annulé avec le confinement.
Concernant le travail, j’étais en contact quotidiennement avec mon maître d’apprentissage durant la période de télétravail. Depuis notre arrêt total, je l’ai au moins une fois par semaine au téléphone pour, dans un premier temps, prendre des nouvelles, et faire le point sur l’avancement des projets.

apprenti confinement

Pouvez-vous décrire une journée type de confinement ?

Je suis retourné chez mes parents en Lorraine. Nous avons un terrain autour de notre maison donc nous nous occupons comme, je pense beaucoup de personnes : nous refaisons la peinture de notre abri, nous coupons les haies… Nous passons du temps à l’entretien de l’extérieur et faisons des tâches que nous repoussions à chaque fois.
Sinon, je me suis remis à la lecture. Comme pour l’extérieur, j’avais beaucoup de livres qui n’attendaient que du temps pour être lus...

Quel est votre ressenti vis-à-vis du confinement ?

Je n’ai pas à me plaindre, j’ai toujours quelque chose à faire. L’idée est de ne pas s’arrêter car sinon la reprise du travail à la fin de la crise sera difficile.

école nationale supérieure d'arts et métiers
chapeau
6000
students
diplome
2000
graduating students per year
Fiole
15
Laboratories
Partenaire
170
international partners
Groupe d'étudiants assis par terre devant un campus

Last news

Arts et Métiers was in charge of determining piezo locations and of the high-level software interface with CTEC hardware ensuring damage monitoring.

News
  • You want to study engineering in France starting September 2022 (or 2023 for Russian students)?
  • You are a top student in science and technology graduating this year or next year?
  • You are attracted by
News, International

The projects of the Horizon 2020 call Open Innovation for collaborative production engineering present a joint webinar about the different approaches following the Open Innovation concept.

Research

Following the government announcement on new measures in fight against Coronavirus, Arts et Metiers’ teaching arrangements will change until December 1st.

News