Spécialités de M2

Pour leur dernière année d’études, les étudiants peuvent suivre un programme de master recherche de niveau M2 dans quatre domaines : “Mécanique, Matériaux, Procédés” (neuf spécialités proposées) ; ”Fluides et Systèmes énergétiques” (cinq spécialités) ; “Conception, Industrialisation, Risque, Décision” (sept spécialités) ; et “Bioingénierie : Biomedical Engineering” (cinq spécialités).

Ce master 2 a un double atout : il permet à la fois de maîtriser les fondements de la démarche scientifique et de monter en compétences dans un thème spécifique. Le programme prévoit 180 heures de formation théorique, un travail personnel et un stage de recherche en laboratoire.

BioMedical Engineering (M2)

Le master BioMedical Engineering (ingénierie biomédicale) se positionne à la croisée de deux domaines riches en innovations : les sciences de l’ingénieur et la biomédecine. Ce programme découle d’un partenariat entre l’université Paris Descartes et ParisTech – dont dépend Arts et Métiers –, aux expertises complémentaires : les sciences de la vie et la biomédecine du côté de l’université parisienne, l’ingénierie et la technologie du côté de ParisTech.

La transdisciplinarité et la dimension internationale sont les deux piliers du master recherche BioMedical Engineering, qui s’adresse à des étudiants venus d’horizons variés : biologie, chimie, sciences de la santé, mais aussi sciences de l’ingénieur, informatique, mathématiques, physique. L’objectif principal est de leur apporter des compétences dans les principaux domaines de l’ingénierie biomédicale, qui connaissent un essor important tant en termes de recherche que de développement industriel.

Cinq spécialités sont aujourd’hui proposées aux candidats :

Ce master est enseigné en anglais.

Conception, Industrialisation, Risque, Décision (M2)

L’innovation est la principale caractéristique du département Conception, Industrialisation, Risque, Décision (CIRD), spécialisé dans les produits industriels complexes. Ses équipes réunissent les expertises nécessaires à un processus complet, allant de la conception à l’industrialisation d’un produit. Elles consacrent leurs travaux à l’optimisation des processus de développement de produits, tout au long de leur cycle de vie, et au développement de produits innovants.

Le premier domaine recouvre une large palette de sujets : les démarches de conception et de collaboration intégrées ; les méthodes pour l’innovation ; la définition de nouveaux processus de production pour les applications industrielles ; la combinaison produit/processus/organisation appliquée au développement du produit ; ou encore les outils spécifiques d’ingénierie dédiés à plusieurs domaines, comme la modélisation géométrique ou les maquettes numériques.

En ce qui concerne le développement de produits innovants, les travaux sont déployés dans trois directions : les concepts et les tendances émergeants ; les produits et systèmes mécatroniques intelligents ; et les architectures spécifiques de produits à très haute performance dynamique.

Le département Conception, Industrialisation, Risque, Décision propose sept spécialités de Masters Recherche :

- Innovation, conception, ingénierie (ICI), avec 2 parcours possibles :

candidater

►Date limite d'inscription repoussée au 10 septembre 2017 !

- Management des technologies interactives 3D (MTI 3D)

- Knowledge integration in mechanical production, avec 3 parcours possibles :

candidater

- Sciences de l’information et des systèmes, parcours Conception de produits et systèmes de production candidater

- Sciences de la décision et management des risquescandidater

Fluides et Systèmes énergétiques (M2)

L’énergie, l’environnement et le développement durable : ces trois thèmes complémentaires sont au cœur des activités de recherche et d’enseignement du département Fluides et systèmes énergétiques (FISE). L’expertise de ses équipes concerne les domaines de la mécanique des fluides, des systèmes électriques, et du transfert de masse et de chaleur.

Les chercheurs s’attachent notamment à caractériser des phénomènes physiques, notamment en concevant des appareils d’instrumentation dédiés. Leurs travaux portent aussi sur l’amélioration du modèle analytique comportemental, dans le transfert de chaleur ou de masse, la mécanique des fluides et l’électromagnétisme.

Les systèmes de conversion en turbomachines ou machines électriques, et l’architecture et le pilotage des systèmes, font également partie de leurs domaines de compétences.

Producteur de connaissances, le département Fluides et systèmes énergétiques s’attache aussi à les transmettre en proposant:

Mécanique, Matériaux, Procédés (M2)

Créer les technologies de demain dans les domaines de la mobilité, de l’énergie et de la santé : tel est l’objectif du département Mécanique, Matériaux, Procédés. Ses activités d’enseignement et de recherche sont notamment liées aux matériaux, à l’innovation dans les procédés de fabrication et à l’ingénierie mécanique.  

Trois autres spécialités sont également accessibles dans le cadre de partenariats :

  • Ingénierie acoustique
  • Modélisation et simulation en mécanique des structures et systèmes couplés
  • Sciences de la fusion

Dernières actualités

L’Institut Arts et Métiers de Laval et Laval Mayenne Technopole organisaient conjointement, la 7e édition du Challenge Compé

Actualité, Entreprise, Innovation

Sous l’impulsion de Mécachrome,  Manufacturing’21 (commission de l’Association Française de la Mécanique), des industriels et

Actualité, Entreprise, Innovation, Recherche

Le jeudi 5 octobre dernier, près de 500 invités étaient présents à l'inauguration du Laval Virtual Center, le premier hub international dédié à la Réalité Virtuelle et la Réalité Augm

Actualité, Innovation