Campagne de mécénat : les entreprises au cœur de la stratégie d’Arts et Métiers

Eolienne mécénat

Des projets ambitieux vont permettre à Arts et Métiers de renforcer sa position de grand établissement de la technologie. Pour les financer, l’école a lancé une grande campagne de mécénat sur la période 2016-2020, "Vers l’industrie du futur".

 

Former les ingénieurs de demain, pour répondre aux besoins d’innovation des industriels et faire de la France l’un des piliers de l’industrie du futur : les ambitions d’Arts et Métiers s’appuient aujourd’hui sur une grande campagne de mécénat de cinq ans, intitulée "Vers l’industrie du futur". L’établissement affirme ainsi sa volonté de faire participer les professionnels et industriels à ses orientations de recherche et de formation. "Cette campagne doit permettre d’associer les entreprises à nos prises de décision, estime Alexandre Rigal, directeur général adjoint d’Arts et Métiers. Grâce à nos échanges réguliers, nous pourrons mieux les accompagner conformément à notre projet stratégique."

Faire participer les professionnels et industriels aux orientations de recherche et de formation. 

Plaquette mécénat couv2Des projets dans 4 domaines stratégiques

La campagne de mécénat vise à financer des projets dans quatre grands axes majeurs : la formation ; la recherche et l’innovation ; l’entrepreneuriat ; le patrimoine et les infrastructures. "Nous associerons des projets, à portée locale, nationale et internationale, à chacun de ces axes", explique Aurore Friedlander directrice Marketing, Communication, et Fundraising.

Découvrez les projets transverses de l'établissement et les projets des campus.

L’établissement  a mis en place un programme de reconnaissance des entreprises mécènes, qui leur permettra d’améliorer leur visibilité auprès des étudiants. Les particuliers peuvent également soutenir la campagne de développement de l’école et bénéficier d’un programme de reconnaissance adapté. 

Les dons peuvent être effectués :

  • par chèque, à l’ordre du "Fonds développement de l’industrie du Futur" et à adresser à École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers – Direction du fundraising – 151 boulevard de l’Hôpital 75013 Paris.
  • ou en ligne

Ils ouvrent droit à des déductions fiscales :

  • pour les entreprises : une réduction d’impôt de 60 % du montant des dons, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d’affaires. En cas de situation déficitaire, il est possible de répartir le montant du don sur cinq exercices fiscaux.
  • pour les particuliers : une réduction d’impôt sur le revenu de 66 % de son montant, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Le donateur peut demander l’étalement de la somme sur cinq ans quand le plafond est atteint. Les personnes soumises à l’ISF peuvent imputer 75 % des dons effectués dans la limite de 50 000€ par an.

Schneider Electric, premier groupe industriel associé à "Vers l’industrie du futur"

Partenaire d’Arts et Métiers depuis de nombreuses années, Schneider Electric, spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, a signé en mai 2016 une convention de mécénat avec l’établissement pour une durée de trois ans. Ce rapprochement prend une dimension à la fois nationale mais également régionale, en lien avec certains des campus et leurs expertises. Un engagement d’importance, comme le rappelle Michel Delage, directeur global supply chain Europe, Moyen-Orient et Afrique : "Cette convention reflète l’une des ambitions de Schneider Electric : s’adapter avec agilité à l’évolution permanente des métiers industriels. Le groupe est fier de contribuer à la préparation des étudiants d’Arts et Métiers à l’industrie du futur pour qu’ils deviennent demain les meilleurs talents du monde industriel."

Dernières actualités

Les relations avec les entreprises sont au cœur de la politique de format

Actualité, Entreprise

Eric Semail, professeur des universités sur le campus Arts et Métiers de Lille au sein du L2EP, revient sur ses travaux de recherche en génie électrique et leurs applications concrètes.

Actualité, Recherche

Le campus Arts et Métiers de Lille accueille Michael Wolf, chercheur en robotique et superviseur du groupe Autonomie maritime et

Actualité, Innovation

Dans le cadre du projet Interreg TRANSPORT, l'équipe lilloise du MSMP organise une matinée technologique sur le thème de la caractérisation des revêtements.

Actualité, Innovation