Un ingénieur Arts et Métiers en VIA à l'Ambassade de France aux Etats Unis !

kevin VIA
Actualité
International

Kévin Kok Heang, diplômé du Programme Grande Ecole Arts et Métiers, est attaché adjoint pour la science et la technologie à l’Ambassade de France aux Etats-Unis en VIA (Volontariat International en Administration). Rencontre. 

Quel a été votre parcours avant de partir en VIA ?

A l'issue de mes études d'ingénieur à Arts et Métiers, j'ai continué à travailler en tant que conducteur de travaux en Suisse dans le cabinet d'architecture où j'avais effectué mon stage de fin d'études. En parallèle de cette expérience, je me suis rendu compte de l'importance des problématiques de gouvernance et du rôle des institutions, notamment internationales, dans le développement des technologies. Sur les conseils d'amis, j'ai postulé pour un programme de master européen Erasmus Mundus en deux ans sur le sujet de l'innovation publique et e-gouvernance (Public Sector Innovation and e-Governance PIONEER) pour ajouter une dimension sciences sociales à mon profil d'ingénieur. J'ai également pu faire un stage à la Commission Européenne au Joint Research Center de Petten aux Pays-Bas sur la thématique de l'interopérabilité des smart grids puis travailler à l'OCDE sur l'utilisation de l'intelligence artificielle dans les administrations publiques. 

Pourquoi avoir choisi d'effectuer un VIA en tant qu'attaché adjoint pour la science et la technologie à l'Ambassade de France ?

Le choix du VIA au service scientifique de l'Ambassade s'inscrit dans la continuité de cette réflexion sur le rôle du secteur public aujourd'hui, et sur l'interaction entre science, technologie, innovation et politique. Je pense également que la formation d'ingénieur à la française mérite d'être mise en avant à l'étranger.

Je pense que la formation d'ingénieur à la française mérite d'être mise en avant à l'étranger.

Vous êtes donc parti en septembre 2019 pour un VIA d’un an à Washington.

Je viens de renouveler pour un an. Nous sommes deux VIA sur Washington et je m’occupe principalement de la partie nouvelles technologies et cybersécurité. J’assure une veille notamment sur les sujets IA, blockchain, informatique quantique dont on parle de plus en plus.

Quelles sont vos missions ?

Dans le cadre de mon travail de veille, je rencontre différents chercheurs. Il s’agit d’initier de nouvelles collaborations, des rencontres avec des universitaires, de créer des liens entre Américains et Français pour promouvoir des projets de recherche aux Etats-Unis mais aussi en France et communiquer sur l’excellence scientifique de notre pays. Je rends compte de ces actions, de l’observation des tendances sur notre site internet, nos réseaux sociaux, auprès de différents acteurs qui nous sollicitent et, de manière plus confidentielle, auprès du Ministère des Affaires Etrangères.

Un poste d’observation idéal sur l’innovation…

On réagit à ce qui existe, à l’état de la recherche. On anticipe quand on sent qu’un sujet devient important. Je bénéficie dans mon travail d’une grande flexibilité ce qui est très plaisant et permet d’explorer énormément de thématiques différentes. Ma hiérarchie est réceptive aux idées et aux initiatives. De par mon parcours et mon intérêt pour le service public, je m’intéresse par exemple beaucoup à la diplomatie scientifique qui est un domaine émergent.

Le Volontariat International est une chance offerte aux jeunes diplômés de commencer une carrière à l’international, de découvrir une nouvelle culture.

Qu’avez-vous envie de partager sur cette expérience avec les étudiants Arts et Métiers?

Le VI est une chance offerte aux jeunes diplômés de commencer une carrière à l’international, de découvrir une nouvelle culture. Cela peut être un bon tremplin pour continuer son parcours professionnel à l’étranger ou pour revenir en France avec une expérience intéressante et partager les connaissances acquises.

Un conseil ?

Nous avons la chance d’avoir une communauté Arts et Métiers structurée, soudée et ouverte. Il ne faut pas hésiter à solliciter les anciens, les VIA/VIE en poste, les personnes qui travaillent dans les domaines qui nous intéressent. C’est important pour mieux s’orienter et cela permet parfois de trouver de nouvelles opportunités. Pour autant, je recommande de bien préparer sa façon d'approcher les anciens en ayant un minimum réfléchi à son projet professionnel et en formulant quelques questions pour pouvoir recevoir des conseils pertinents.

Kevin via

école nationale supérieure d'arts et métiers
chapeau
6000
students
diplome
2000
graduating students per year
Fiole
14
Laboratories
Partenaire
170
international partners
Groupe d'étudiants assis par terre devant un campus

Last news

Following the government announcement on new measures in fight against Coronavirus, Arts et Metiers’ teaching arrangements will change until December 1st.

News

Organized by the French-German Institute for industry of the future, the summer school will take place from 19th october to 23rd october in Karslruhe.

News, International, Research

The French Factory Unit of Arts et Métiers Institute of Technology is part of an European network focused on exploring innovative learning schemes to address current industr

News, Research

The Covid-19  pandemic is a major worldwide challenge that will ultimately have an impact on our lives for many years to come.

News, Research