Le dessin : un art pour un ingénieur

Le dessin : un art pour un ingénieur
Actualité
Témoignage
Vie étudiante

Rencontre avec Robin Amar, élève-ingénieur en 1re année du Programme Grande Ecole sur le campus d’Aix-en Provence.
Robin dessine avec aisance depuis qu’il est enfant. Il n’envisage pas
faire de l’art son métier, mais il compte bien se servir de sa créativité et de son talent dans sa future vie d’ingénieur. Il revient, à cœur ouvert, sur sa passion.

D’où vient cette passion pour le dessin ? On peut même parler de réelles prédispositions, depuis quand les exploites-tu ?

Je crois avoir toujours été passionné par le dessin. Je dessinais assez souvent quand j'étais enfant, mais je me souviens avoir eu un véritable déclic à l'adolescence, vers la fin du collège.
Je me suis alors plongé dans le dessin réaliste. Et j'ai commencé à poster mes créations sur les réseaux sociaux, d'abord sur une page Facebook, puis à partir de 2015 sur mon compte
Instagram actuel.

Comment as-tu appris à dessiner ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Je suis entièrement autodidacte et n’ai jamais pris de cours de dessin.
J'ai toujours envisagé ma créativité comme une liberté, qui me permet d'expérimenter autant que je veux et de progresser en m'entraînant. J'ai d’ailleurs fait des progrès notables en dessinant régulièrement, en m'inspirant de modèles, et en persévérant. Au début, je me contentais de recopier des photos, jusqu'à acquérir les bases des proportions, des jeux de lumière et des différentes techniques qui me permettent aujourd'hui de très souvent dessiner sans modèle.

Mes principales sources d'inspiration sont mes artistes préférés, notamment musicaux, et ma relation avec le monde qui m'entoure. Mes œuvres sont souvent figuratives, mais je transmets mes émotions avec mon trait et mes choix artistiques au niveau des couleurs, des techniques et des modèles.

J'ai toujours envisagé ma créativité comme une liberté

Que t’apporte le dessin ? Comment ta sensibilité d’artiste s’exprime-t-elle ?

Quand je dessine, je parviens le plus souvent à me libérer de mon anxiété et à exprimer mes émotions, même au travers du réalisme. Je recherche une certaine perfection, à sublimer ce que j'aime et qui m'inspire au moyen de mes dessins.

Le dessin, en plus de m'apporter beaucoup en termes d'émotions et d'expression de ma créativité, m'a permis de faire des rencontres et d'avoir une vraie démarche de partage et d'interaction grâce à mon compte Instagram. Aujourd'hui, j'ai une vraie communauté. J'ai construit des relations incroyables grâce à mon aventure sur les réseaux sociaux, et cela me permet de travailler avec des marques que j'affectionne. C'est très épanouissant.

Tu as choisi d’intégrer une grande école d’ingénieur plutôt qu’un école d’art. Pourtant le dessin reste prédominant dans ton projet professionnel. Quel avenir vois-tu à ta pratique ?

Je n'envisage pas du tout de faire de l'art mon métier. Mais je compte bien utiliser ma créativité et mon talent dans ma future activité professionnelle, quelle qu'elle soit.

La formation qui m’est proposée aux Arts et Métiers me permet d’acquérir un grand nombre de compétences techniques que je saurai mettre à profit en tant qu’ingénieur. Je suis très intéressé par le dessin industriel, notamment dans le domaine de l’automobile et de l’aéronautique. Je pense que la créativité et l’inventivité dont je fais preuve en dessin sont des qualités recherchées pour travailler dans ces secteurs d’innovation, en plus des connaissances techniques que m’apportent mes études.

 Je pense que la créativité et l’inventivité dont je fais preuve en dessin sont des qualités recherchées chez un ingénieur pour travailler dans des secteurs d’innovation

Tu nous présentes ici quelques œuvres. Peux-tu nous en dire plus sur ce qui les caractérisent ?

J'ai sélectionné ces œuvres pour représenter au mieux mon style de dessin. Je travaille aussi bien en noir et blanc qu’en couleurs, avec des traits précis ou brouillés, avec différents grains et niveaux de contraste.
J'apporte la plus grande importance aux détails, aux jeux de lumière et au regard concernant les portraits.

Les deux techniques que j'utilise le plus fréquemment sont le crayon graphite et le crayon de couleur, sur du papier assez léger (130 g/m2). Plus occasionnellement, j’utilise d’autres médiums telles que la peinture acrylique ou l'aquarelle. J'aime expérimenter un maximum de techniques mais j'ai l'habitude de partager sur Instagram seulement mes dessins au crayon.

billie rob

Tu as la côte sur les réseaux sociaux. Que t’apporte ta communauté ? Que lui apportes-tu ?

Je n'ai pas l'impression d'avoir "la côte" sur les réseaux sociaux mais plutôt de partager avec beaucoup de recul mes créations avec un maximum de personnes. Cela m'apporte des retours précieux, de la positivité, des opportunités pour travailler avec des marques et recevoir du matériel, et souvent de l'inspiration. Les messages qui me touchent le plus sont ceux d'abonnés qui me disent avoir découvert ou redécouvert la passion du dessin grâce à mon compte. C'est très gratifiant et inspirant.

Les réseaux sociaux ont cependant des inconvénients, notamment la pression liée à la créativité, le sentiment de compétition et le stress vis-à-vis des chiffres. J'ai réussi à me détacher de tout ça et à poster ce que je veux, quand je veux. Ma démarche artistique et les retours, aussi nombreux soient-ils, sont tout ce qui m'importe.

Ma communauté m'apporte donc beaucoup de soutien. Et j'essaie de la remercier en proposant du contenu travaillé et sérieux, en organisant des concours, et en étant présent pour donner des conseils ou des avis aux abonnés qui dessinent.

As-tu déjà exposé ton travail ou participé à des concours ?

J’ai l’occasion actuellement de présenter mes dessins, dans le cadre d'une exposition de jeunes talents au sein de l’espace d'art contemporain 361° à Aix-en-Provence. Cinq de mes œuvres seront exposées du 1er au 28 février.

J'ai également déjà participé à des concours sur Instagram. Grâce à mon compte, j’ai surtout eu la chance d'en organiser beaucoup, en collaboration avec des marques ou d'autres artistes, pour faire gagner du matériel, des dessins ou de la visibilité à mes abonnés.

Retrouvez le travail de Robin sur son compte Instagram et sa chaîne YouTube

dessin1 Robin Amar
dessin3 Robin Amar
dessin4 Robin Amar
école nationale supérieure d'arts et métiers
chapeau
6000
students
diplome
2000
graduating students per year
Fiole
15
Laboratories
Partenaire
170
international partners
Groupe d'étudiants assis par terre devant un campus

Last news

Arts et Métiers was in charge of determining piezo locations and of the high-level software interface with CTEC hardware ensuring damage monitoring.

News
  • You want to study engineering in France starting September 2022 (or 2023 for Russian students)?
  • You are a top student in science and technology graduating this year or next year?
  • You are attracted by
News, International

The projects of the Horizon 2020 call Open Innovation for collaborative production engineering present a joint webinar about the different approaches following the Open Innovation concept.

Research

Following the government announcement on new measures in fight against Coronavirus, Arts et Metiers’ teaching arrangements will change until December 1st.

News