Formations courtes

Arts et Métiers s’inscrit dans une longue tradition de promotion sociale par le savoir. Pour confirmer cet engagement et cette volonté de former tout au long de la vie, les campus proposent des formations courtes interentreprises (d’un à cinq jours en général) et qui sont destinées à :

  • des salariés d’entreprise dans le cadre du plan de formation ;
  • des salariés en congé individuel de formation ;
  • des demandeurs d’emploi.

Chaque campus, en fonction de ses spécificités scientifiques et équipements technologiques peut concevoir des contenus pédagogiques spécifiques sur demande des entreprises.

Le campus d'Aix-en-Provence organise des formations courtes dans les domaines de l’excellence opérationnelle (DynEO), des modules liés à la création de solutions drones et prépare à l’entrepreneuriat.

Le campus d’Angers propose des formations courtes dans les domaines suivants : fatigue et durabilité, procédés d’usinage, emboutissage, lecture de plan et cotation fonctionnelle, matériaux composites, mécanique des fluides, CAO Solidworks…

Le campus de Bordeaux permet aux professionnels de se former sur des méthodes et contenus spécifiques grâce aux formations suivantes : programmation python ; dimensionnement mécanique de pièces/ structures en fatigue ; conception innovante (méthode Mal’in), prototypage rapide et ingénierie numérique

Le campus de Châlons-en-Champagne a développé des formations dans les cinq domaines suivants : développement durable ; développement personnel ; gestion et management ; performance des services ; performance industrielle.

Le campus de Cluny propose des formations courtes dans des domaines très variés tels que l’analyse, la conception et le développement de systèmes orientés objets, le dessin assisté par ordinateur, la 3DS Max, la domotique…

Le campus de Lille dispense des programmes liés au génie industriel (robotique industrielle…), à la maîtrise énergétique et au marketing et à la stratégie d’entreprise.

Le campus de Metz a ouvert de nombreuses formations dans les domaines de la conception, la fabrication (forge, fonderie, usinage, matériaux), les risques opérationnels et la sûreté fonctionnelle, l’organisation...

Le campus de Paris prépare aux divers métiers de l’entrepreneuriat (reprise d’entreprise, management, juridique, etc.).

L'institut de Chambéry a lancé en janvier 2017 une formation à l'éco-conception avec l'INES réalisable en 5 semaines : "Éco-concevoir : de l’évaluation à l’amélioration environnementale".

A lire aussi

Formation continue

Le diplôme d’ingénieur généraliste Arts et Métiers n’est pas seulement accessible par la voie initiale. Trois dispositifs de formation continue offrent l’opportunité de l’obtenir, ou d’intégrer l’école pour y suivre les enseignements :

  • La validation des acquis de l’expérience (VAE) : elle s’adresse aux personnes ayant exercé, pendant au moins trois ans, une activité professionnelle salariée, non salariée ou bénévole, en lien avec le diplôme ou le titre visé.
  • La validation des acquis professionnels (VAP) : cette formule concerne plus spécifiquement les personnes ayant exercé, pendant au moins cinq ans, l’activité professionnelle associée au diplôme visé.
  • La filière Fontanet : il s’agit d’un programme permettant à des techniciens supérieurs (DUT, BTS ou niveau équivalent), avec au moins deux ans et demi d’expérience professionnelle, d’intégrer l’école pour préparer le diplôme d’ingénieur.

Plus d'informations ?

Formations sur mesure

De nombreuses entreprises font appel aux expertises d’Arts et Métiers pour concevoir et organiser des formations sur mesure : des dispositifs souples, au plus près des besoins des industriels et des salariés. En 2014, près de 30 000 heures de formation ont été réalisées dans ce cadre.

Des programmes liés aux expertises de l’école

Non diplômants, ces programmes s’inscrivent généralement dans la continuité des relations entre l’établissement et l’industriel, qui connaît la qualité scientifique et pédagogique de l’école. D’autres formations peuvent être conçues pour des salariés ou demandeurs d’emploi à titre individuel. Les contenus sont principalement liés aux thématiques de recherche d’Arts et Métiers : conception assistée par ordinateur, usinage, composite, déformation plastique, transmission mécanique…

Les enseignants en première ligne

Pour Arts et Métiers, l’offre de formations sur mesure permet de resserrer les liens avec les entreprises et de valoriser son savoir-faire pédagogique et ses équipements. Les enseignants sont étroitement associés à cette dynamique : lorsqu’ils détectent un besoin chez l’un de leurs partenaires industriels, ils impliquent les référents formation continue du campus pour mettre en œuvre la formation – dans ses aspects juridiques, financiers et pédagogiques.