Une alliance pour le renouveau industriel

Visuel présentant un homme utilisant un équipement de réalité virtuelle - crédit photo Stefan Meyer

Depuis le 20 juillet 2015, de nombreux acteurs – syndicats, entreprises, organismes de recherche ou de formation –  sont associés dans un même objectif : transformer l’industrie française pour en faire un leader mondial, à l’excellence reconnue et apte à répondre aux enjeux technologiques et sociaux.

Logo de l'Alliance Industrie du Futur

L’Alliance Industrie du Futur, dont Arts et Métiers est membre fondateur, va ainsi organiser et coordonner les initiatives les plus prometteuses. Pour rester au plus près des réalités de terrain, les actions de l’Alliance vont être relayées dans les territoires, pour accompagner par exemple les PME et ETI dans la modernisation de leurs outils. Arts et Métiers souhaite ainsi offrir aux entreprises un environnement ouvert et les supports techniques appropriés, en mettant notamment à profit son maillage régional.

L’implication d’Arts et Métiers a de nombreux avantages pour l’école : d’abord, une plus forte valorisation de ses expertises et l’émergence de thématiques de recherche innovantes ; ensuite, une proximité plus grande avec le monde économique, de la start-up au groupe international, et une meilleure compréhension des compétences futures attendues par les entreprises. L’école, pour sa part, s’implique en développant une offre globale de recherche et de formation. Chaque campus va progressivement s’imposer comme un rouage essentiel de l’Alliance, devenant un lieu de rencontre des acteurs locaux de l’industrie du futur.

Six enjeux prioritaires pour l’Alliance

  1. Promouvoir la vision française de l’industrie du futur
  2. Accompagner les entreprises
  3. Référencer et développer l’offre technologique française
  4. Anticiper les évolutions professionnelles
  5. Valoriser l’offre technologique et le savoir-faire français à l’international
  6. Attirer les investisseurs étrangers sur le territoire français

Les jeunes séduits par l’industrie du futur

Pour la 5e édition consécutive, Arts et Métiers dévoile les résultat de son étude « Les jeunes et l’industrie » réalisée en partenariat avec OpinionWay. Cette étude est destinée à comprendre et analyser la perception de l’industrie qu’ont les lycéens des séries Scientifique et Technologique.

Pour Laurent Champaney, directeur général d’Arts et Métiers, les résultats du baromètre sont essentiels pour l’établissement, « ils nous permettent de mieux comprendre les représentations et les aspirations des jeunes, et donc de concevoir ou d’adapter nos formations, toujours en lien avec les acteurs de l’industrie ».

La perception positive de l’industrie par les lycéens, en série S et technologique, a atteint son plus haut niveau depuis la mise en place du baromètre, 77% des lycéens ayant une bonne opinion de l’industrie. Loin de l’image parfois véhiculée d’un secteur vieillissant, les jeunes affichent un certain optimisme pour l’industrie, considérant qu’en plus de représenter un secteur crucial, elle est également un secteur d’avenir. Cette industrie du futur, fondée sur l’innovation leur apparait comme une perspective réaliste. Le souhait de travailler dans l’industrie augmente légèrement (+3 points) pour concerner presque un jeune sur deux (46%). Les trois secteurs les plus plébiscités sont ceux qui portent potentiellement l’image la plus moderne, notamment pour les énergies renouvelables et les équipements électriques, électroniques et numériques.

Dernières actualités

Allier études d’ingénieur et cours de strategic brand management, c’est le choix qu’a fait Nabil Jaffal élève ingénieur de 2eme année en suivant

Actualité, Entrepreneuriat, Vie étudiante

Laurent Lecesve est ingénieur Arts et Métiers, spécialisé en énergies renouvelables.

Actualité, International

L'été dernier, une vingtaine d’élèves ingénieurs Arts et Métiers partaient au Népal, avec pour objectif de reconstruire l’école du village de Tokarpur.

Actualité, Vie étudiante